Actualités

Poutine-Macron : Les raisons de la longue table entre les 2 présidents connues

« Macron a refusé de passer le test Covid russe », les raisons de la longue table entre les 2 présidents connues

La photo du président français Emmanuel Macron discutant avec son homologue russe, Vladimir Poutine à Moscou autour d’une table d’une longueur incongrue.

Alors que plusieurs questions se posaient sur les raisons pour lesquelles il y a eu autant de distance entre le président Russe Vladimir Poutine et son homologue français Emmanuel Macron, lors de leur rencontre à Moscou, la Russie a apporté la réponse à la question. Moscou a confirmé vendredi que Macron avait été tenu à distance de Vladimir Poutine lors des pourparlers de lundi parce que le dirigeant français avait refusé de passer un test russe au Covid-19 avant leur rencontre.

Selon une déclaration du porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, Moscou a compris la position française et donc avait été guidé par la nécessité de protéger Poutine lors de la réunion, où les dirigeants étaient assis aux extrémités opposées d’une table de quatre mètres de long. Il a dit que ce n’était pas une question de politique et n’avait pas affecté les pourparlers.

Lire aussi : Libye : Vladimir Poutine impliqué dans une affaire de drogue

Macron a eu le choix

Macron a eu le choix, ont déclaré des sources connaissant le protocole de santé du président français, accepter un test PCR effectué par les autorités russes ou respecter une distanciation sociale stricte. « Nous savions très bien que cela ne signifiait pas de poignée de main et cette longue table. Mais nous ne pouvions pas accepter qu’ils mettent la main sur l’ADN du président », a déclaré l’une des sources.

Cependant, pourquoi le président français a refusé de faire le test Covid en Russie ? Selon plusieurs sources, Macron craignait un prélèvement de son ADN à son insu. Une autre source dans l’entourage de Macron a déclaré qu’il avait plutôt passé un test PCR avant de quitter la France et avait fait faire un test d’antigène par son propre médecin une fois en Russie. « Les Russes nous ont dit que Poutine devait être maintenu dans une bulle sanitaire stricte », a déclaré la deuxième source.

Le cabinet de Macron a déclaré que le protocole sanitaire russe « ne nous paraissait ni acceptable ni compatible avec nos contraintes d’agenda », évoquant le temps qu’il aurait fallu pour attendre les résultats.

Interrogé sur le vol d’ADN, le cabinet de Macron a déclaré: « Le président a des médecins qui définissent avec lui les règles acceptables ou non au regard de son propre protocole sanitaire. » Le président français a été à la pointe des efforts diplomatiques pour apaiser les tensions entre l’Ukraine et la Russie, et a déclaré après la rencontre de lundi que « les prochains jours seront décisifs ».

Avec Buzzafrik

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.