centre pour plus d’entreprises sociales et solidaires

Togo : CERES, un centre pour plus d’entreprises sociales et solidaires

L’entrepreneuriat social est une forme d’entrepreneuriat qui place l’efficacité économique au service de l’intérêt général. Il recouvre l’ensemble des initiatives économiques dont la finalité principale est sociale.

Cette initiative a vu le jour pour amener les différents acteurs à l’approprier afin de renforcer l’écosystème en faveur de l’émergence des entreprises à fort impact social.

Objectif du CERES

En mars 2019, le gouvernement togolais en collaboration avec l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique ont mis en place le Centre de ressources en entrepreneuriat social et économie sociale et solidaire (CERES). C’est un outil stratégique destiné à faire du Togo, un hub ouest-africain des entreprises sociales.

L’Organisation internationale du travail (OIT) présente l’Economie sociale et solidaire (ESS) comme l’ensemble des entreprises et organisations (coopératives, mutuelles, associations, fondations et entreprises sociales) qui produisent des biens, des services et des connaissances tout en poursuivant des objectifs à la fois économiques et sociaux. Elles promeuvent, également, la solidarité.

Les missions du CERES

Le centre est un important atout pour le Togo dans la concrétisation des objectifs du Plan national de développement (PND), à travers la mise en place des outils adaptés au développement économique, social et environnemental, en respect avec les différents agendas sous régionaux et internationaux. 

Pour atteindre les principaux objectifs, le CERES crée des cadres de concertations et fédère tous les dirigeants ainsi que les acteurs de l’économie sociale et solidaire pour favoriser l’échange de bonnes pratiques et la co-construction de solutions innovantes. Elle organise, chaque année, une conférence des leaders de l’économie sociale et solidaire et les fait participer à de nombreuses rencontres nationales et internationales.

Afin de promouvoir le développement d’entreprises sociales fortes et ancrer le concept dans l’économie togolaise, le CERES a mis en place des programmes de mentorats et d’incubation à l’endroit des entrepreneurs sociaux. Chaque année, le centre recrute deux (02) cohortes de vingt-quatre (24) jeunes entrepreneurs sociaux. Quelques mois seulement après sa création, le centre compte mille trois cent vingt-cinq (1 325) entrepreneurs sociaux et quinze (15) chercheurs.

Lire aussi : https://actusalade.com/blog/togo-toute-la-procedure-de-creation-dentreprises-assouplie-grace-aux-reformes-operees/

Togo : Dr Aubin THON s’est prononcé sur l’actualité politique et la gestion de la crise du Covid-19 par le gouvernement

Togo : Dr Aubin THON s’est prononcé sur l’actualité politique et la gestion de la crise du Covid-19 par le gouvernement

Le Président du mouvement « Nouvelle Vision (NOVI) », Dr Kodjovi Aubin THON, dont la candidature au scrutin présidentiel a été rejetée, a donné son point de vue sur l’actualité politique et a présenté ses ambitions politiques futures.

Cinq mois après la présidentielle du 22 février 2020 où sa candidature avait été rejetée, le président de la Nouvelle Vision, Dr Kodjovi Atna Aubin Thon, a analysé l’actualité politique nationale dans une interview qu’il a accordée aux confrères de Actu Togo.

Du rejet de sa candidature à la gestion de la pandémie du Covid-19 en passant par le mandat d’arrêt émis à l’encontre d’Agbéyomé Kodjo. Durant toute l’interview, son maître mot est : « il faut agir ».

L’actualité politique dominée par l’urgence sanitaire due au Covid-19 

Pourle président de la Nouvelle Vision, Dr Kodjovi Aubin THON, « la meilleure actualité politique est celle qui produit des retombées économiques susceptibles de dénouer la crise socio-économique que connaît la nation togolaise depuis plusieurs décennies ».

A l’entendre, le monde fait face à une pandémie terrible. Au même moment, les populations ne sont pas en mesure de s’acheter des masques ou cache-nez. Dans ces conditions, « il faut agir » en venant en soutien aux populations démunies et défavorisées.

Se basant sur les résultats, à la date d’aujourd’hui 868 cas confirmés dont 251 cas actifs, 599 guéris et 18 décès sur 40.763 tests effectués, il reconnait que quelque chose de bien se fait au Togo dans ce domaine. Pour lui, l’Etat a consenti beaucoup d’efforts dans la gestion de la crise. Mais, on peut « Naturellement » faire mieux.

Enfin, il reconnait que le gouvernement en a conscience et fera ce qu’il faut en ce sens surtout dans la planification d’une reprise effective dans tous les domaines. Qu’en est-il de son entrée au prochain gouvernement ?

Une entrée probable dans le futur gouvernement

Concernant son entrée dans le futur gouvernement, le président de la Nouvelle Vision, Dr Kodjovi Aubin THON semble ne pas trouver d’inconvénient s’il est sollicité.

Sans détours, il a déclaré : « En attendant mon accession à la présidence de la République, je reste disponible pour nos populations, pour le peuple togolais et prêt à servir lorsqu’il s’agira d’une opportunité de servir ma nation et non de me servir de ma nation. Je le démontre tous les jours ».

Cette déclaration de Dr Thon, rejoint en quelque sorte la thèse de la collaboration préconisée par une partie de d’opposition togolaise.

En effet, la proposition de l’UDS Togo pour une possible collaboration avec le pouvoir en place n’est pas chose nouvelle pour Dr Thon. Mais pour lui, « Si collaboration doit encore exister, il faudrait vraiment la repenser en prenant en compte, une fois encore, l’intérêt supérieur du peuple togolais, le seul acteur qui justifie notre engagement. ».

Pour rappel, Dr Kodjovi Aubin Thon est l’une des rares hommes politiques de l’opposition à avoir octroyé une enveloppe de 1 million de francs CFA au gouvernement pour le Fonds de solidarité.

retour du Covid-19, voici trois pays sous le choc

Monde : retour du Covid-19, voici trois pays sous le choc

Considéré durant un cours temps comme en recul, le coronavirus devient une pandémie avec laquelle on doit s’adapter. C’est ainsi que pour certains pays du monde, les risques de contamination ont perdu leur vigueur et les activités peuvent reprendre leur cours normal.

Ce qui a entrainé l’allègement des mesures barrières observé dans bon nombre de pays dans le monde. Cette décision provoque, depuis un moment, une nouvelle vague de contamination et, par voie de conséquence, un nouveau confinement.

Pour certains, la reprise des activités, qui s’observe, constitue la fin de la pandémie du coronavirus avec le non-respect des mesures de riposte. D’où de nouvelles contaminations qui ne permettent pas la diminution des cas d’infection de cette pandémie. Prenons l’exemple de ces trois pays.

Hong Kong

Avec une population de 7,5 millions d’habitants, Hong Kong se voit témoin de nouvelles contaminations. Enregistrant en 24 heures un chiffre de contamination de 108 cas avec près de 2 000 personnes positives, les autorités s’inquiètent.

Cette situation est devenue critique et entraine le retour du port obligatoire des masques. A cela s’ajoute le respect de toutes les mesures barrières.

Avec 12 décès enregistrés, les autorités ont ordonné la fermeture des lieux d’attroupement de personnes, afin de ne pas permettre une nouvelle propagation de la maladie. Ce qui explique la fermeture des salles de sport ainsi que les discothèques.

Etats-Unis

Conscient de la gravité des contaminations devenues pléthoriques, Donald Trump apparaît enfin sous les projecteurs avec un masque.

Pays le plus touché par la pandémie du coronavirus, les USA ont enregistré près de 3,7 millions de cas soit plus de 67 574 cas en 24 heures et de 140 000 morts. Ce qui entraine une remis en œuvre des mesures barrières.

SUISSE

En tout, 33 634 cas confirmés depuis la pandémie du coronavirus du côté de la Suisse et de la principauté de Liechtenstein.

Avec 657 infections en une semaine, la Suisse malgré son nombre élevé de décès dus au coronavirus semble se stabiliser.

Néanmoins, elle est, pour le moment, loin d’une chute évidente et impressionnante de contaminations. Car, le pays enregistre un nombre de contamination de 50 en 24 heures contrairement à 99 les jours précédents.

Les musulmans en rassemblement de prière

Togo / Covid-19 : Pas de rassemblement pour la fête du Ramadan

En raison de la crise sanitaire, la fête de l’Aïd El-fitr ne donnera pas lieu à des rassemblements. Dans un message à l’endroit de toute  la communauté islamique, le président de l’Union Musulman du Togo El Hadj Inoussa Bouraïma invite « Tout fidèle à célébrer en famille les deux unités de prières (rakats) de fin de Ramadan ».

Aussi a-t-il poursuivi, l’Union va contribuer à l’élan de solidarité nationale voulu par le Chef de l’Etat, à travers une enveloppe de 05 millions FCFA, récoltée auprès de personnes morales, d’associations et ONG d’obédience islamique.

Rwanda Robots Covid

Rwanda/Covid-19 : Des robots capables de dépister entre 50 et 150 personnes par minutes

Le Rwanda a décidé d’utiliser tous les moyens possibles pour lutter contre le coronavirus. En effet, le pays vient de recevoir cinq spécimens de robots provenant de la Belgique qui seront opératoires dans les différents centres de prises en charge de Kigali et de Nyamatta.

Avec pour missions le dépistage, la livraison de médicaments et de nourriture, ces humanoïdes pourront servir à une visioconférence entre le docteur et son patient. Ils permettront, ainsi, de réduire le risque de contamination.

Fabriqués en terre belge par la société Zorabots, ces robots sont capables de dépister entre 50 et 150 personnes par minutes tout en enregistrant les données et en les transmettant aux personnels soignants.

« Pour les deux centres de traitement que nous avons actuellement, nous avons besoin de robots supplémentaires pour d’autres tâches telles que la désinfection dans l’espace public et nous travaillons sur ce point pour les obtenir », explique le Dr Ngamije Daniel, Ministre de la santé du Rwanda.

Rappelons que le pays de Paul Kagamé compte à ce jour 297 cas de coronavirus dont 203 guérisons et aucun décès.

La photo pour illustrer l'univers du Digital

SIGMA CORPORATION vous apporte son expertise en matière de communication

Sigma Corporation est une agence de communication 360° qui s’inscrit dans une dynamique créative et innovatrice de la communication.

Dans le souci d’apporter une approche objective et professionnel à la résolution des divers besoins, elle use de stratégies et d’outils à la pointe de la technologie pour la satisfaction de ses clients.

Forte d’une équipe jeune, talentueuse, créative et surtout arborant la culture de la perfection et du détail, Sigma Corporation vous offre un service concurrentiel de qualité sur tous les aspects de votre communication.

Œuvrant à la matérialisation de votre plan de communication dans les moindres détails, l’aptitude dont cette agence dispose à mettre ses clients dans une confiance absolue, situe leur travail dans un panier de discipline et de rigueur en vue d’honorer leur engagement.

Avec une expertise sans équivoque cette agence est capable d’apporter des formules originales et précises à chaque projet pour en faire de véritables chef-d ‘œuvres.

Aussi jeune qu’elle soit nous avions pu remarquer une certaine organisation et surtout une mise en exergue de la valeur humaine au sein de cette jeune structure. Ceci témoigne alors de l’efficacité dans l’accomplissement des divers défis auxquels est confrontée cette entreprise.

Sigma Corporation regorge en son sein plusieurs branches notamment ; Sigma Digital qui s’occupe de la communication digitale, Sigma Création pour les conceptions graphiques et Sigma Média qui prend en charge les publicités média et hors média.

Contacts :

digiteam@sigmacorporation.pro

+228 9692 6060

www.sigmacorporation.pro

Photo d'un champs ce coton

Togo/Agriculture : Coup d’envoi pour la campagne de la saison cotonnière 2020-2021

Par le biais de son ministre de l’Agriculture, Noël BATAKA, le Togo a lancé, le mardi 19 mai 2020, sa nouvelle saison de production de coton 2020-2021 au Palais des congrès de KARA. Placé sous le thème « tous mobilisés pour la redynamisation et la modernisation de la filière cotonnière pour sa contribution à l’atteinte des objectifs du plan national de développement », cette campagne se veut pleine de succès et davantage porteuse des promesses et ambitions placées en elle.

S’inscrivant dans la droite lignée du Programme National du Développement, ce lancement vise à mettre en scelle la production de la saison dernière selon les données relevées sur le site de la République Togolaise. Car, sur une superficie de 180 000 ha emblavés, seulement 116 000 tonnes de coton-graine avec un rendement de 645kg/ha ont pu être récoltés et égrenés, sur un objectif initial de 150 000 tonnes. Encore moins que celle de la campagne précédente (2018-2019) où un peu plus de 137 000 tonnes ont pu être récoltés, soit une baisse de 21 000 tonnes observée cette année.

Ces résultats, explique le Directeur de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT), Nana Adam Nanfame, qui était aussi au lancement, sont dus à l’irrégularité de la pluviométrie durant toute la campagne, l’action destructrice des insectes piqueurs suceurs, ou encore le non-respect des itinéraires techniques de production. « Nous devrons prendre le temps d’analyser les causes et prendre les mesures qui s’imposent afin d’améliorer sans cesse nos performances », poursuit le premier responsable de la NSCT.

Le Ministre en charge de l’agriculture a tenu à rappeler à tous les acteurs du secteur la maximisation de leurs efforts afin de relever ce défi de la remise sur orbite de ce secteur qu’est l’agriculture.

Photo de Donald Trump et le Secrétaire de l'OMS

Covid-19 : Donald Trump encore remonté contre l’OMS

Donald TRUMP, dans une lettre ouverte, a tenu à montrer son mécontentement à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). « Il est clair que les faux pas répétés de votre part et de votre organisation pour répondre à la pandémie ont été extrêmement coûteux pour le monde », a écrit le président américain décrivant ses griefs contre l’organisation et son chef, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

En effet, le numéro 1 américain avait déjà interrompu les contributions des Etats Unis à l’OMS le mois dernier en l’accusant de faux pas depuis le début de la crise et sur le fait de promouvoir la désinformation de la chine sur l’épidémie. Propos niés jusqu’à présent par l’organisation.

Lire aussi: MADAGASCAR/CORONAVIRUS : LE DOUTE S’INSTALLE AUTOUR DU MIRACULEUX COVID-ORGANICS

Le président TRUMP a tenu à prévenir que d’ici les 30 prochains jours si rien n’est fait l’on pourrait assister à un divorce définitif entre le pays de l’oncle Sam et l’organisme de la Santé.

Rappelons que l’année dernière, les États-Unis ont versé environ 553 millions de dollars sur le budget de 6 milliards de dollars de l’OMS, la Chine fournissant 43 millions de dollars.

Togo : Les étudiants de Licence à l’Université de Lomé désormais situés sur la date des examens

CORONAVIRUS: Cours en ligne, l’Université de Lomé offre 10 téléphones portables androïdes, des kits Togocel aux délégués généraux des étudiants et les responsables d’associations.

Annoncé depuis quelques semaine pour les cours en ligne afin de sauver l’année académique menacée par la pandémie du coronavirus, l’Université de Lomé a procédé à la remise d’un lot de matériels collège des délégués généraux ainsi qu’aux responsables d’associations pour un suivi sécurisé et gratuit.

Ce lot est composé de 10 téléphones portables androïdes, des kits Togocel et un forfait internet mensuel pour chaque utilisateur.

Cependant, durant toute la période des enseignements en ligne, les délégués généraux des étudiants et les responsables d’associations seront les détenteurs des téléphones reçus afin d’accompagner leurs camarades dans les étapes d’inscription.

Ils vont à cet effet,  les conseiller  pendant l’ouverture des comptes Rescoul, les guider à retrouver les mots de passe perdus et les cours à télécharger. Ils vont également aider à réactiver les notifications par emails, et à s’informer sur le démarrage des enseignements en ligne. Selon les besoins exprimés, les étudiants seront automatiquement pris en charge par correspondance ou référés aux techniciens de la plateforme. À cet effet, les autorités universitaires invitent tous les étudiants en difficulté de navigation sur le réseau Rescoul, à ouvrir directement l’application Rescoul sur leurs ordinateurs ou téléphones portables. Ils peuvent se rendre sur Play store en vue de télécharger et installer l’application. Cette dernière dispose d’un espace pour soumettre toutes leurs difficultés.

Lire aussi: TOGO/CORONAVIRUS : L’UNIVERSITÉ DE KARA ANNONCE LA MISE EN LIGNE DES COURS.

Ils informent que les inscriptions en ligne ont déjà commencé et se poursuivent. Les cours seront des unités d’Enseignement théoriques dispensées sous format PDF à travers une plateforme de questions-réponses entre les étudiants et l’enseignant.

Par ailleurs, ils  rappellent que les enseignants ont jusqu’au 04 mai 2020 pour déposer leurs supports de cours sur la plateforme Rescoul, en attendant le début effectif des échanges à distance.

Coronavirus: Google va distribuer des aides d’urgence aux médias locaux.

Dans un billet de blog posté sur son site, Google annonce la distribution des aides d’urgence aux médias locaux plongés dans la crise par le coronavirus à travers le monde.

Google n’a pas précisé le montant total des aides qui pourraient être distribuées car « pour le moment, il n’y a pas de vision claire sur l’ampleur des besoins qui existent à travers le monde », a expliqué un responsable de Google à l’AFP.

Selon le billet les aides sont destinées aux médias qui « produisent de l’information originale au niveau local pendant ce temps de crise ».

Elles iront « de quelques milliers de dollars pour les petites rédactions hyper-locales à quelques dizaines de milliers de dollars pour les plus grandes rédactions », a précisé Google.

Les demandes d’aides doivent être adressées à Google avant le mercredi 29 avril à minuit (heure de Californie, soit jeudi 30 à 09h00 heure française).

Google a déjà annoncé le 2 avril son intention de distribuer 6,5 millions de dollars aux vérificateurs d’infos (fact checkers) luttant contre les fausses nouvelles, en particulier concernant le coronavirus. 

Google et la presse entretiennent des relations complexes à travers le monde, à la fois complémentaires quand il s’agit de fabriquer et diffuser l’information, et très conflictuelles quand il s’agit d’accéder aux recettes publicitaires.

En France, l’Autorité de la concurrence a ordonné jeudi au géant américain de négocier « de bonne foi » avec les éditeurs et agences de presse en France sur la rémunération associée à l’affichage de leurs contenus protégés par les droits voisins. 

Source: actu.orange.fr