Société

Ghana : en quête de maris, ces femmes célibataires demandent au Président de libérer les prisonniers

en quête de maris, ces femmes célibataires demandent au Président de libérer les prisonniers

En Afrique, être femme célibataire à un certain âge est mal perçu. Se marier à tout prix avant que le temps ne vieillisse notre corps et nous rende incapable d’avoir des enfants. Telle était sans aucun doute la raison de l’acte posé par ces Ghanéennes.

Des femmes qui habitent Assin Fosu au Centre du Ghana ont fait un plaidoyer auprès du président Nana Akuffo-Addo pour la libération des prisonniers de la région. La raison évoquée : mettre fin à leur statut de célibataire en épousant ces derniers.

Certaines d’entre elles, lors d’une interview sur Adom News, ont révélé que la majorité d’entre elles est célibataire. ces femmes subissent la pression de leur famille. En effet, leurs proches leur demandent de se marier avant la fin de l’année. Une situation que ne peuvent supporter les femmes concernées. Selon la version de ces femmes, elles se voient souvent obligées de coucher avec des hommes mariés.

Parmi elles, il y en a qui sont des mères célibataires et qui ont également révélé que les rares hommes vivant dans la région ont fui leurs responsabilités en raison de la vive concurrence entre les femmes pour trouver un époux.

La seule option pour ces femmes est de recourir au président Akufo-Addo. Elles ont demandé au chef de l’État ghanéen de libérer les prisonniers afin qu’ils puissent les épouser.

« Les hommes sont plus nombreux en prison que dans notre ville alors s’il vous plaît libérez les pour nous. Nous aimerons être avec eux et avoir une belle-famille ensemble. Nous demandons à Nana Addo de pardonner aux prisonniers dans notre région parce que notre ville est en train de mourir », ont-elles plaidé.

Mais les hommes de la ville blâment plutôt les femmes, car ils jugent leur démarche déraisonnable.

« Les femmes de notre ville ne sont pas raisonnables dans leur démarche ; elles ne sont pas sérieuses, tout ce qu’elles savent faire, c’est dépenser notre argent et nous quitter. C’est pourquoi elles ont besoin de prisonniers pour se marier », a déclaré un homme en colère. Selon lui, il y a plus d’hommes que de femmes dans le monde et c’est pareil aussi au Ghana. « Comment se fait-il que vous ne puissiez pas trouver votre mari parmi tous ses hommes si ce n’est pas à cause de votre mauvais comportement ».

Pour revenir à l’histoire, les hommes ont cependant réfuté les propos des femmes qui les accusent de ne pas être responsables ajoutant que libérer les prisonniers va augmenter le taux de criminalité dans la région.

Lire aussi : Bénin: pour dénoncer les clips vidéo à caractère pornographique, le gouvernement met en place des numéros verts

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *