Actualités, Société

Burkina-Faso : fin de parcours pour 93 élèves sous-officiers

Burkina-Faso fin de parcours pour 93 élèves sous-officiers

Le ministère de la défense vient de procéder à la radiation de quatre-vingt-treize (93) élèves sous-officiers gendarmes. Ces élèves, en deuxième année de formation à l’Ecole nationale des sous-officiers de la gendarmerie de Bobo-Dioulasso, avaient refusé de se soumettre à un exercice entrant dans le cadre de leur formation militaire.

L’affaire remonte à fin 2019. Les élèves sous-officiers de l’Ecole de Bobo-Dioulasso, capitale économique du pays, avaient quitté l’un des sites de formation après un accident de route ayant causé un mort et plusieurs blessés dans le rang de la troupe.

Cet accident était, en effet, survenu au cours d’un exercice de marche. Ainsi, les rescapés avaient après cet incident refusé de poursuivre la traditionnelle marche de 50 kilomètres dénommé « 50 kils-marche ». Ils avaient évoqué le fait que « cela était très dangereux et représentait de gros risques pour leur sécurité ».

Cette attitude des stagiaires gendarmes ont, donc, amené les autorités militaires à ouvrir une enquête, afin de comprendre la situation et situer les responsabilités. Les 93 éléments radiés des effectifs ont donc été reconnus « comme étant les meneurs » ou « des éléments ayant abandonné leur poste ». La hiérarchie de la gendarmerie explique le fait que ces agissements soient contraires à la discipline de l’armée et à l’éthique de la gendarmerie.

Christelle A.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *