Décès du Premier ministre: l’émouvant message du Président Ouattara

Décès du Premier ministre: l’émouvant message du Président Ouattara

Le 08 juillet est une date gravée à jamais dans la mémoire des ivoiriens. En effet, Amadou Gon Coulibaly, premier ministre ivoirien quittait ce monde le 08 juillet 2020.

Un coup dur pour le Président Alassane Ouattara qui positionnait le défunt premier ministre comme son remplaçant aux élections présidentielles d’octobre 2020.

Ainsi, pour hommage, le président Ouattara sur sa page Facebook, ce jeudi 08 juillet a laissé un émouvant message. « Un an que le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly nous a malheureusement quittés! C’est avec beaucoup d’émotion que Dominique et moi, avons pris part, ce jeudi, à la Grande Mosquée de la Riviera Golf, aux cérémonies de prières pour le repos de son âme ».

Lire aussi : Côte d’ivoire : décès d’Amadou Gon Coulibaly, retour sur l’homme

Membre du PDCI puis du RDR, M. Gon Coulibaly a occupé les fonctions de maire de Korhogo à partir de 2001 et de ministre d’octobre 2002 à février 2010 puis à partir de décembre 2010. Il décède des suites d’un arrêt cardiorespiratoire.

Cote d’Ivoire : les derniers hommages à Amadou Gon Coulibaly

Un vibrant hommage a été rendu, mercredi 15 juillet, à l’ancien Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. La cérémonie s’est déroulée au palais présidentiel en présence du Président Alassane Ouattara. Etaient aux côtés du chef de l’Etat, la famille du défunt et toute la classe politique, dont la ministre de l’éducation, Kandia Camara qui a pris, en premier, la parole. Très émue et en pleurs, elle a rendu un hommage mérité à son ami, son conseiller, son confident, son modèle, son compagnon de lutte qui était Gon Coulibaly.

Les hommages africains et français à Gon Coulibaly

Le cercueil du défunt premier ministre, placé sur le parvis du palais présidentiel, a reçu des honneurs civils et militaires commençant par Alassane Ouattara, suivi de son homologue Macky Sall, président du Sénégal et du Chef de la diplomatie française, Jean yves le Drian.

Les hommages du RHDP à Gon Coulibaly

Lors de la cérémonie de son parti, le RHDP, le président ADO a déclaré que sa « douleur est immense. Elle est profonde ». Il poursuit : « Nous avons arrêté de faire le 40ème jour du décès d’Amadou Gon Coulibaly à Korhogo (sa ville natale, ndlr) le dimanche 16 août 2020 », a indiqué M. Ouattara, avant d’ajouter « d’ici là j’aurais récupéré partiellement et il me sera possible de rendre un hommage particulier à ce grand homme d’Etat ».

lire aussi: https://actusalade.com/blog/cote-divoire-deces-damadou-gon-coulibaly-retour-sur-lhomme/

Pour rappel, le Premier Ministre Coulibaly est décédé le 8 juillet dernier des suites de crise cardiaque lors d’une réunion de conseil des ministres. Un deuil est actuellement observé dans le pays depuis le vendredi dernier et prendra fin ce vendredi 17 juillet. La dépouille du collaborateur d’Alassane Ouattara, depuis 30 ans, sera inhumée à Korhogo, sa ville natale et son fief politique dans le nord du pays, à l’âge de 61 ans.

Côte d’ivoire Décès d’Amadou Gon Coulibaly, retour sur l’homme

Côte d’ivoire : décès d’Amadou Gon Coulibaly, retour sur l’homme

Descendant d’une famille Sénoufo, peuple situé au nord de la Côte d’ivoire, Amadou Gon Coulibaly affectueusement appelé « AGC » est un homme politique avéré. Il intègre la sphère politique en 1990 en tant que conseiller technique près de l’actuel chef d’Etat Alassane Ouattara, à l’époque, nommé premier ministre par le père de l’indépendance de la cote d’ivoire, Felix Houphouët-Boigny.

Il rejoint le parti du Rassemblement des républicains (RDR) en juillet 1995 et s’engage dans le duel qui opposera son mentor Alassane Ouattara à l’ex président Henry Konan Bédié. Lorsque Ouattara accède au pouvoir en 2011, il nomme, alors, son poulain secrétaire général de la présidence et lui confie, ainsi, les dossiers les plus brûlants.

En 2017, il est nommé chef du gouvernement et sa figure technocrate lui confère la carrure du successeur naturel d’Alassane Ouattara. Ce qui est rendu officiel en mars dernier quand ce dernier le désigne candidat du parti au pouvoir à la présidentielle prévue en octobre prochain.

Malheureusement, le temps aura eu raison de lui dans l’après-midi du 08 juillet 2020, à l’issue d’un malaise lors du conseil des ministres à la présidence de la République. La nouvelle de sa mort sera confirmée peu de temps après son évacuation.

Greffe de cœur

En réalité depuis 2012, cet « Homme d’Etat de grande loyauté, de dévouement et d’amour pour la patrie », comme le décrit en sa mémoire le président Alassane Ouattara, souffrait d’un problème cardiaque. Il avait subi en 2012 une greffe de cœur pour laquelle il était régulièrement suivi. D’ailleurs, en mai dernier, il s’était rendu en urgence en France pour ses soins et n’est rentré en Côte d’ivoire que le 02 juillet pour rendre l’âme une semaine plus tard à l’âge de 61 ans.

La mémoire du sexagénaire, candidat à la présidentielle du 31 octobre prochain est vivement salué par nombreuses personnalités politiques d’Afrique et du monde entier. C’est un « ami du Togo », a déclaré le président du Togo, Faure Gnassingbé qui a rendu un hommage mérité à l’illustre disparu.

Au soir du parcours de vie de l’homme Amadou Gon Coulibaly, celui que beaucoup de personnes voyait déjà comme futur Président de la cote d’ivoire, beaucoup de questions taraudent les esprits à savoir : Qui le remplacera ? ou encore Alassane Ouattara sera-t-il candidat à sa propre succession ?

Vous pourriez aussi lire : Togo/Décès: L’ancien Premier Ministre Edem Kodjo est mort