Togo/ Présidentielle 2020 : Bientôt la fin du processus

Le compte à rebours est lancé pour la proclamation officielle des résultats du scrutin du 22 Février. Pendant que certains attendent les résultats dans une sérénité totale, on remarque une certaine hausse d’agitation notoire chez d’autres. Souveraine et habileté à donner le coup de sifflet final, seule la cour constitutionnelle prononcera ce soir la fin à toute hostilité.

Le CJEAF-CJD salue une élection apaisée et transparente

Le  cadre des Jeunes  Entrepreneurs, Artistes et Fonctionnaire du Collectif des Jeunes pour le Développement (CJEAF-CJD) a  salué lundi à Lomé la tenue du scrutin présidentiel du 22 février dans un climat de paix et de transparence. Selon  ces jeunes, le Togo vient de faire encore un pas important dans la construction de sa démocratie avec une telle élection. Pour maintenir la pente, ils formulent un certain nombre de recommandations à l’intention de la jeunesse togolaise, du gouvernement et de l’opposition.

C’est une première sortie des jeunes du CJEAF- CJD deux semaines après la présidentielle. Réunis dans un somptueux cadre entre eux, ils ont passé au peigne fin les différents efforts fournis ces dernières années par le gouvernement pour leur développement.

« Le Togo a fait d’énormes réformes et les fruits sont là aujourd’hui. Et nous ne pourrons qu’encourager les premières Autorités de ce pays à poursuivre la dynamique. Cette dynamique d’un Togo meilleur, cette dynamique d’un Togo émergent doit être soutenue et entretenue par l’ensemble du Peuple Togolais », a reconnu Medissa Béatrice Sama, Coordonnatrice du Cadre.

Ils demandent au gouvernement de  multiplier ses efforts en ce qui concerne le développement du Togo. Toutes les couches sociales doivent faire partie de ses priorités. Personne ne devra être mis de côté. Personne ne doit être lésé. La politique sociale doit être poursuivie pour que le panier de la ménagère ne soit plus menacé.

Par ailleurs, ces jeunes congratulent tous les acteurs qui ont contribué au bon déroulement de l’élection présidentielle du 22 février et expriment leur souhait de voir cette page tournée pour passer à autre chose.

Communique: La Cour Constitutionnelle procédera bientôt à la proclamation des résultats définitifs de la présidentielle du 22 février dernier.

Dans un communiqué paru ce Lundi 02 Mars, la cour constitutionnel informe les partis politiques, les candidats à l’élection du 22 Février 2020 et la population Togolaise que la proclamation définitive de la dite élection est prévue pour demain mardi 03 Mars 2020 à 15H à son siège (Cité OUA)

Ci-joint le communiqué

Mike Pompeo, le Secrétaire d’Etat américain, salue le climat des affaires au Togo

Dans un discours prononcé devant la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique, le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a commenté les progrès accomplis par le Togo en matière de création d’entreprises.

« Le Togo a levé les obstacles bureaucratiques pour les entrepreneurs », a reconnu le diplomate américain qui soulignait la nécessité de libéraliser l’économie pour la croissance du continent.Les progrès du Togo, plébiscités dans le Doing Business 2020 où en un an, le pays a engrangé 69 places sur l’indicateur « Création d’entreprises », se déclinent en plusieurs réformes.

Notons que Mike Pompeo, lors du 59è anniversaire de l’accession du Togo à l’indépendance, avait déjà salué la gouvernance politique et économique de ce pays. Il l’avait félicité pour « ses efforts soutenus afin de devenir plus favorable aux entreprises, et améliorer le bien-être de tous les citoyens togolais ».

« La réussite des élections au Togo servira d’exemple pour les pays ouest-africains » : Ibn Chambas

Le Togo a ouvert le bal des élections présidentielles en Afrique de l’Ouest. Cinq autres pays de la sous-région lui emboiteront le pas cette année.

Pour Mohamed Ibn Chambas, Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel.

Chez Faure Gnassingbé la semaine dernière, le chef du groupe des Observateurs des Nations Unies a félicité le Togo pour l’organisation de ce scrutin dans le calme et la sérénité.

« C’est le lieu de féliciter tous les acteurs togolais qui ont démontré leur maturité politique en évitant la violence », avait-il indiqué.

« Nous espérons que cette réussite au Togo va servir d’exemple pour le reste des pays qui auront à organiser des élections chez eux », a-t-il poursuivi.

Le représentant onusien a ensuite invité les différents acteurs au calme et à privilégier les voies de recours légales pour d’éventuelles revendications.

Togo/Santé : Huit (8) autres hôpitaux publics bénéficieront bientôt l’approche contractuelle

Le gouvernement vient récemment d’émettre un avis d’appel à manifestation d’intérêt (dans le journal national Togo-Presse, en date du 28 février), afin de recruter des sociétés, pour la contractualisation de 8 structures.

Dans les jours à venir, ces huit (08) hôpitaux publics notamment ; d’Aného, de Bè, de Lomé commune, de CHU Campus,  de Tsévié,  de Kpalimé, de Notsè et de Sotouboua bénéficieront de l’approche contractuelle dont la phase pilote a été lancé depuis 2017à Atakpamé et Blitta, puis étendue aux villes de Dapaong, Kara, Sokodé (et au CHU Sylvanus Olympio de Lomé).

L’initiative est de rendre plus efficace le système de santé au Togo et améliorer la performance des structures sanitaires.

Pour rappel, contractualisation ne veut pas dire privatisation. En effet « La formation sanitaire reste publique, c’est-à-dire que c’est l’Etat qui continue de payer ses agents, les équipements et tout ce qu’il faut pour que l’hôpital fonctionne. Une entité non-étatique est recrutée, avec pour cahier des charges, de nous aider à mettre en place les mécanismes d’une bonne gestion. (…) Le ministère de la santé, qui est le niveau central, est tenu informé afin de veiller à la régularité et à la pertinence des actions et des dépenses. » Souligne Moustapha Mijiyawa.

Présidentielle /Togo : Le retour au quotidien après les élections.

Le Togo en la date du 22 Février 2020 a connu dans les divers bureaux de vote une affluence de citoyens désireux de remplir leur devoir civique. Ce qui dans un climat de paix a été une parfaite réussite suite au dévouement des différents acteurs.

Un scrutin qui dans l’ensemble a été salué par les délégués des organisations nationales et internationales.


En la nuit du 22 Février, la CENI dans son devoir a procédé aux résultats provisoires faisant du candidat de l’Union pour la République Faure Essozimna Gnassingbé président démocratiquement élu avec 72,36% des voix. En attendant les résultats définitifs de la cour constitutionnelle, la vie a repris son cours sur toute l’étendue du territoire ou la population fait preuve de lucidité en se vaquant librement à leurs occupations. Pour elle les élections sont passées l’essentielle c’est la paix qui a régné et la reprise des activités.

Togo/ Présidentielle 2020 : « fausses nouvelles » la délégation de l’UE se prononce

Togo/ Présidentielle 2020 : « fausses nouvelles » la délégation de l’UE se prononce

Une information circule sur les réseaux portant sur la position de la délégation de l’Union Européenne sur les présidentielles du 22 Février dernier. 

En effet, cette information s’avère fausse car la délégation affirme hier vendredi n’avoir pas encore officiellement donné un avis quelconque sur les élections passées.

Ainsi elle affirme : « Les messages circulant sur les réseaux sociaux et qui font état d’une position de l’Union européenne relèvent de fausses informations ».

La délégation avait reçu Mgr Kpodzro qui a demandé la protection pour sa vie et attiré l’attention de l’UE sur les « vrais résultats sortis des urnes ».

Togo/ Présidentielle : Manifestation illégale, La riposte des autorités

Le communiqué publié hier par le Ministère de l’Administration Territoriale condamne la manifestation de la dynamique de Mgr Kpodzro car n’ayant pas suivie la voix légale donc interdite.

Les quelques militants qui ont répondu à l’appel du Monseigneur,  n’ont pas eu la chance de démarrer la manifestation. Les coups de gaz lacrymogènes ont dispersé les rassemblants

Le calme est revenu après quelques minutes…

Un premier cas du Coronavirus en Afrique subsaharienne.

Ce vendredi 28 février 2020, dans la province de Lagos au Nigéria, un premier cas du Coronavirus a été recensé. Seulement deux cas d’infections ont été détectés ces jours en Afrique ce qui tout de même intrigue les épidémiologistes.


S’agissant du premier cas de contamination dans l’Afrique subsaharienne, il est noté que le patient est un citoyen italien qui est revenu de milan le 25 février 2020. Il a été hospitalisé après avoir été testé positif au Coronavirus dans l’Etat de Lagos.


L’organisation mondiale de la santé appelle tous les pays encore épargnés à prendre leurs dispositions quant à l’arrivée du Covid-19, avertissant que se croire à l’abri de celui-ci serait une erreur fatale.