Le joueur brésilien Ronaldinho retrouve la liberté

Officiel : Ronaldinho enfin libéré après plus de cinq mois de détention

L’international Brésilien Ronaldinho, détenu depuis plus de cinq mois au Paraguay pour usage de faux passeport dans le pays, a été libéré le 24 août dernier.

Le ballon d’or 2005, qui a fêté ses 40 ans le 21 mars dernier, n’est plus sous le poids de la justice. Sa privation de liberté a été levée.

Ronaldinho est libre mais écope d’une amende de 90.000 dollars

« Dorénavant, la mesure de privation de liberté est levée. La star n’est soumise à aucune restriction, sauf celle de la réparation des dommages à la société », a laissé entendre le magistrat.

L’ex-joueur du club de football, FC Barcelone et du Paris Saint-Germain a indiqué au juge « accepter » la proposition du parquet d’une « suspension conditionnelle de la procédure » puisque la sanction envisagée ne dépasse pas deux ans. Néanmoins, le Ministère Public a demandé le paiement par Ronaldinho d’une amende de 90.000 dollars pour « dommage à la société ».

Son frère Roberto de Assis Moreira, condamné à deux ans de prison avec sursis, a été également libéré par le magistrat Gustavo Amanila. Il va aussi payer une amende de 110.000 dollars et à l’obligation de se présenter tous les quatre mois devant un juge brésilien pendant deux ans.

« C’est une sentence pour Roberto de Assis Moreira et un sursis pour Ronaldinho. La défense, elle-même, s’est ralliée à cette sortie judiciaire », a résumé le magistrat.

Ronaldinho et son frère victimes d’un usage de faux

Les deux Brésiliens sont, en effet, venus au Paraguay pour faire la promotion d’un livre et sont accusés d’être entrés dans le pays en possession de passeports paraguayens falsifiés. Ce qui a fait l’objet de leur détention.

Dans un communiqué, leur défense a indiqué que ces derniers avaient collaboré à l’enquête depuis le début. « Ils ont montré les documents paraguayens aux autorités de l’immigration en les croyant authentiques (…) L’enquête n’a trouvé aucune preuve de l’implication des deux frères dans du blanchiment d’argent ou dans une association criminelle », a-t-elle assuré.

« Nous demandons instamment à l’accusation d’agir sur les responsables » de cette affaire, ajoute-t-elle.Après avoir été détenus dans un commissariat d’Asuncion, les deux frères étaient assignés à résidence depuis presque cinq mois dans un hôtel de luxe de la capitale, contre le dépôt d’une caution de 1,6 million de dollars.

D’après les informations, Ronaldinho et Roberto rentreront dès que possible au Brésil à bord d’un vol privé, une fois les autorisations correspondantes obtenues.

les Lakers callent contre Houston

NBA : les Lakers callent contre Houston, Antetokoumpo porte les Bucks

La nuit du 06 août 2020 a été pleine de grosses sensations en NBA. Plusieurs matchs étaient donc au rendez-vous.

Avantage Houston pour le choc de la nuit

Les Los Angeles Lakers étaient face aux Rockets de Houston. Un match qui a rapidement tourné à l’avantage des hommes de Mike D’Antoni. Faisant la course en tête durant toute la rencontre, Houston a su maitriser son sujet grâce, une fois de plus, à son maitre à jouer James Harden. Un score final (113-97) qui permet aux rockets de remonter à la quatrième place dans la conférence Ouest. Avec 39 points, 12 passes et 8 rebonds, le meneur a encore une fois fait la différence malgré l’absence de Russell West brook.

Du côté des Lakers, l’absence de Lebron James a été fatale. En panne d’inspiration, Anthony Davies et les siens se sont heurtés à une véritable muraille. Malgré ses 17 points, 12 rebonds, le géant pivot n’a pas pu porter son équipe à une victoire. Une seconde défaite en deux jours pour l’équipe de Frank Vogel.

Gianni Antetokoumpo et Chris Middleton aux commandes

Le leader de la conférence Est a su se débarrasser du piège de Miami. Défait au match précédent face à Brooklyn, les Bucks, menés (73-56) à la pause, ont pu rattraper leur retard. Grâce à ses flèches, Antetokounpo et Middleton Milwaukee, entretemps menés de 23 points, sont très vite revenus sur les talons des Floridiens.

Aussi, grâce aux deux lancers-francs de Brook Lopez en fin de match, les Bucks ont pu passer devant pour la première fois. Une avance qu’ils n’ont plus perdu jusqu’à la fin du match. Milwaukee s’assure la première place de la conférence Est, chose qu’ils n’ont connu que 4 fois dans leur histoire.

L’équipe surprise de cette reprise est Phoenix. Un sans-faute qui s’est confirmé par une autre victoire face à Indiana. Leur meneur de jeux Devin Booker a inscrit un total de 20 points et 10 passes, un total moins prolifique que ses matchs précédents. Phoenix a, donc, enregistré une 30eme victoire (pour 39 défaites). Ce qui lui permet de poursuivre son carton plein dans la bulle (4 matchs, 4 succès) et grimper ainsi à la dixième place à l’Ouest.

lire aussi: https://actusalade.com/?s=nba

Aubameyang

Mercato : Aubameyang part ou reste ?

Après une saison catastrophique, Arsenal a reussi à sauver sa saison en remportant la Coupe face à son rival Chelsea.

Grand artisan, le nouveau chouchou de l’Emirates stadium a inscrit un doublé lors de cette rencontre capitale. Ce costume de sauveur qu’a su porter le Gabonais tout au long de cette saison a valu l’intérêt de plusieurs autres grands clubs.

Arsenal veut garder son joueur

Le club londonien a fini 8eme de la premier League cette année. Une grande désillusion pour l’un des cadors du championnat anglais. Habitué à figurer dans le big four, et se qualifiant en même temps pour la ligue des Champions, les Gunners ont encore une fois échoué cette année.

Ils ont néanmoins pu sauver la mise en remportant la FA CUP et en se qualifiant d’office pour l’Europa League. L’un des défis auquel est exposé le club de Mikel Arteta est la conservation de leur homme providentiel, Pierre-Emerick Aubameyang. Auteur pour la seconde année d’une saison remarquable, le Gabonais a su porter son équipe malgré les mauvais résultats.

Selon plusieurs médias, les envies de partir de l’ex joueur du Borussia semble grandir. Il aimerait donc aller voir ailleurs malgré que son contrat prenne fin en juin 2021

Cependant, la direction ne souhaite pas voir son meilleur joueur quitter la barque. Selon le journal le 10SPORT, une offre alléchante de prolongation est mise sur la table. Un contrat mirobolant de 250 000 livres par semaine. Avec une telle offre Arsenal espère garder son joueur.

Les exigences d’Aubameyang

Malgré des envies de partir, le natif de St Etienne pourrait décider de rester si Arsenal subvient à certaines de ses exigences. En effet, le journal le 10 sport affirme que le joueur voudrait être bien entouré. Par conséquent, il demanderait un recrutement 5 étoiles. De façon plus spécifique, il voudrait avoir le Barcelonais Ousmane Dembélé à ses côtés pour une possible nouvelle saison avec les canonniers.

Dembélé et Aubameyang avaient déjà évolué ensemble au Borussia Dortmund. Ils ont toujours eu une bonne entente sur le terrain et il aimerait revoir l’International français avec lui.

Ce vœu pourrait être réalisé puisque Ousmane Dembélé devenu indésirable au Barca se trouve sur la liste des joueurs à transférer en Catalogne. Mais, le Français n’a guère l’intention de quitter si tôt le navire culé.

D’autre part, le FC Barcelone aurait des vues sur le joueur d’Arsenal. A la recherche d’un remplaçant pour Luis Suarez vieillissant, les blaugranas voudraient bien enrôler l’attaquant de 31 ans.

une journée dénommée Football Pride a été organisée le samedi 25 juillet 2020

FIFA/Football Pride : une journée en ligne dédiée à l’inclusion dans le football

Le football est un facteur d’unité dit-on souvent. Dans le cadre de Football versus Homophobia, une campagne internationale visant à lutter contre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle, l’identité et l’expression de genre, à tous les niveaux du football, une journée dénommée Football Pride a été organisée le samedi 25 juillet 2020 pour aider les fans de football LGBTIQ+ à sortir de leur isolement.

C’est par des tables rondes, des débats, des quiz, des films et des divertissements sur les différentes plateformes autour du ballon rond que la FIFA a choisi de passer les 30 heuresde la Football Pride Day à Londres, le samedi 25 juillet 2020.

Le fondement de la Football Pride Day

Un peu partout dans le monde, l’on remarque des discriminations fondées sur l’orientation sexuelle, l’identité et l’expression de genre. Face à ces actes de discrimination, d’harcèlement et de violence, qui constituent un obstacle au mouvement véritablement inclusif dans le football, la FIFA y consacre une campagne.

L’une des activités de cette campagne est le Football Pride Day. C’est un festival qui vise à connecter la communauté LGBTIQ+ mondiale et à fédérer la famille du football. Outre le festival, depuis dix ans déjà, la FIFA forme les groupes de supporters LGBTQ+. Pour cette année 2020, la Pride Day s’est déroulée en ligne.

La Football Pride Day 2020

La FIFA, à travers divers plateformes, a amené le football à briser des barrières et renouer les liens humains. Ainsi, le festival de la Football Pride Day s’est tenu à Londres avec des participants en ligne et un programme diversifié pour tous. Les participants avaient la possibilité de composer leur propre programme.

De plus, une zone familiale et trois « scènes » virtuelles ont été offertes pour : un stage d’entraînement avec Rehanne Skinner (sélectionneuse nationale des féminines anglaises U18-U21) ; The Road to a Rainbow Stadium (discussions sur l’engagement de Tottenham Hotspur auprès des fans LGBTQ+) ; des quiz, des tournois FIFA en ligne et des DJ sets live ; des interviews, des tables rondes et des projections de films.

La FIFA est engagée pour faire du football un facteur d’inclusion véritable. Elle lutte sur tous les plans pour mettre un terme aux discriminations, aux violences et autres violations des droits humains basées sur quelque motif que ce soit.

une finale sans MBAPPE, un avantage pour l’OL ?

Coupe de la ligue : une finale sans MBAPPE, un avantage pour l’OL ?

La finale de la coupe de la ligue aura lieu ce vendredi 31 juillet au stade de France. L’Olympique lyonnais et le Paris Saint Germain seront face à face pour décrocher le dernier trophée de la saison.

L’équipe va devoir composer sans sa pépite Kylian MBAPPE. Blessé lors de la finale de coupe de France le samedi 25 juillet, il ne sera donc pas présent lors de cette finale.

Les forces en présence

Le confinement a privé les clubs français comme tous les autres clubs au monde de compétition pendant plusieurs mois. L’allègement des mesures restrictives a donc permis la reprise des activités sportives.

L’olympique lyonnais a remis sur orbite ses joueurs avec quelques matchs de préparation ou les gones se sont imposés 5 fois sur 6. Les hommes ont montré un bon visage durant ces confrontations. Ce qui montre une forme intéressante des joueurs.

L’équipe parisienne, de son côté, a joué son dernier match en finale de la coupe France où il s’est imposé un but à zéro face à l’As St Etienne. N’ayant pas réalisé un grand match, les parisiens ont affiché une méforme significative. La mauvaise nouvelle était la sortie sur blessure de MBAPPE qui ne fera donc pas partie du match contre Lyon.

Les enjeux pour l’olympique lyonnais.

L’OL a fini 7ème du championnat 2019-2020. Ils ne sont donc pas qualifiés pour aucune des deux coupes d’Europe. Mais, les gones entretiennent toujours un mince espoir de qualifications. En effet toujours en lice en champions League, les hommes de Rudi Garcia pourront toutefois participer à la prochaine coupe d’Europe s’il la remporte. Ce sera une mission difficile compte tenu des cadors qui se trouvent encore dans la compétition.

Par ailleurs, cette finale de la coupe de la ligue pourrait aussi qualifier l’équipe de Jean Michel Aulas qui pourrait néanmoins participer à la ligue Europa.

Mais, ce match contre le PSG ne sera pas une mince affaire vue les problèmes défensifs que connait le club rhodanien. Les lyonnais comptent jouer un gros coup en capitalisant sur la méforme parisienne. « On est persuadés qu’on peut le faire. Evidemment, c’est le PSG, on connaît leur valeur, confie un joueur. Mais on a tous vu leur match contre Saint Etienne (1-0), Sainté a réussi à exister, à se créer des situations, ça donne des idées.»

Rudi Garcia compte utiliser le 3-5-2 qui a marché contre la Juventus de Turin. Rappelons que ce système avait permis une victoire lyonnaise 1but à zéro face à la vieille dame.

NBA : le Most Valuable Player de la saison sera bientôt connu

NBA : le Most Valuable Player de la saison sera bientôt connu

La saison de NBA 2019-2020 n’est pas encore à son terme, mais les titres individuelles dont celui du MVP seront décernés plus tôt que d’habitude.

Le trophée de Most Valuable Player est une récompense attribuée chaque année par la National Basketball Association au meilleur joueur de la saison régulière. Le trophée porte le nom de Maurice Podoloff, le premier président de la NBA.

Habituellement, les nominés pour cette distinction sont connus à la fin de la saison. Mais cette année, la National Basketball Association a décidé de le décerner sans tenir compte des matchs restants.

Pourquoi une telle décision ?

La NBA a été interrompue le 11 mars 2020 à cause de la crise du Covid-19. Sa reprise est prévue pour le 30 juillet, afin que les 8 matchs soient joués avant les play-offs.

Interrogé à ce sujet, la NBA a répondu « Afin de garantir un processus équitable dans lequel les joueurs et les entraîneurs des 30 équipes de la ligue auront la même opportunité de figurer au palmarès individuel de saison 2019-2020 ».

Qui pour succéder à Giannis ANTETOKOUNMPO

Du 21 juillet au 28 juillet, les journalistes du monde auront la lourde tâche de désigner le meilleur joueur de la saison ainsi que les autres distinctions individuelles. Tenant du titre, le grec Giannis Antetokoumpo (Milwaukee Bucks) reste toujours en course avec un sérieux concurrent en lice Lebron James, le joueur des Los Angeles Lakers.

Les titres de meilleur défenseur de l’année détenu par le géant français Rudy Gobert (Utah Jazz), du rookie de l’année, du meilleur sixième homme, du joueur ayant le plus progressé et l’entraîneur de l’année seront aussi décernés.

Les play-offs débuteront officiellement le 17 août et auront un goût particulier cette saison. En effet, les différents vainqueurs des différentes catégories seront connus et recevront leur prix durant la compétition.

En revanche, les 88 matches de saison régulière, devant être joués chez Disney world, compteront les rebondeurs ou encore les passeurs du championnat, afin d’établir les statistiques de la saison régulière et déterminer ses divers classements de meilleur marqueur.

Les 22 équipes ont déjà commencé une série de matches amicaux jusqu’au 28 juillet, avant le redémarrage officiel de la saison deux jours plus tard. Les play-offs commenceront le 17 août et les finales se termineront au plus tard le 13 octobre.

Le football togolais a connu des époques de gloire comme celle de 2006

Togo/Football : les Eperviers de 2006, que sont-ils devenus ?

Le football togolais a connu des époques de gloire comme celle de 2006. Plusieurs joueurs ont contribué à la qualification historique de la sélection togolaise au mondial 2006 en Allemagne. La majeure partie de ces héros sont perdus de vue, mais que sont-ils devenus en réalité ?

L’année 2006 est et reste historique dans l’histoire du football togolais. L’équipe des Eperviers avait participé à la CAN et avait validé son billet pour le mondial.

Amené par l’Allemand Otto Pfister et son staff (Piet Hamberg, Kodjovi Mawuéna, Joachim Schubert), l’équipe des Eperviers, composée de : Ouro Nimini Tchagnirou, Kossi Agassa, Kodjovi Dodji Obilalé, Daré Nibombé, Jean-Paul Abalo (le capitaine), Kuami Agboh, Éric Akoto, Richmond Forson, Ludovic Assémoassa, Affo Érassa, Franck Atsou, Assimiou Touré, Emmanuel Adebayor, Yao Aziawonou, Thomas Dossevi, Mamam Cherif Touré, Adékanmi Olufadé, Alaixys Romao, Yao Junior Sènaya, Massamesso Tchangaï, Moustapha Salifou, Robert Malm, Mohamed Kader, a ému tout un peuple lors du mondial 2006.

Même si les espoirs du Togo n’ont pas suffi pour passer le premier tour de cette fête mondiale du football, une chose a retenu l’attention, l’unique but du pays marqué par Kougbadja Kader sur une passe décisive d’Alaixys Romao.

Près de 15 ans après l’exploit de la qualification du Togo au mondial 2006, le football togolais peine à retrouver ses repères et l’on se remémore toutes ces stars et se pose des questions sur leurs actualités.

Les Eperviers du mondial 2006 reconvertis

Après la belle époque du mondial 2006, ils sont nombreux, ces héros Eperviers qui ont raccroché les crampons pour se tourner vers une autre carrière.

Jean Paul Abalo, le capitaine lors du mondial 2006, a pris sa retraite en 2008 et est devenu, depuis un moment, le sélectionneur des Eperviers locaux et l’adjoint au niveau de la sélection A. Il se retrouve aux côtés des sélections togolaises avec Agassa Kossi.

Le goal togolais, Agassa après une vingtaine d’années passées avec la sélection, raccroche au lendemain de la CAN 2017. Il revient sur la scène et devient l’entraineur des gardiens de la sélection nationale togolaise.

Quant à Kodjovi Dodji Obilalé, blessé dans l’enclave de Cabinda en 2010, le portier est, depuis lors, reconverti vers des projets pour les jeunes et l’agriculture. Rappelons qu’il a reçu un prix spécial de la CAF lors des Awards en janvier 2020.

Thomas Dossevi, pour sa part, a mis un terme à sa carrière en 2015 après son passage à l’USL Dunkerque. Ex recruteur du Standard de Liège, Thomas est devenu entraineur adjoint en charge des attaquants à Boulogne-sur-Mer et consultant sportif. Il est suivi, dans le rôle de consultant, par Robert Malm.

Cet ancien de Montpelier et de Nîmes a arrêté son parcours de joueurs en 2010. Il est, aussi, entraineur des attaquants au centre de formation et la section amateur du PSG.

Nibombé Daré, de son côté, a raccroché en 2015 pour une carrière d’entraineur. Depuis juin 2020, il est entraineur avec une licence UEFA A. Il officie, actuellement, comme adjoint au Tubize AFC (D2 belge).

Le fils de la région centrale, Mohamed Kader Kougbadja, a sifflé la fin de sa carrière en 2014. Depuis ce temps, il fait la détection nationale au Nigéria, en Turquie et en Côte d’Ivoire. Il est, en outre depuis la saison 2017-2018, l’entraîneur des U12 du FC Sochaux-Montbéliard, ainsi que l’entraîneur des attaquants pour les U17 et U19 sochaliens.

Dans la foulée, l’on a encore en mémoire Ludovic Assémoassa qui a pris sa retraite en 2008 suite aux blessures pour embrasser la carrière d’entraineur, ainsi que Franck Atsou (retraité en 2011 après un passage en Iran Pro League).

Richmond Forson, après sa retraite en 2012, s’est tourné vers le monde des affaires.

La vague de la retraite n’a pas épargné Olufadé Adékanmi, après son passage au Sporting Charleroi en Allemagne. Il s’est depuis reconverti en entraineur et a exercé dans le championnat d’élite togolais. L’histoire ne se rappelle pas seulement de ceux précités.

Où sont passés les autres Eperviers ?

Si certains Eperviers de 2006 ont quitté les pelouses, d’autres demeurent encore en compétition comme : Emmanuel Adébayor Shéyi, sans club depuis la fin prématurée de son contrat en juin dernier avec le club Olimpia Ascuncio, Assimiou Touré, joueur de FC Leverkusen en Allemagne depuis 2019, et Moustapha Salifou (joueur du club allemand de Türkspor Augsburg pour un contrat de 2015 à juin 2020).

D’autres encore sont sans grandes nouvelles comme : Ouro Nimini Tchagnirou (fin de carrière en 2011 au stade malien), Kuami Agboh (en retraite depuis 2008), Affo Erassa (fin en 2017 après AS Belfort Sud), Yao Aziawonou (a annoncé sa retraite en 2010 avant de rebondir et finir en 2015 en D4 suisse avec le FC Concordia).

Aussi, Touré Chérif, après Mouloudia Club d’Alger, a pris du repos depuis 2009.

Quant à Yao Junior Sénaya, il fait un tour à Al-Jazira Al-Hamra aux Emirats arabes unis avant de finir en 2011. Et depuis ce temps, il est sans nouvelles activités tout comme Eric Akoto qui a eu un souci judiciaire en 2014. Puis après, ce dernier a été annoncé au Petersdorf II en 2015.

Alaixys Romao est, pour l’heure, sans aucune précision puisqu’il est sur le point de résilier son contrat qui le lie Stade de Reims depuis 2018.

De cet effectif des Eperviers du Togo au mondial 2006, Massamesso Tchangaï, qui a le plus évolué dans les championnats italiens, a été emporté par la mort le 8 août 2010 à sa 32ème année.

Qu’en est-il des membres du staff technique ?

L’entraineur allemand qui a pris le relais au lendemain de la qualification pour le mondial, Otto Pfister a, après le Togo, conduit le Cameroun à la CAN 2008. En finissant en 2018 en Afghanistan, il est devenu un consultant.

Le togolais Kodjovi Mawuéna, défenseur et capitaine des Eperviers lors de la CAN 1984 quant à lui, est toujours dans le monde du football comme entraineur et officie dans le championnat togolais.

L’ancien milieu de terrain néerlandais, Piet Hamberg, entraineur adjoint du Togo en 2006 pour sa part, est sans nouvelle sur la suite de son parcours.

Plus d’une décennie après ce sacre de la génération dorée des Eperviers de 2006, les souvenirs restent dans les esprits des supporters togolais. Mais depuis cette époque, le football togolais n’a pas changé de carré et il peine à se relever.

CAF/Reprise de la Ligue des Champions : ces pays ont accepté organiser le reste des rencontres

CAF/Reprise de la Ligue des Champions : ces pays ont accepté organiser le reste des rencontres

La Confédération africaine de football (CAF) recherche le pays qui organisera le reste des rencontres de la Ligue des Champions des clubs. Ceci en raison du retrait du Cameroun à cause de la pandémie du coronavirus.

Pour remplacer ce dernier en vue d’organiser les trois derniers matchs de la Ligue des Champions CAF prévus en septembre prochain, la CAF a lancé un appel à candidature.

Deux pays du Maghreb candidats

En effet, la Tunisie et l’Egypte ont fait acte de candidature, afin d’organiser le reste du parcours de la Ligue africaine interclubs.

Ainsi, selon le porte-parole de la Fédération Tunisienne de Football (FTF), Amine Mougou, « Nous sommes prêts et disposés à accueillir les matches si nous recevons une demande de la CAF ». Car, « Lorsque la CAF a lancé l’appel aux pays pour accueillir les matchs, nous nous sommes porté candidat aux côtés du Cameroun », a-t-il ajouté.

lire aussi: Champions League : les affiches des quarts de finales connues

Amine Mougou a réaffirmé que « Ce devrait être la procédure standard que nous serions les prochains à suivre, si le Cameroun ne respecte pas ses engagements. La seule chose qui nous reste à faire serait de nous accorder avec les autorités locales sur les questions d’organisation. »

Pour l’Egyptien, Mohamed Fadl, membre de l’EFA à la chaîne de télévision Time Sports, a déclaré avoir parlé « avec Ashraf Sobhy, le ministre des sports et de la jeunesse, qui a souligné que l’Egypte était prête à accueillir un tel événement majeur ».

Aussi, le ministre égyptien des sports et de la jeunesse a souligné que son pays l’a déjà fait « pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019 et les moins de 23 ans ».

« Nous cherchons à aider Ahly et Zamalek dans la Ligue des champions en accueillant les matchs restants en Égypte », a ajouté Dr. Ashraf Sobhy.

En dehors de ces deux pays, le Rwanda se positionne. Ce dernier pourra mettre en avant ses nouvelles infrastructures pour peser lourd dans ce choix du pays organisateur du reste des rencontres.

Voici les équipes en demi-finale

Le comité exécutif de la CAF a, en juin dernier, décidé de la reprise de la Ligue des champions et de la Coupe de la Confédération en septembre prochain. Ces deux compétitions seront jouées avec un format « Final Four ». Les demi-finales seront, à cette occasion, disputés à un seul match.

Elles opposeront, ainsi, les clubs du Maroc et de l’Égypte. Al Ahly jouera contre le Wydad Casablanca tandis que le Zamalek affrontera le Raja Casablanca.

Rappelons que la compétition a été suspendue, en avril dernier, en raison de la pandémie du coronavirus.

lire aussi : Togo/Football : Qui était Kossi Koudagba ?

Champions League : les affiches des quarts de finales connues

Champions League : les affiches des quarts de finales connues

Le vendredi 10 aout 2020 a eu lieu à Nyon au siège de l’UEFA les tirages au sort des quarts de finale de la Champions League.

Suspendus depuis mars 2020 suite à l’avènement de la Covid-19, la compétition va reprendre ses droits d’ici le 8 août. Dans un premier temps, les matchs retour restants des 8ème de finale entre le FC Barcelone et Napoli dont le vainqueur sera opposé au vainqueur de Bayern Munich, Chelsea et Man City et le Réal Madrid dont le qualifié sera opposé à l’équipe qualifiée de Juventus et Lyon. Ces matchs se joueront à partir du 08 août. Ensuite, les quarts de finale pourront démarrer à partir du 12 août prochain.

Par ailleurs, la suite de la compétition a été réorganisée en mini tournoi à « Final 8 » qui se déroulera à Lisbonne, sur des matches à élimination directe et non pas en aller-retour comme d’habitude. Ainsi, d’alléchantes affiches s’annoncent à cette étape de la compétition telles que le Leipzig face l’Atlético et le PSG face à l’Atlanta Bergame qui est une véritable surprise à cette étape de la compétition.

Réaction de certains coachs

Certains coachs et responsables ont eu à réagir après ce tirage au sort. Le coach du Paris Saint Germain, Thomas Tuchel, a déclaré au micro de PSG TV que « Ce sera compliqué. L’Atlanta est une équipe qui attaque, qui marque beaucoup de buts et est une équipe offensive. On va se préparer. Il y a encore beaucoup de semaines pour se préparer. C’est bien qu’on sache, ça commence maintenant. Il y a de l’excitation. »

Selon Diego Simeone, l’entraineur de l’Atletico Madrid, « En quarts de finale, on affronte toujours de grandes équipes. Dans ce cas, nous allons affronter un club allemand vraiment très performant cette saison. Ils font partie des meilleures équipes d’Allemagne tout au long de la saison et proposent un style de jeu très offensif. Ils ont de nombreux joueurs qui utilisent toute la largeur du terrain et un style de jeu très rapide. Ce sera probablement un match équilibré et du 50-50 pour les deux équipes ».

L’Olympique lyonnais (OL), toujours en course en Champions League, devra donc éliminer la Juventus Turin (victoire 1-0 à l’aller) pour espérer se frotter à un autre ogre. Ce sera entre le Real Madrid ou Manchester City. Cette possible confrontation ne semblerait pas faire peur aux « gones » puisqu’ils avaient d’ores et déjà pris 4 points face à la formation anglaise l’année dernière en phase de poule de la compétition. Bien que le contexte soit tout autre, le club français espère d’abord passé l’ogre Juventus de Turin d’abord.

Par ailleurs, les citizens se montrent confiants et très déterminés à poursuivre l’aventure en passant l’obstacle du Réal Madrid qui ne sera pas facile à surmonter.

Interrogé à ce sujet, Txiki Begiristain, le directeur du football de Manchester City a affirmé que « Nous avons ce match immense face au Réal au retour ici à Manchester. Si nous venions à nous qualifier, nous avions déjà affronté Lyon et la Juventus ces dernières saisons en (UEFA) champions League. Ce seraient de sérieux adversaires ».

Togo/Football : Qui était Kossi Koudagba ?

Togo/Football : Qui était Kossi Koudagba ?

Kossi Koudagba, le jeune attaquant togolais est décédé, le jeudi 18 juin dernier, des suites du paludisme à l’âge de 25 ans. Il évoluait dans l’ASCK, un club de la ville de Kara évoluant en 1ère division.

L’attaquant Kossi Koudagba a été, deux fois, meilleur buteur en Division 1 avec l’ASCK. Avant ce club, il était en division 2 avec Espoir FC de Tsévié où il a été meilleur joueur. Un parcours qui lui valut le premier titre de champion de l’élite togolaise en 2019.

Il faisait partie de l’équipe pré-sélectionnée pour les CHAN Cameroun 2020 prévu au mois d’avril dernier reporté à une date ultérieure par la CAF en raison de la pandémie du coronavirus. Une compétition à laquelle Kossi avait contribué à sa qualification.

Par ailleurs, il avait été convoqué à trois reprises en sélection nationale par Claude Le Roy, le selectionneur des éperviers à l’automne 2018.

Selon un ami proche de lui, il a eu des contacts après la qualification pour le CHAN, mais a préféré rester jouer la compétition avant de partir. Car, il comptait être le meilleur joueur du tournoi.

Un regret pour le football togolais ? Possible de le dire, car Kossi Koudagba avait un talent et un avenir très prometteur. « Nous sommes sûrs que le CHAN lui aurait permis de confirmer encore ses talents ailleurs, car il n’avait plus rien à prouver sur le plan local’ », a renchéri Jean-Marie Eloh, son manager

Nos condoléances au monde du football togolais et à toute sa famille.

Vous pourriez aussi aimer: FOOTBALL : APRÈS TRENTE ANS DE DISETTE, LIVERPOOL FC REMPORTE LE SAINT GRAAL