La rédaction

Togo/ Santé : Plus de 300 millions FCFA décaissé par SCANTOGO et WACEM pour la réhabilitation de l’hôpital de Tabligbo.

Lancé officiellement le vendredi 06 mars dernier par les sociétés SCANTOGO et WACEM, l’hôpital de la ville de Tabligbo sera réhabilité.

Un projet estimé à plus de 300 millions, permettra de réhabiliter les services d’admission, le laboratoire et la radiologie de l’hôpital préfectoral de Tabligbo. La somme sera décaissée par les deux sociétés sur une période de deux ans pour l’exécution du projet.

La cérémonie a vu la présence du Directeur Général de SCANTOGO Eric Goulignac, qui selon lui ce projet de réhabilitation s’inscrit dans la démarche « Responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) » de SCANTOGO à travers la fondation HeidelbergCement Togo.

Togo : Nana Akufo-Addo félicite son homologue Faure Gnassingbé


Le président de la république sœur du Ghana son excellence Nana Akufo-Addo a chaleureusement adressé ses félicitations à son excellence Faure GNASSINGBE le président démocratiquement élu du Togo.
Pour l’un des de ceux qui ont été les facilitateurs et médiateurs dans la crise que notre pays a connue depuis 2017, cette réélection est une adhésion du peuple togolais à la vision politique du président FAURE qui a été plébiscité au soir du 22 février 2020.
Le président AKUFO ne s’est pas ménagé pour dire sa ferme conviction selon laquelle le Togo notre pays rentrerait dans une nouvelle ère de paix ! il a tout de même félicité l’ensemble du peuple togolais pour sa maturité politique et l’exhorte à travailler main dans la main pour une prospérité certaine.

Tribune : sur la terre comme au ciel, par Cheikh Diop Dionne

Cheikh Diop Dionne

Chevalier de la Légion d’honneur, ancien député à l’Assemblée nationale sénégalaise, ancien Président du groupe d’amitié Sénégal-France à l’Assemblée nationale, consultant international.

Le marché aérien représente de grands espoirs et de grandes perspectives économiques pour le continent africain. Aux premières loges de ce marché, les compagnies aériennes qui se préparent à connaître une marge de progression à faire pâlir plus d’un grand patron du transport aérien.

Doublement de trafic

L’IATA (l’Association Internationale du Transport Aérien) prévoit un doublement du trafic mondial sur les vingt prochaines années, qui devrait atteindre 8,2 milliards de passagers en 2037. L’association prévoit également une croissance du trafic aérien africain de 5,7 % par an en moyenne jusqu’en 2034.

En d’autres termes, le marché va doubler en taille chaque décennie. Les principaux pays concernés sont la Sierra Leone, le Bénin, le Mali, le Rwanda, le Togo, l’Ouganda, la Zambie, le Sénégal, l’Éthiopie, la Côte d’Ivoire, la Tanzanie, le Malawi, le Tchad, la Gambie et le Mozambique. Une excellente nouvelle pour le développement des compagnies aériennes, qu’elles soient étrangères ou africaines.

C’est pour cette raison que nombre de compagnies comptent défendre leur place sur ce marché ou s’y implanter durablement. Le cas d’Air France est très parlant : sans le marché africain, la compagnie française aurait depuis longtemps frôlé le dépôt de bilan. Aujourd’hui, son quasi-monopole n’existe plus guère car il a été battu en brèche par Royal Air Maroc, Brussels Airlines, Turkish Air Lines ou encore Ethiopian Airlines. C’est pour cela aussi qu’à l’exemple de Sénégal Airlines, d’autres compagnies vont naitre et croitre dans les années à venir.

Sur ce marché, il convient aussi de considérer une autre bataille que celle du ciel : celle qui se joue au sol. Depuis quelque temps, on assiste à une déferlante de sociétés qui cherchent à tout prix à occuper le marché des prestations terrestres dans les aéroports. La bataille risque d’être sanglante au détriment de l’expertise technique et de la sécurité aéroportuaire, critères premiers à prendre en compte dans un tel contexte de concurrence. Si, au Sénégal, nous avons la chance d’avoir à Blaise Diagne un prestataire au savoir-faire reconnu, ce  ne semble pas être le cas partout.

La polémique

Au Gabon, le prestataire en présence pose problème. Preuve en est la polémique concernant R-Logistic, filiale de l’entreprise MRG (Monaco Resources Group), et prestataire actuel de l’aéroport de Libreville, en charge de l’assistance à escale de l’aéroport.

Plusieurs informations parues dans la presse tant européenne qu’africaine indiquent qu’un halo de mystère entoure l’actionnariat de cette société et fait craindre d’étranges ramifications, à tel point que ce prestataire, toujours selon ces mêmes sources, pourrait se voir remis en cause.

Certaines compagnies internationales refuseraient même de travailler avec Monaco Resources Group. En cause, un sous-investissement financier pouvant impacter la sécurité des voyageurs et la réputation sulfureuse de son dirigeant. Ce qui est pour le moins préoccupant, puisque MRG aurait des visées sur d’autres aéroports, tel que Félix Houphouët-Boigny en Côte d’Ivoire.

Une concurrence s’exacerbe

Sur terre ou dans les airs, la concurrence s’exacerbe et le continent africain en  devient un enjeu prioritaire pour nombre de sociétés privées. Un enjeu de taille qui doit prendre en compte de nombreux défis : une forte croissance du produit intérieur brut, une démographie et une urbanisation galopantes et l’émergence d’une classe moyenne en capacité de voyager de plus en plus sur le continent. Et c’est sans compter sur cet autre grand projet du continent, le Mutaa ou Marché Unique du Trafic Aérien en Afrique, qui vise à abattre les barrières, afin de faciliter les liaisons intra-africaines et in fine de faire baisser le prix des billets d’avion.

Espérons qu’à l’arrivée, dans cette immense révolution du transport et dans cette guerre économique sans précédent, le passager ne soit pas la victime.

Lire aussi : Togo : le gazoduc nigérian bientôt opérationnel, un soulagement pour le Pays

Togo/ Université de Lomé : 100 millions de francs CFA pour motiver les recherches.

Ce jeudi 05 mars 2020, l’université de Lomé a lancé son mécanisme de financement de la recherche dénommé « Fonds compétitif pour le financement de projets de recherche scientifique et d’innovations technologiques à l’UL » 


Pour le compte de l’année académique en cours, une enveloppe de 100 millions de FCFA a été alloué pour la cause.


L’objectif de cette initiative est d’encourager et promouvoir les recherches scientifiques ce qui rendra notre système éducatif beaucoup plus compétitif, actualisé et par ricochet, mettra notre pays sur la voie du développement et pour le Professeur Kokoroko, Président de ladite université « Il est important pour l’Université d’avoir une recherche au service du développement ».

Togo : Décret portant reconnaissance de la désignation de Chef de cantons par voie élective et coutumière

Hier  jeudi 05 mars 2020, s’est tenu en présence du Chef de l’Etat le conseil des ministres  au  Palais de la Présidence.  A la fin des travaux  le gouvernement a sorti neuf (9) décrets portant reconnaissance de la désignation de chef de cantons notamment deux (02) décrets sur la désignation par voie élective et six (06) décrets sur la désignation par voie coutumière.

1- Décret portant reconnaissance de la désignation par voie élective du chef de canton :

– KANIAMBOUA (préfecture de Sotouboua) : Monsieur TIOU Bèdjèzim KAZABOUA (préfecture de Sotouboua) :

– Monsieur LANTO Akaba-Abalo SALIGBE (préfecture de Moyen-Mono) : Madame DETCHENI Adjo épouse LECOURT

2- Décret portant reconnaissance de la désignation par voie coutumière du chef de canton :

– FIATA (préfecture des Lacs) : Monsieur ANENOU Amah Fafanéva

– Augustin GBLAINVIE (préfecture du Zio) : Monsieur TOULASSI Komi Dodji

 – KALANGA (préfecture de Bassar) : Monsieur GNANDI Natchipou

– KOUMONDE (préfecture d’Assoli) : Monsieur AMADOU Rassirou

 – VEH-N’KOUGNA (préfecture d’Akébou) : Monsieur ANANI Kodjo

– YALLA (préfecture d’Akébou) : Monsieur YEWU Kokou Agbéko

Togo : Lancement du processus d’adoption de la loi sur l’identification biométrique

L’identification biométrique consiste à adjoindre, accorder à toute personne physique de nationalité togolaise ou résidant au Togo, un numéro d’identification unique (NIU) sur la base de ses renseignement démographique et biométriques.

                                                                                                
Le communiqué des conseils des ministres apporte des précisions : « Ces données ainsi que les NIU permettront de générer une base de données centrale, sécurisée qui servira de référence pour la vérification de l’identité des bénéficiaires des services publics, privés ou sociaux ».


Sur le long terme, le conseil des ministres indique que l’opération « permettra entre autres, d’assurer le suivi administratif du citoyen, de simplifier la mise à jour du fichier électoral, de réduire les fraudes dans le secteur financier et de faciliter l’accès aux services de santé ainsi que le ciblage des bénéficiaires des aides dans le secteur social ».

Togo/ Conseil des Ministres : Deux cantons changent officiellement de noms

Ce jeudi 05 mars 2020, s’est tenu en présence du Chef de l’Etat le conseil des ministres  au  Palais de la Présidence. Plusieurs thématiques ont meublés la séance. A  l’issue des travaux  le conseil a pris un (1) décret portant changement de noms de cantons

Au titre du ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales:

Décret portant changement de noms de cantons et de chefs-lieux de cantons dans la préfecture d’Agou

Au lieu de : Canton d’Agou-Nyogbo, chef-lieu Nyogbo ; lire et écrire : Canton d’Agou-Nyogbo-Sud, chef-lieu Nyogbo-sud

Au lieu de : Canton d’Agou-Nyogbo-Agbétiko, chef-lieu Nyogbo-Agbétiko ; lire et écrire : Canton d’Agou-Nyogbo-Nord, chef-lieu Nyogbo-nord

Togo/ Conseil des Ministres : Les mots de Faure Gnassingbé après sa réélection.

Le premier conseil des ministres au lendemain des élections présidentielles a eu lieu ce jeudi 05 mars 2020 au Palais de la Présidence. Le Gouvernement à travers son  Premier Ministre Selom Klassou, a saisi l’occasion pour féliciter le Chef de l’État pour sa réélection lors du scrutin présidentiel.

Le Président de la République en retour a «remercié et félicité tout le peuple togolais » pour la réussite du processus électoral. Il a tenu à remercier les vaillantes populations qui ont porté leur choix sur sa personne pour lui donner cette victoire remarquable. Ensuite le Chef de l’État a exhorté les membres du gouvernement à être proactif et se remettre au travail avec toute l’ardeur qui sied.

Ronaldinho arrêté au Paraguay

Ronaldinho a été arrêté au Paraguay pour usage de faux passeports. Le joueur explique qu’il est sur le territoire pour la promotion d’un livre accompagné de son frère. Ils sont actuellement sous le coup d’une enquête.