Cultures

Bénin : restitution des 26 trésors pillés, les béninois se prononcent

Bénin : restitution des 26 trésors pillés, les béninois se prononcent

Le Bénin célébrera dans les prochains jours un évènement historique. Pour raison le retour au bercail des 26 trésors pillés au XIXe siècle et gardé en France. En effet, ce mardi 09 novembre, Emmanuel Macron recevra le président béninois Patrice Talon pour une cérémonie solennelle de restitution des trésors royaux d’Abomey.

26 trésors restitués, une fierté nationale

Ces trésors pillés par les troupes coloniales et gardés au musée parisien du Quai Branly fouleront le sol béninois demain mercredi 10 novembre. Un moment historique qui réjouit la population béninoise. 

« C’est un moment historique de fierté nationale », a déclaré Michel Abimbola, le ministre de la culture à la télévision béninoise en prélude de la rencontre avec l’Elysée. « Certes, ce ne sont que 26 œuvres sur des milliers, mais nous démarrons quelque chose qui ne peut plus s’arrêter », a-t-il ajouté.

« Je frissonne à l’idée d’observer de plus près ces trésors royaux, notamment les trônes de nos ancêtres. C’est inimaginable », a ainsi confié à l’AFP à Cotonou un dignitaire et chef de collectivité Dah Adohouannon. « Du haut de mes 72 ans, je peux mourir en paix, une fois que je les aurais vus », a-t-il ajouté.

Un nouveau départ avec l’Afrique

Ce cap considérable franchi est salué par Emmanuel Macron qui ajoute que c’est un nouveau départ pour les relations entre l’Elysée et l’Afrique. 

« Nous avons amorcé la pompe et ne désespérons pas de récupérer d’autres œuvres » en Allemagne, en Grande-Bretagne, aux États-Unis… Cette initiative est « un marqueur important pour la construction d’une nouvelle relation et d’un nouveau regard entre la France et le continent africain », a indiqué Emmanuel Macron.

Crédit Photo AFP

Lire aussi : Expo Dubaï 2020 : au Pavillon du Togo, un américain célèbre la langue Ewé

« C’est évident qu’il y aura de la bousculade parce que tout le monde voudra les voir très vite et assez tôt », prévoit, Henriette Béhanzin, une étudiante qui espère que les visites ne seront pas réservées aux privilégiés, « car ce sont des trésors à nous tous ».

Rappelons que parmi ces trésors qui seront restitués après près de 130 ans d’absence, se trouvent des statues totem de l’ancien royaume d’Abomey ainsi que le trône du roi Béhanzin.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *