Herve

Les États-Unis de Joe Biden classent le Togo parmi les 11 pays les plus sûrs du monde. Une reconnaissance méritée par le pays grâce à sa bonne gestion de la pandémie de la Covid-19.

Covid-19 : après la liste jaune de la Grande Bretagne, le Togo de nouveau honoré par les États-Unis

Les États-Unis de Joe Biden classent le Togo parmi les 11 pays les plus sûrs du monde. Une reconnaissance méritée par le pays grâce à sa bonne gestion de la pandémie de la Covid-19.

Ainsi, selon le classement, le Togo de Faure Gnassingbé est classé parmi les pays les plus sûr au monde. Ce classement concerne une centaine de pays dans le monde, dont plusieurs pays d’Afrique.

En effet, dans un nouveau fichier actualisé par les États-Unis pour les voyageurs vers les pays les plus sûrs du monde, le Togo est classé parmi les onze (11) pays et se loge au niveau 1 du classement.

Outre le Togo dans ce classement qui compte 4 niveaux, l’on retrouve pour ce qui est de l’Afrique, cinq (5) autres pays à savoir : l’Eswatini, le Ghana, la Gambie, le Malawi et le Sénégal.

Notons que depuis le début de la pandémie, les autorités togolaises ne ménagent aucun effort pour lutter efficacement contre la maladie. Ces derniers jours, le pays connaît une baisse drastique des cas de contamination et très peu de cas actifs.

«  » »LIRE AUSSI : Togo : PIA consolide davantage les relations entre l’Etat et le secteur privé

gifles, œufs, tomates…, liste de ces personnalités politiques agressées dans leur fonction

France : gifles, œufs, tomates…, liste de ces personnalités politiques agressées dans leur fonction

La gifle reçue par Emmanuel Macron, une confirmation de la règle en France. En effet, la claque reçue mardi dernier par l’homme politique était la première violence physique exercée contre lui. Mais ce n’était pas une première dans l’histoire de la politique française.

La gifle reçue par Emmanuel Macron mardi à Tain l’Hermitage est la première claque au sens propre pour un président de la République en exercice. Mais on se souvient aussi de celle reçue par Manuel Valls en 2017 en Bretagne alors qu’il venait de quitter Matignon. Un jeune de 18 ans, lui en avait collé une. Presque aussi forte que celle de mardi. Le jeune homme identitaire indépendantiste breton avait été condamné à 3 mois de prison avec sursis et 105 heures de travail d’intérêt général.

Des actes devenus une coutume, nombreux politiques ont reçu, non pas des gifles, mais des tartes à la crème, des œufs, ou des tomates. Ce qui est aussi une forme de violence.

François Fillon, Ségolène Royal, Jean-Pierre Chevènement ont eu le droit à des tartes. François Hollande à de la farine, Emmanuel Macron pas encore président à des œufs, Lionel Jospin à du Ketchup.

«  » LIRE AUSSI : France : la sentence vient de tomber pour l’homme qui a giflé Emmanuel Macron

Toujours dans ce registre, Nicolas Sarkozy, président en exercice, avait été attrapé violemment par le revers de sa veste à Brax dans le Lot-et-Garonne en 2011. L’auteur du geste avait été condamné à six mois avec sursis, une obligation de soin et deux jours de stage citoyen.

La liste étant exhaustive, nous avons juste recueillie pour vous quelques personnalités politiques qui ont subies des violences lors de leur fonction.

Retour de Gbagbo : l’Avocate personnelle de l’ancien président communique

Retour de Gbagbo : l’Avocate personnelle de l’ancien président communique

L’avocate de Laurent Gbagbo dans un communiqué fait des précisions sur l’affaire affiches publicitaires de l’ancien président déchirée.

Paris, le 9 Juin 2021 – Dans la nuit du 8 au 9 juin 2021, le Conseil Supérieur de la Publicité (CSP) a fait arracher les affiches commandées par des sympathisants du Président Laurent GBAGBO, et qui visaient à informer les populations de son retour dans son pays, la Côte d’Ivoire, le 17 juin 2021.

Pour seule explication de ces arrachages nocturnes, le CSP a indiqué qu’il serait interdit d’utiliser l’image d’une personnalité politique sur des affiches publicitaires.

Cette explication apparait étonnante au regard de récentes affiches publicitaires à l’effigie de personnalités politiques RHDP, en dehors de toute campagne électorale, et qui n’ont pas subi le même traitement.

«  » »LIRE AUSSI : Côte d’ivoire : le gouvernement dit non à la date de retour de Laurent Gbagbo

Le Président Laurent GBAGBO appelle les Ivoiriens à l’apaisement, et leur demande d’aller au- delà d’un simple problème d’affichages.

Il estime que le chantier de la réconciliation est bien plus important que cela.

Le Président Laurent GBAGBO rappelle qu’il entend bien rentrer dans son pays le 17 juin 2021, et cela dans la paix et la sérénité.

P/O le Président Laurent GBAGBO

Maître Habiba TOURE

Avocate Personnelle du Président Laurent GBAGBO

un attaquant a joué pendant 02 ans sous une fausse identité

Football : cet attaquant a joué pendant 02 ans sous une fausse identité

Il a joué sous une fausse identité pendant deux ans. En effet, le footballeur congolais Silas Wamangituka, joueur de Stuttgart en Bundesliga, a évolué sous un nom frauduleux pendant deux ans.

De son vrai nom auteur Silas Katompa Mvumpa, l’attaquant congolais a été auteur de 11 buts en 25 matchs. Cette supercherie dont l’auteur est clairement désigné, l’agent du joueur a été découvert par le club qui a apporté tout son soutien à son joueur.

 Né le 6 octobre 1998 et non pas le 6 octobre 1999, le joueur de 23 ans aurait été forcé convaincu par un agent de falsifier son identité pour pouvoir rester en Europe plus longtemps. « À partir de ce moment-là, Silas était sous l’influence de l’agent qui lui a détourné une partie de son salaire et l’a menacé de ne plus jamais jouer au football si l’affaire devenait un jour publique », assure le VFB.

Une situation qui a mis le joueur dans une perpétuelle crainte de se faire prendre. « Au cours des dernières années, je vivais constamment dans la peur et j’étais aussi très inquiet pour ma famille au Congo. C’était une étape difficile pour moi de rendre mon histoire publique et je n’aurais jamais eu le courage de le faire si Stuttgart, mon équipe et le VFB n’étaient pas devenus comme une deuxième maison et un endroit sûr pour moi. »

L’OTR recrute des Agents Recenseurs

Recensement fiscal général l’OTR recrute des Agents Recenseurs

Dans le cadre de l’opération du recensement fiscal général géolocalisé en région en collaboration avec les maires des communes, l’Office Togolais des Recettes (OTR) lance un appel à candidatures pour le recrutement des « Agents Recenseurs » dans les conditions ci-après :

CONDITIONS A REMPLIR

. Être de nationalité togolaise ;

. Résider dans la commune pour laquelle on postule ;

. Être âgé de trente-cinq (35) ans au maximum le 1er janvier 2021 ;

. Avoir au moins un BAC Il ou tout diplôme équivalent ;

. Maitriser parfaitement l’outil informatique ;

. Avoir une expérience dans la collecte des données surtout à l’aide d’une tablette ;

LIRE AUSSI : la BAD recrute un Chef de division, Interprétation, CHLS3

. Être de moralité et d’intégrité irréprochables ;

. Avoir une bonne condition physique ;

. Être un pair éducateur en matière fiscale ou membre du club des amis de fisc ou encore avoir participé au programme ATENS (Avançons Tous Ensemble) serait un atout.

Les termes de référence du présent avis d’appel à candidatures peuvent être retirés de 7h30 à 12h30 et de 14h30 à 17h 30, tous les jours ouvrables dans les divisions des impôts (Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong) ou téléchargés sur le site web de l’OTR www.otr.tg.

DOSSIER DE CANDIDATURE

Les personnes intéressées par le présent appel à candidatures doivent adresser sous pli fermé à Monsieur le Commissaire Général de l’Office Togolais des Recettes (OTR) :

. Une lettre de candidature datée et signée ;

. Un curriculum vitae détaillé et actualisé mentionnant les noms et prénoms, l’adresse téléphonique et électronique du candidat ;

. Une copie du certificat de nationalité ;

. Une copie de la preuve du niveau requis et une attestation des titres et expériences évoqués ;

. Une quittance de 2000 FCFA payable dans les divisions des impôts (Tsévié, Kpalimé, Atakpamé Sokodé, Kara, Dapaong).

. L’enveloppe portant, à l’extérieur au recto, uniquement la mention « Agent recenseur suivi du nom de la commune pour laquelle vous postulez » et contenant les pièces exigées, est déposée contre récépissé à la division des impôts de la région de ressort, aux heures suivantes : 07H30 à 12H00 et 14H30 à 17H00, tous les jours ouvrables et ce au plus tard le 25 Juin 2021.

NB : -Chaque candidat ne peut postuler que pour une seule commune à la fois sous peine d’être éliminé ;

-La durée du recensement dans chaque région sera de six (6) semaines.

la sentence vient de tomber pour l'homme qui a giflé Emmanuel Macron

France : la sentence vient de tomber pour l’homme qui a giflé Emmanuel Macron

Damien T, l’homme qui a giflé Emmanuel Macron est écopé de 3 mois de prison avec sursis et une amende de 15 000 Euros. La nouvelle vient de tomber.

Entendu par les juges, l’homme a justifié son acte par la façon dont le Président français gère mal la France.

En effet, le président Emmanuel Macron a été giflé ce mardi 08 juin par Damien T alors qu’il effectuait dans le département de la Drôme la deuxième étape de son tour de France des territoires, débuté la semaine passée dans le Lot.

Donald Trump félicite le Nigeria pour avoir bloqué Twitter

Donald Trump félicite le Nigeria pour avoir bloqué Twitter

Le vendredi dernier, le Nigeria a suspendu Twitter suite à un tweet du président Muhammadu Buhari supprimé pour avoir enfreint les règles.

Dans une sortie, Donald Trump a félicité le Nigeria pour sa décision de bloquer Twitter – et que d’autres pays devraient emboîter le pas.

« Félicitations au pays du Nigeria, qui vient d’interdire Twitter, parce qu’il a interdit son président », a-t-il déclaré dans un communiqué. L’ancien président a encouragé d’autres pays à suivre l’exemple et à interdire Facebook et Twitter « pour ne pas permettre un discours libre et ouvert ».

 « Qui sont-ils pour dicter le bien et le mal s’ils sont eux-mêmes mauvais ? Peut-être aurais-je dû le faire pendant que j’étais président. Mais [Mark] Zuckerberg, le fondateur de Facebook, n’arrêtait pas de m’appeler et de venir dîner à la Maison Blanche pour me dire à quel point j’étais génial », a poursuivi Trump.

Rappelons que l’ancien président américain, Donald Trump a été banni de Twitter et de Facebook en janvier après avoir été accusé d’avoir publié des messages incitant les foules à prendre d’assaut le Capitole américain.

les gifles pendant les campagnes ça porte bonheur", a réagit cette chroniqueuse après le claque reçu par Macron

France : « les gifles pendant les campagnes, ça porte bonheur », a réagi cette chroniqueuse après la claque reçue par Macron

En déplacement dans la Drôme ce mardi, Emmanuel Macron a reçu une gifle de la part d’un homme. La vidéo, authentifiée, circule sur les réseaux sociaux.

En effet, Emmanuel Macron effectuait dans le département de la Drôme la deuxième étape de son tour de France des territoires, débuté la semaine passée dans le Lot.

En réaction sur la chaine youtube de France 24, l’invitée Roselyne FEBVRE, chroniqueuse politique estime que les gifles portent bonheur en faisant l’illustration avec le cas Bayrou.

Le slogan « visiblement royaliste », « Montjoie, Saint-Denis », a été crié par l’agresseur au moment de la gifle au Président Emmanuel Macron. Une violence condamnée par la classe politique française.

Lire aussi : Urgent: après le Mali, la France suspend sa coopération militaire avec Centrafrique

un Procureur se déguise en passager et surprend des policiers et gendarmes

Combat contre le racket sur les routes : un Procureur se déguise en passager et surprend des policiers et gendarmes

Le phénomène de racket sur les routes devient de plus en plus un case tête pour les autorités car les plaintes des populations ne cessent d’augmenter en Côte d’Ivoire.  

Ainsi, pour lutter contre le phénomène, le Procureur militaire ivoirien Ange Kessi s’est déguisé en citoyen lambda pour vivre la réalité et constater le travail des agents de sécurité. A la fin de sa mission son constat est mitigé et il entend donner des suites judiciaires à ce qu’il a pu voir.

le Procureur Ange Kessi

En effet, il y a quelques jours, le Procureur Ange Kessi dit avoir « effectué une mission à Daloa, Man, et Gagnoa » où il a eu « des séances de travail avec les présidents et procureurs des tribunaux ». Profitant de cette occasion, le Procureur Ange Kessi a fait d’une pierre, deux coups. C’est qu’en plus de travailler avec ses collègues magistrats, il a mis sa mission à profit pour vérifier l’ampleur du racket, qu’il combat, sur les routes de l’ouest.

Observer l’attitude des chauffeurs

Empruntant un véhicule de transport communément appelé « Massa », Ange Kessi explique qu’il voulait « observer l’attitude des chauffeurs et la réaction des forces de l’ordre sur la route suite à plusieurs dénonciations des usagers à travers les réseaux sociaux et des plaintes portées au Tribunal. » Assis devant le véhicule, sans garde du corps, il a vu des choses.

« De Man à Danané, en traversant les villages comme Kouitongouine et Gbapleu, j’ai pu observer certaines actions des forces de l’ordre et comportement des conducteurs sur la route. J’ai été ravi de voir certains agents de la police et de la gendarmerie faire leur travail avec dévouement et d’autres par contre, friands des interdits », affirme le Procureur militaire, qui s’est gardé de se faire voir pour ne pas se faire reconnaître et compromettre sa mission.

La souffrance des passagers

Le Procureur dit avoir observé des « tracasseries » et affirme avoir été « peiné de voir comment les passagers souffrent du simple fait d’avoir oublié leur carte d’identité ». S’il reconnait que tout citoyen doit se déplacer avec une carte d’identité, il se demande pourquoi ce dernier doit payer de l’argent et aussi où va cet argent donné sans aucun reçu ? « A toutes ces questions, les trois agents convoqués répondront et nous l’expliqueront. Quant au véhicule, il a remis à trois reprises de l’argent sur les quatre barrages », a menacé Ange Kessi.

« J’ai également pris note de ces faits, j’ai informé le Préfet de police et le commandant de la compagnie de gendarmerie de Man que leurs éléments trouvés à ces barrages seront convoqués au Tribunal Militaire d’Abidjan pour être entendus », a fait savoir le Procureur Ange Kessi qui prévient qu’il va multiplier ces visites de terrain sur toutes les routes de la Côte d’Ivoire.

Lire aussi : Urgent: après le Mali, la France suspend sa coopération militaire avec Centrafrique

suspicions de grippe aviaire, le gouvernement ferme des marchés à volailles

Togo / Urgent : suspicions de grippe aviaire, le gouvernement ferme des marchés à volailles

Le virus de la grippe aviaire pourrait refaire surface dans les prochains jours au Togo. Du moins c’est ce que suspecte le gouvernement pour l’instant. En effet, à travers un communiqué interministériel, le gouvernement annonce une probable présence de la grippe aviaire dans le canton de Djaglé dans la préfecture de Zio.

Lire le communiqué ci-dessous :

LIRE AUSSI : Togo : l’humanisme d’Ousmane Djobo vis-à-vis des populations vulnérables