Actualités, Société

Décès d’Hamed Bakayoko, son marabout réagit et prend une grave décision

Décès d’Hamed Bakayoko, son marabout réagit et prend une grave décision

Awaza Bakayoko, le marabout de feu Hamed Bakayoko n’a pas du tout digérer la mort de son poulain. Il a ainsi pris la décision de venger la mort du Premier ministre ivoirien.

En effet, le cyber activiste Chris Yapi a fait dans une publication, un rapport de l’incident qui s’est produit après l’annonce du décès de l’ex-premier ministre à son féticheur Awaza Bakayoko.

Dans sa publication, Chris Yapi a fait une description des circonstances dans lesquelles, le « marabout » du défunt Hamed Bakayoko a appris la mort de son protégé. « Alors qu’Awaza Bakayoko était en brousse pour faire des sacrifices de bœuf pour sauver la vie du défunt Hambak, on est venu le requérir pour une urgence en ville. Une fois arrivé, on lui annonçait sans ménagement le décès de son poulain Hamed Bakayoko » rapporte Chris Yapi.

Il poursuit en expliquant que le marabout s’est vite trouvé mal après cette annonce et précise la décision qu’il a alors prise.  « Il se raconte qu’Awaza s’est évanoui deux fois de suite après cette annonce…et jure de se venger contre le meurtrier Téné Birahima Ouattara ». Selon Chris Yapi, ce n’est pas seulement le marabout qui veut se venger, mais aussi des « sages » de la région d’origine de l’ex-premier ministre.

« Tous les sages ont été choqués par la mort du fils prodige de la région, se sont concertés. Ayant découvert que leur fils a été empoisonné par photocopie, ils ont décidé d’agir mystiquement et spirituellement. Ainsi vendredi prochain, dans la grande mosquée de Séguéla, la Fathia sera lue contre les meurtriers d’Hamed Bakayoko avec une attention particulière pour Téné Birahima Ouattara » dévoile le cyber activiste.

Il faut noter que les dépouilles de l’ex-premier ministre seront sur le sol ivoirien demain 13 mars 2021 et différents hommages s’en suivront jusqu’au 19 mars 2021 où aura lieu l’inhumation du défunt à Séguéla, sa ville d’origine.

Lire aussi: Côte d’Ivoire: empoisonnement de feu Hamed Bakayoko, une hypothèse à ne pas écarter

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *