Société

Akon City : coup d’envoi des travaux de construction de la ville tant rêvée par le rappeur

Akon City

C’est un rêve qui est en passe de devenir réalité. Ce lundi 31 août à Mbodiène au Sénégal, le rappeur Akon accompagné des autorités locales ont procédé à la pose de la première pierre. Une cérémonie qui marque le lancement de la construction de la ville Akon City.

Cette ville de rêve tant attendue par l’artiste sera garnie de grandes infrastructures.

Akon City, une ville ultra-moderne d’Akon

Au cours d’une conférence de presse, le rappeur américain d’origine sénégalaise a présenté Akon City, une ville ultra-moderne, verte et autonome. De son vrai nom Alioune Badara Thiam, ce projet lancé par Akon est chiffré à un coût total de 6 milliards de dollars et sera financé par des investisseurs américains.

« En Afrique, nous voulons avoir notre propre architecture. Nous voulons des bâtiments qui nous ressemblent. Je voulais des constructions qui ressemblent à des statues. Les formes peuvent paraître bizarres, mais elles sont africaines ! ».

La future ville entend faire du Sénégal la porte d’entrée de l’Afrique, a dit le chanteur devant les journalistes sénégalais et internationaux conviés pour la circonstance. « Une de mes plus grandes motivations, c’est que quand je suis aux Etats-Unis, je rencontre beaucoup d’Afro-américains qui ne comprennent pas vraiment leur culture. J’ai donc voulu construire une ville ou un projet comme celui-ci pour leur donner la motivation de venir voir d’où ils viennent », a dit Akon.

Akon City, une ville dotée d’infrastructures

Architecture toute en courbes, matériaux de pointe, studios de cinéma, hôtels, universités, hôpitaux, centres d’affaires et de loisir…, Akon City sera une ville futuriste digne du mythique Wakanda qu’il entend bâtir au Sénégal, son pays d’origine.

C’est un chantier inédit que projette Akon. Il sera sous la supervision de l’architecte Hussein Bakri, basé à Dubaï. « La première étape, ce sera le Village africain, un ressort où les 54 pays du continent seront représentés. On aura aussi un Sénéwood, pour l’industrie du film. Nous allons emmener Hollywood au Sénégal ! », a-t-il détaillé.

Le chantier, dans sa première phase, est censé être achevée en 2023 et va couvrir 55 hectares. A la fin de la décennie, le complexe devrait s’étendre sur 500 hectares, avec un « district » agricole et des îles artificielles, doté d’une marina pouvant accueillir des navires de croisière.

« Nous pensons que 300.000 personnes habiteront à terme dans la ville », a indiqué l’architecte Hussein Bakri, qui a dessiné le film d’animation. Il a présenté les futurs districts d’Akon City.

Article précédentArticle suivant

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.