Economie

Passage à Eco : le Togo est toujours le seul pays de la CEDEAO répondant aux critères

le Togo est toujours le seul pays de la CEDEAO répondant aux critères

Les chefs d’Etats et de gouvernement se sont réuni lundi 7 septembre au Niger pour le 57ème sommet ordinaire de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Au cours des échanges, la situation sécuritaire dans la sous-région, la situation au Mali et la monnaie unique ECO ont été abordées. Le Togo de Faure Gnassingbé a été, encore une fois, félicité pour les efforts consentis en matière de critères de convergence de la monnaie Eco.

Togo, premier et seul en matière de critères de convergence

En effet, les critères de convergence pour les 15 Etats de la zone sont notamment : rester en dessous de 3% de déficit, de 10% d’inflation, et un ratio Dette/PIB inférieur à 70%. D’autres facteurs sont également considérés pour l’implémentation de la monnaie, dont la lutte contre l’insécurité et la collaboration entre les pays membres de la communauté.

Ainsi, pratiquement un an après que la question de l’Eco ait agité la sphère politique et intellectuelle sous-régionale, peu d’avancées semblent avoir été réalisées de part et d’autre. Lomé apparait toujours comme la plus « préparée » et prête pour se lancer dans cette aventure, au vu des critères actuels.

Soulignons-le, le projet aura été éclipsé, par des challenges macro- et micro-économiques plus prégnants (dans le sillage de la Covid-19, qui a entrainé un repli des pays sur eux-mêmes, avec la fermeture des frontières, un fort ralentissement des échanges, et l’allocation des ressources des Etats, à des questions plus urgentes).

Les principaux critères respectés par le Togo

Les critères principaux que le Togo satisfait pour l’adoption de la monnaie unique sont entre autres la convergence, le régime de change flexible, la lutte contre l’insécurité et la collaboration inter-Etats.

Ainsi, parmi les quinze pays que compte l’organisation communautaire, seul le Togo satisfait à ces critères.

A l’issue du sommet tenu dans la capitale nigériane, le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo est devenu le nouveau président en exercice de la CEDEAO. Le nouveau leader a placé la question de la monnaie unique parmi les cinq défis de l’heure.

Par ailleurs, il faut préciser que la date fixée, cette année 2020, pour le changement de la monnaie semble compliquée avec un seul pays (Togo) répondant à la majorité des critères.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *