Société

Niger : Des agents d’une ONG enlevés au sud-ouest du pays

Niger : Des agents d’une ONG enlevés au sud-ouest du pays

Neuf (09) humanitaires nigériens sont depuis trois jours entre les mains des terroristes. Ils ont été enlevés dans un village du sud-ouest du Niger situé près de la frontière burkinabé.

Le personnel humanitaire kidnappé est celui de l’ONG Action et Programme d’Impact au Sahel (APIS) dont la Coordinatrice est Kadidiatou Seidou Harouna. Ses collaborateurs ont été enlevés, le mercredi 24 juin 2020 à Bossey Bangou dans la préfecture de Torodi. Une zone interdite et en plein état d’urgence à cause de l’insécurité grandissante, d’après les informations.

En effet, les onze agents de l’ONG IPAS étaient en mission dans cette localité. Ils faisaient le ciblage et le recensement des populations vulnérables, en vue d’une aide alimentaire quand ils ont été enlevés par quatorze djihadistes qui étaient sur six motos. Les deux agents épargnés par les ravisseurs, qui ont aussi emporté deux véhicules de l’ONG, s’exprimaient en langues locale (peuhl).

Les responsables préfectoraux quant à eux disent qu’il n’était pas prévu, à Bossey Bangou, de la visite de cette équipe. Les responsables de l’ONG ont agi unilatéralement en s’aventurant dans cette zone, sans aucune force de sécurité, ont-ils précisé.

Des sources sécuritaires indiquent, par ailleurs que, « les djihadistes ont fui en direction de la forêt de Mérignou, qui leur sert de base arrière, le long de la Sirba, un affluent du fleuve Niger, à cheval entre le Niger et le Burkina Faso ».

En rappel, Bossey Bangou est une zone très riche en or. D’où cette convoitise qui provoque l’insécurité dans cette partie du Sahel.

Christelle A.

Vous pourriez aussi lire

BÉNIN: IGNACE SOSSOU RECOUVRE SA LIBERTÉ

MADAGASCAR: 1 617 PERSONNES SANS LOGEMENT APRÈS UN INCENDIE

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *