Faits divers

Barkoissi : Une fille décapite sa propre mère suite à une dispute

Barkoissi : Une fille décapite sa propre mère suite à une dispute

Une dispute entre une mère et sa fille vire au drame. Kolani Mondomg Bindjodone a décapité de sang-froid sa propre mère après l’avoir tuée à coup de bâton. La scène s’est passée au Togo dans la localité de Barkoissi, dans la région des savanes.

Saisie par l’affaire, la gendarmerie donne les détails sur le drame :

Le crime a eu lieu dans un petit village situé à 25 km à l’ouest de la ville de Barkoissi. C’était le 3 avril dernier. Les habitants de la localité ont alerté la gendarmerie après la découverte des traces de sang dans la maison de Madame Kokoni Kondite, une femme âgée de 76 ans (la victime).

Selon le Chef d’Escadron TCHEOUAFEI Birénam, Commandant du groupement de Gendarmerie de la Région des Savanes, une patrouille dépêchée sur les lieux, découvre après une fouille de la concession, la scène macabre.

« Le corps décapité de Mme Kokoni Kondite a été retrouvé dans un sac et la tête dans un autre. Un coupe-coupe avec des traces de sang a été aussi retrouvé dans la cour de la maison. Immédiatement, une enquête a été ouverte après avoir informé le Procureur de la République, près le Tribunal de 1re Classe, de 3e instance à Mango », a-t-il dit.

Après investigations de quelques jours, les gendarmes ont mis la main sur Mme Kolani Mondomg Bindjodone, une femme âgée de 35 ans, fille de la victime. La gendarmerie explique que la suspecte a avoué lors des interrogatoires être l’auteur de ce crime macabre.

Lire aussi : Golfe 1 : ce nigérien poignarde mortellement un jeune togolais pour une affaire de portable

Dans son récit la mise en cause explique ce crime par le fait que, quelques heures avant le forfait, elle a eu une dispute avec sa mère qui avait refusé de lui servir à manger.

« Énervée, elle se saisit d’un bâton avec lequel elle a assommé sa mère avant de la décapiter. Pour couvrir son forfait, elle emballe le corps dans un sac et la tête dans un autre qu’elle a déposé dans un coin de la case », rapporte le Chef d’escadron.

Kolani Mondomg Bindjodone sera présentée au procureur de la République pour la suite de la procédure.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.