un artiste offre une voiture neuve à Maman Tamea (Photos)

Togo : un artiste offre une voiture neuve à Maman Tamea (Photos)

« C’est un plaisir pour moi d’honorer Maman Tamea avec ce présent. Elle fait beaucoup pour la culture togolaise. Que l’éternel la comble de bonheur », a publié Boguyx sur sa page Facebook.

Ceci n’est pas un buzz c’est une réalité. Maman Tamea a une nouvelle voiture offerte par l’artiste togolais Boguyx.

Un geste salué par les internautes sur la toile. Elle est connue pour ses propos vrais et véhiculés dans un langage humoristique sur tout sujet. Mama Tamea a été révélé surtout au public togolais par sa fameuse phrase « accompagnement dé » en lien avec les mesures éditées par le gouvernement au début de la crise sanitaire.

Lire aussi : Ghana : « Si vous ne pouvez pas boire du sang, vous ne pouvez pas être comme nous » : clament de jeunes riches (vidéo)

« Merci mon fils Boguyx », a écrit Maman Tamea en retour pour saluer le geste de l’artiste.  Pour suivre les vidéos de la togolaise rendez-vous sur sa chaine YouTube dénommée « Taméa ».

Il met du miel sur son pénis pour une partie de jambes en l’air et se fait attaquer par les abeilles

Il met du miel sur son pén*is pour une partie de jambes en l’air et se fait attaquer par les abeilles

Pour multiplier le plaisir et satisfaire sa copine, le nommé Minko a répandu du miel sur son pénis et se fait attaquer en pleine forêt par les abeilles.

Minko qui voulait tester le gout du miel pendant des parties de jambes en l’air, a préféré la forêt près d’une rivière ou un ruisseau. En tout cas un endroit paradisiaque pour être à l’abri des dérangements et surtout de sa femme.

La marche dans la forêt

Sur le chemin de la recherche du lieu paradisiaque, l’homme a bu du vin de palme qu’il emportait avec lui pour la circonstance.

La marche a duré 20 minutes pour le couple dans la forêt avant de trouver l’endroit idéal pour le match. Une fois arrivée, la fille, la nommée Sonia, propose au monsieur une partie de natation avant les hostilités. Ce que ce dernier refusa craignant de faire disparaitre le miel sur son pénis.

La fille se jeta donc à l’eau toute seule sous le regard admiratif de Minko, qui avait déjà retiré ses vêtements. Sonia dévêtue dans l’eau et Minko dévêtu assis sur les feuilles sèches.

Elle sortie de l’eau, après quelques balades dans l’eau, ce que Minko attendait impatiemment. Il se jeta sur elle et commença à l’embrasser langoureusement. Une histoire romantique qui se déroule jusqu’à présent bien. Sauf que l’inattendu va se produire. Car à côté se trouvait une ruche d’abeilles qui ont quelque chose en commun avec monsieur Minko.

Attirées évidemment par l’odeur du miel que notre cher monsieur avait passé sur son pénis, les abeilles commencèrent à roder autour du couple qui s’envolait déjà au 7e ciel.

Le plaisir vire au drame

Soudain le plaisir va se virer au drame, Minko sentit une piqûre profonde sur son pénis. C’était la première abeille qui venait de le piquer. Il cria de toutes ses forces.

Lire aussi : Il meurt en plein rapport sexuel avec l’employée de son épouse, les circonstances très étonnantes

Ensuite il vit au-dessus de sa tête une dizaine d’abeilles. Elles tombèrent toute sur son pénis, attirées par le miel. Sonia sentant le danger cria: « jette-toi dans l’eau Minko », sans hésiter il plongea dans la rivière, ce qui chassa les abeilles.

Sonia ne comprenait pas le lien que le monsieur a avec les abeilles, demandait ce qui s’était passé. Essoufflé et n’ayant pas encore digérer les piqures de ses ‘invités’, il a répondu « c’est surement ma sorcière de femme qui m’a jeté un sort ».

Notre histoire rocambolesque digne d’une série gabonaise, se déroule dans une ville située au nord du Gabon.

Une mère se donne la mort après avoir surpris son mari en plein ébat sex*uel avec leur propre fille

Une mère se donne la mort après avoir surpris son mari en plein ébat sex*uel avec leur propre fille

La nommée Pélagie s’est donné la mort après avoir surpris son mari en plein ébat sexuel avec leur propre fille de 19 ans. Une humiliation insupportable pour la dame, qui a préféré mettre fin à sa vie.

Selon les informations collectées auprès des forces de sécurité, le monsieur n’était pas à son premier acte d’inceste. Chose étonnante, sa jeune fille ne s’était jamais plainte auprès de sa mère des écarts de comportement de son père.

D’après les recherches du commissariat de sécurité publique de Bonis, l’homme trompait sa femme avec leur propre fille. Une enquête a été ouverte par le même commissariat pour élucider l’affaire.

Lire aussi : Drame : les belles-mères retrouvées mortes au lendemain de la soirée de mariage de leurs enfants

Ainsi, une fois surpris son mari, les voisins ont témoigné qu’elle a pris une forte dose de médicaments pour se suicider.

La scène s’est passé en début de mois d’octobre au quartier Koume à Bertoua au Cameroun.

Bagarre du siècle : il se retrouve avec ses 9 copines y compris sa propriétaire de maison

Bagarre du siècle : il se retrouve avec ses 9 copines y compris sa propriétaire de maison

Une bagarre s’éclate le jeudi nuit réveillant tout un quartier. Et d’après l’histoire racontée par les habitants, un jeune s’est retrouvé avec ses 9 copines y compris sa propriétaire de maison.

Retrouvé avec ses 9 copines

Dans ce film rocambolesque digne d’un Nollywood, se trouve Martin T. qui entretient des relations intimes avec chacune de ses huit voisines. Une liste bouclée par sa titulaire et sa bailleresse elle-même. Dans la liste des voisines il y’a Annie F qui vivait maritalement avec son fiancé.

En effet, ce jeudi-là dans la nuit, Annie F. a informé son fiancé qu’elle sort pour une réunion en soirée. La fameuse « réunion » se tient en fait dans la chambre de Martin. Tard dans la nuit, une autre voisine, étonnée de ne pas recevoir de signe du jeune Martin ce soir-là, sort de chez elle pour une lui rendre visite. Arrivée près de la porte de Martin, elle tombe sur la voisine fiancée qui, elle, venait de finir sa « réunion ».

Aussitôt, une dispute éclate. Et c’est la fiancée qui engage la bagarre. Le voisinage est alerté, y compris les six autres « conquêtes » de Martin. Chacune découvrant à l’occasion l’ampleur des infidélités du jeune. C’est ainsi que s’ouvre la bagarre.

L’arrivée de sa bailleresse

Sur ces bagarres et cris, la propriétaire arrive à son tour et découvre qu’elle n’est pas seule amant du monsieur. « Donc tu as osé me mélanger avec ces enfants ? », s’écria-t-elle. Avant d’entrer elle aussi dans le combat.

Lire aussi : Cuba : voici la mystérieuse histoire d’une femme mariée 13 fois dont tous les époux sont morts

Selon les sources il a fallu beaucoup de détermination au reste du voisinage pour mettre un terme à la bagarre générale. Comme il fallait s’y attendre, la propriétaire a chassé Martin T. de sa mini-cité.

La scène s’est passé au Cameroun précisément dans l’arrondissement de Douala IV dans une mini-cité à Bonabéri le jeudi 7 octobre dernier.

des élèves musulmans brutalisés par les enseignants pour avoir pris de l’alcool lors d’une fête

Nigeria: des élèves musulmans brutalisés par les enseignants pour avoir pris de l’alcool lors d’une fête

Une vidéo diffusée sur la toile montre des élèves musulmans flagellé. Ils sont de l’école secondaire madrasa de l’Etat de Kwara au Nigéria. Selon les informations ils ont été punis pour avoir prétendument pris de l’alcool lors de la fête d’anniversaire d’un ami.

Leurs enseignements arabes expliquent que les élèves n’étaient pas autorisés à boire de l’alcool ou à assister à des fêtes où les non-croyants se réunissaient pour s’amuser.

Ils ont été sévèrement fouettés par leurs professeurs pour avoir assisté à une fête d’anniversaire de leur ami laïc et avoir bu de l’alcool.

Dans la vidéo, les élèves ont été fouettés sans pitié par des élèves plus âgés de l’école sur ordre de leurs professeurs en guise de punition.  Selon les médias sociaux, les élèves ont été brutalisés après être allés fêter l’anniversaire d’un ami. 

Lire aussi : People : violence conjugale sur Jeny Bosenge, son mari brise silence et explique les faits

Les enseignants se sont mis en colère après avoir vu des photos de l’anniversaire. Ils ont supposé que les élèves buvaient de l’alcool. Alors ils ont demandé aux élèves plus âgés de les fouetter.  Cependant, les élèves accusés ont soutenu qu’ils n’avaient bu que du yaourt, mais les professeurs ne les ont pas écoutés ou crus.

Les élèves ont ensuite montré les blessures qu’ils avaient subies à la suite de la flagellation, ce qui a provoqué un tollé sur la toile.

Pour ne pas mourir vite, un père refuse la dot de 8 millions FCFA de sa fille en public

Pour ne pas mourir vite, un père refuse la dot de 8 millions FCFA de sa fille en public

Une cérémonie de fiançailles pas comme les autres a été au cœur des discussions ce week-end. Il s’agit d’un père qui a refusé la dot de 8 millions FCFA de sa fille.

Comme de coutume, les fiançailles sont soldées par les cérémonies de dot et ce fut le cas de mademoiselle Monia qui a accueilli sa belle-famille chez son papa, le nommé monsieur L. s’il est vrai que le père n’a pas fixé un montant pour la dot de sa fille, il a trouvé 8 millions trop.

En effet, dans la province du Haut-Ogooué au Cameroun, monsieur L a créé une vive polémique lors des fiançailles de sa fille. Une décision prise seul en refusant 8 millions de FCFA en espèce pour la dot de sa fille.

Eviter l’attention

 Il a donc pris 1 million et a laissé les 7 autres à la belle famille. Selon les faits, le papa a été plutôt malin car il voulait éviter l’attention des personnes du village. La réalité est que le vieux sage a appelé, tard le soir, la belle famille pour récupérer les 7 autres millions. « Vous-là, quand vous me donnez 8 millions au milieu du village comme ça, vous voulez ma mort ? Vous pensez que j’ai élevé ma fille avec tous ceux qui sont là ? » lança le vieil homme.

Lire aussi : Cuba : voici la mystérieuse histoire d’une femme mariée 13 fois dont tous les époux sont morts

Il a reçu au total 7 500 000 F CFA en numéraire pour la dot de sa fille. Dans le premier million accepté, il a donné 500 000 francs à sa belle-famille donc la famille maternelle de sa fille, et donné 500 000 à sa propre famille.

Il a donc encaissé les 7 autres millions pour lui-même et à l’heure où l’on vous raconte cette histoire, monsieur L est en train de construire une nouvelle maison. « J’ai élevé ma fille seul, je n’ai vu personne » a-t-il déclaré.

Togo : des individus arrêtés avec des têtes humaines

Togo : des individus arrêtés avec des têtes humaines

Les villageois ont appréhendé ce mardi 05 octobre, des individus 4 au total avec plusieurs têtes humaines. Selon nos confrères de Gakogoé, le sac contenait des têtes de femmes et d’enfants. La scène se passe dans la région maritime précisément dans les Lacs à Aného dans la commune Lacs 2.

Pour l’instant ils sont dans les mains des forces de l’ordre, rapporte le site.

Lire aussi : Ghana : « Si vous ne pouvez pas boire du sang, vous ne pouvez pas être comme nous » : clament de jeunes riches (vidéo)

Nous y reviendrons

Un pasteur enceinte 20 femmes de son Eglise, sa raison va vous choquer

Un pasteur enceinte 20 femmes de son Eglise, sa raison va vous choquer

Abus sexuels, pédophilies, homosexualités ou encore des cas de grossesses en série, l’Eglise ne cesse de surprendre. C’est le cas de ce pasteur qui alimente actuellement le débat au Nigéria.

En effet, le pasteur général de l’église ´Vineyard Ministry of the Holy Trinity’ basée à Enugu au Nigeria, Timothy Ngwu a enceinté environ 20 femmes fidèles de son église.

 Saisi par la police locale, le prédicateur a reconnu les faits et accuse le Saint-Esprit.

Lire aussi : Un pasteur meurt après avoir demandé à ses fidèles de l’enterrer vivant pour ressusciter le 3e jour

Relatant les faits, la police a indiqué que le pasteur a affirmé qu’il a fait selon les instructions de Dieu. Il raconte qu’un verset dans la Bible stipule : « allez-y et multipliez-vous ».

Et c’est pour cette raison qu’il a obéi à la volonté de Dieu. Une volonté qui est de féconder toute personne choisie et quel que soit l’état matrimonial de la femme, que la femme soit fiancée ou non.

L’épouse du pasteur qui n’était pas si heureuse des actes de son mari l’a dénoncé à la police.

People : violence conjugale sur Jeny Bosenge, son mari brise silence et nie les faits

People : violence conjugale sur Jeny Bosenge, son mari brise silence et explique les faits

Le sujet défraie actuellement la chronique sur la toile. Jeny Bosenge, de son vrai nom Jenifer Mboyo Bonsenge a publié une photo sur son compte Instagram avec un visage totalement défiguré. En effet, la danseuse et influenceuse accusait dans sa publication, son mari, le comédien Docteur Idéologie. D’après la danseuse, son mari lui a porté encore une fois la main.

Une sortie troublante qui suscite de vives réactions des internautes et followers de l’artiste. Ils ont apporté leur soutien à Jeny et dénoncent des actes de violence envers la femme.

Ainsi, le mari n’a pas gardé silence à cette sortie de son ex-finacée. Le comédien Docteur Idéologie a réagi aux accusations de violence proféré contre lui par sa fiancée.

Sur sa story Instagram, il a posté: « Je suis moi-même contre la violence envers les femmes. En aucun cas j’ai levé ma main sur elle et comme il y a des choses qui s’expliquent, je vais m’expliquer ».

Bule Lumbala, alias Docteur Idéologie a expliqué sur les réseaux sociaux les causes du gonflement de l’œil de Jennifer Bosenge.

 « Le stabilisateur de caméra est tombé sur son œil pendant une dispute et apparemment la haine l’emporte », a-t-il posté.

Lire aussi : Cuba : voici la mystérieuse histoire d’une femme mariée 13 fois dont tous les époux sont morts

Les internautes visiblement n’ont pas accueilli la réponse du monsieur. « On s’en fou vieux mec va. Déjà t’es vidéo en disent long donc non seulement t’es pas drôle, tu te permets de levé la main sur la personne qui a fait que tu en soit là », a répondu un internaute.

Ghana : « Si vous ne pouvez pas boire du sang, vous ne pouvez pas être comme nous » : clament de jeunes riches (vidéo)

Ghana : « Si vous ne pouvez pas boire du sang, vous ne pouvez pas être comme nous » : clament de jeunes riches (vidéo)

« Le monde s’effondre », a écrit Chinua Achebe. Les humains n’ont aucune retenue face à la cupidité. En effet, une vidéo devenue virale sur la toile ghanéenne dans laquelle on aperçoit de jeunes hommes dans un convoi de voitures de luxe avec des cris, « si vous ne pouvez pas boire du sang, vous ne pouvez pas être comme nous ».

Cette scène scandaleuse se passe à Offinso, dans la région d’Ashanti a provoqué la réaction des habitants. Plusieurs réactions des habitants ont révélé la disparition accrue des enfants et avant la mise en ligne de ladite vidéo, deux personnes avaient disparu, dont une fillette de quatre ans qui a été retrouvée morte.

Selon les habitants d’Offinso, la tendance à voir de jeunes hommes conduire des voitures de luxe alors que la source de leur richesse ne peut être déterminée est au centre des débats.

Lire aussi : Mystère : un chauffeur de corbillard se fait gifler par un cadavre

D’autres affirment que certains jeunes hommes sont vus en train de se déplacer nus en portant des cercueils la nuit.