Santé

Covid-19 : la pandémie regagne du terrain dans plusieurs pays

Le coronavirus n’a pas encore dit son dernier mot. Après un semblant de chute voire de diminution de contamination, plusieurs pays du monde annoncent de nouveaux confinement

Le coronavirus n’a pas encore dit son dernier mot. Après un semblant de chute voire de diminution de contamination, plusieurs pays du monde annoncent de nouveaux confinement suite à l’augmentation exponentielle de nouveaux cas. Le constat est amer, les chiffres augmentent de jour en jour. Une situation qui amène les dirigeants à remettre en place des nouvelles mesures de confinement.

Tableau de la situation dans certains pays d’Afrique

Madagascar : La capitale Antananarivo est à nouveau placée en confinement depuis le 5 juillet. La région d’Analamanga, dont fait partie la capitale, est fermée à toute circulation jusqu’au 20 juillet. Seule une personne par foyer a le droit de sortir.

Algérie : Les autorités ont ordonné le 9 juillet le reconfinement de deux communes à la frontière avec la Tunisie, de dix communes de Tipasa et le confinement de toutes les communes de la préfecture d’Ouargla. Ces mesures surviennent deux jours après une décision similaire concernant dix-huit communes de Sétif.

Maroc : la ville de Tanger, une métropole d’environ un million d’habitants dans le nord du Maroc, est reconfinée depuis lundi 13 juillet.

Afrique du Sud : Un couvre-feu de 21 heures à 4 heures est de nouveau en vigueur dans le pays depuis lundi 13 juillet.

Tableau de la situation dans quelques pays d’Europe

Espagne : 200 000 habitants de la commune de Lérida et de ses environs dans la région de catalogne sont de nouveau confinés. Ceci en raison de l’augmentation de la contamination du virus. Suscitant des controverses, cette décision a été trouvée « contraire au droit » par la justice locale.

Royaume-Uni : le gouvernement britannique a replongé la ville de Leicester dans le confinement. Ainsi, les magasins « non essentiels » seront fermés à compter du 24 juillet et le port de masque deviendra obligatoire dans tous les magasins du pays.

Portugal : Un nouveau confinement a été décidé depuis le 1er juillet. En effet, 700 000 habitants d’une vingtaine de quartiers sont en confinement pour moins de deux semaines dans la région de Lisbonne.

Notons qu’en France, le port du masque est imposé dans les lieux publics clos à partir du 1er août.

Tableau de la situation dans l’Asie

Inde : Un confinement massif est annoncé à partir du 16 juillet. L’État du Bihar va reconfiner ses 125 millions d’habitants pour deux semaines. Dans le Sud, les 13 millions d’habitants de la mégapole de Bangalore et de sa région sont reconfinés depuis mardi 14 juillet pour 10 jours.

Philippines : Environ 250 000 habitants de Manille vont à nouveau être confinés pour deux semaines. Cette décision intervient six semaines après la fin du confinement.

Azerbaïdjan : Le petit pays de la Caspienne a imposé, depuis le 22 juin, un nouveau confinement strict à sa population après un bond des infections au coronavirus. Ceci jusqu’au 1er août.

Ouzbékistan : Depuis le 10 juillet, un nouveau confinement a été installé. Les restaurants, salles de sports, piscines et commerces non alimentaires sont fermés jusqu’au 1er août.

Tableau de la situation dans Moyen-Orient

Israël : Depuis le 7 juillet, certaines villes et quartiers considérés comme des foyers d’infection font l’objet de mesures de restrictions rigoureuses notamment la fermeture des bars, des salles de sport et la limitation du nombre de personnes dans les lieux publics.

Tableau de la situation en Amérique

Argentine : La capitale Buenos Aires et sa région métropolitaine, où vivent 14 millions de personnes et où se concentrent plus de 90 % des cas de contamination, a été à nouveau placée en confinement strict du 1er au 17 juillet pour tenter de freiner la propagation du virus.

Colombie : La ville de Bogota est le principal foyer de la pandémie dans le pays. Ainsi, le confinement a été renforcé depuis le 13 juillet, avec des « quarantaines strictes » par zones. Près de 2,5 millions de personnes resteront chez elles, à tour de rôle.

Guyane française : La préfecture a décidé, depuis le 25 juin dernier, de fermer tous les bars et restaurants. L’épidémie continue de se propager dans ce territoire français de 290 000 habitants, frontalier du Brésil. C’est ce qui justifie le confinement ciblé d’une vingtaine de nouveaux quartiers et le durcissement du couvre-feu. Le pic de l’épidémie n’est pas attendu avant la mi-juillet.

États-Unis : L’État de Californie a renforcé, lundi 13 juillet, les restrictions pour les commerces, notamment la fermeture des bars, des salles de restaurants, des cinémas et des zoos sur tout le territoire.

Tableau de la situation de la pandémie en Océanie

Australie : Depuis le 9 juillet, cinq millions de personnes de Melbourne, la deuxième plus grande ville, sont confiné pour six semaines et ne sortirons que pour des raisons essentielles.

Ainsi, l’État de Victoria, où se trouve Melbourne, a fermé toutes ses frontières, afin de préserver le reste de l’Australie, qui jusqu’à présent a réussi à maîtriser l’épidémie.

Par ailleurs, la ville de Tokyo, est placée en alerte rouge suite à une flambée de contamination. A cet effet, la gouverneure Yuriko Koike a déclaré, lors d’une réunion consacrée à la pandémie de nouveau coronavirus, que « les experts viennent de nous dire que la situation des infections est au niveau 4 d’une échelle de 4. Ce qui signifie que celles-ci semblent se répandre ».

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *