Bob Marley, toujours vivace dans les mémoires, 40 ans après sa mort

Musique : Bob Marley, toujours vivace dans les mémoires, 40 ans après sa mort

11 mai 1981- 11 mai 2021, cela fait exactement quarante ans, que l’icône mondiale du reggae Bob Marley, de son vrai nom Robert Nesta Marley, s’éteignait dans un hôpital de Miami à l’âge de 36 ans. Un cancer de la peau, généralisé, a eu raison de celui qui a sorti la musique jamaïcaine et le mouvement rastafari de l’ornière, pour les faire aimer du monde entier.

Né le 6 février 1945 à Nine Miles (Jamaïque), Bob Marley reste un artiste immortel et une des personnalités les plus aimées et connues dans le monde. Son impact culturel est immense.

Retour sur la carrière de Bob Marley

La carrière musicale de Bob Marley commença en 1962. Alors âgé de dix-sept ans, Bob Marley sort deux 45 tours de Ska, un rythme musical jamaïcain, symbole de l’indépendance jamaïcaine obtenue en 1962. Rejoint par Neville O’Reilly Livingston (plus tard Bunny wailer) et Wynston Hubert McIntosh (plus tard Peter Tosh), ils forment un trio vocal d’abord appelé les Wailing Wailers, avant de finir par s’appeler The Wailers. Ils connaissent du succès en Jamaïque et sortent différents albums.

En 1973, Bobo Marley qui était en solo, s’appuie sur un nouveau groupe et ils se font appeler Bob Marley & the Wailers.Ils sortent différents albums dont Rastaman Vibration (1976) qui fait définitivement de Bob Marley une star mondiale et le plus grand porte-parole du reggae. En 1978, sort l’album Exodus qui est considéré par Time Magazine comme le meilleur album du XXe siècle.

En 1978, sort l’album Kaya, puis Survival en 1979, qui est considéré par nombre de spécialistes musicaux comme son album le plus abouti.

Début 1980, sort l’album Uprising et c’est au cours de la tournée mondiale Uprising Tour que Bob Marley est pris d’un malaise dans Central Park le 21 septembre 1980. Il mourra quelque mois plus tard.

La vie de Bob Marley

Bob Marley est la première véritable superstar venue d’un pays pauvre. Il est né d’une mère jamaïcaine et d’un père, capitaine d’origine britannique. Il a été élevé dans un hameau des collines à une heure de route de la côte nord de la Jamaïque.

Ne connaissant pas son père, il grandit avec son grand père sous l’influence musicale de ce dernier et de son oncle. Bob Marley a commencé par chanter déjà à l’âge de cinq ans. Adolescent, il part vivre avec sa mère dans le ghetto urbain très dur, pauvre et violent de Trench Town.

Bob Marley, de son vrai nom Robert Nesta Marley, s’éteignait dans un hôpital de Miami à l’âge de 36 ans

C’est en 1962 qu’il commence ses premiers enregistrements qui vont l’emmener vers une gloire intarissable. Engagé dans ses écrits, il devient rasta à partir de 1966, sous l’influence de personnages importants (comme Mortimo Planno) du mouvement rastafari, alors en plein essor en Jamaïque.

Le 10 février 1966, Nesta se marie avec Alpharita Consticia « Rita » Anderson, membre du trio des Soulettes qui l’accompagnent sur ses chansons. Rita Marley, est chanteuse de ska comme lui et ensemble auront cinq enfants. 

Après la sortie de l’album Rastaman Vibration, Bob Marley échappe en décembre 1976 à une tentative d’assassinat chez lui, à Kingston, en Jamaïque durant la campagne électorale, qui le pousse à s’installer à Londres. Il relate cet épisode dans la chanson Ambush in the Night sur l’album Survival.

En mai 1977, au cours d’un match de football avec des journalistes à Paris, Bob Marley se blesse au pied droit et on lui diagnostique un mélanome au gros orteil. Il est opéré en juillet 1977, mais quelques années après, le mal a eu raison de lui.

Malgré sa courte vie, Bob Marley est considéré comme un symbole mondial de la culture et de l’identité jamaïcaine. Très engagé pour la cause des pauvres, il s’est toujours battu pour la réduction des inégalités en tendant la main aux démunis de son pays. Il partageait le repas avec les jamaïcains nécessiteux.

Il était également engagé pour l’Afrique où il fera plusieurs voyages et donnera quelques concerts, notamment à l’occasion de l’indépendance du Zimbabwe en 1980. Chaque 11 mai, le monde célèbre la mémoire vivante de cet illustre personnage.

Lire aussi: Musique/Décès: Le « griot électrique » Mory Kanté ,auteur du titre « Yéké Yéké » est mort