Il reçoit un couteau en plein cœur pour une bière disparue sur la table

Cameroun : Il reçoit un couteau en plein cœur pour une bière disparue sur la table

Quand on dit l’alcool nuit et il faut le consommer avec modération, ce n’est pas une phrase fortuite. Eh bien deux jeunes camerounais se sont lancé dans l’excès de l’alcool et la fin n’est pas du tout agréable.

Retrouvé dans un bar pour prendre de la bonne bière, le jeune au nom de Brondone Bedang, 22 ans, a trouvé la mort suite à une dispute qui s’est éclaté avec son compagnon.

La scène se passe dans la concession d’Hévécam S.A dans la nuit du 09 au 10 juillet aux environs de 23 heures. Selon les informations rapportées par le Mondeactuel.net, la dispute s’est éclaté suite à des injures pour une bière disparue sur la table.

Aussitôt Émile Etamane, sort son couteau et son ami Brondonne, qui voulait l’empêcher de commettre le pire, va prendre un coup de poignard en plein cœur.

Lire aussi : Il meurt en plein rapport sexuel avec l’employée de son épouse, les circonstances très étonnantes

Pris de peur, Émile a pris la poudre d’escampette et sera appréhendé plus tard par les gendarmes dépêchés sur les lieux. Il est actuellement en garde à vue et sera déféré au parquet céans.

Insolite : quand un « caca géant » pousse un bar à fermer

Insolite : quand un « caca géant » pousse un bar à fermer

Nous avons appris cette nouvelle via les réseaux sociaux. Le 5 juillet dernier le bar Trembling Madness a défraie la chronique sur la toile américaine. Pour cause, un caca géant ait bouché les toilettes obligeant le bar à fermer.

Réputé pour ses bières artisanales et son architecture datant du 18ème siècle, les gens aiment s’y retrouver pour prendre un verre et déguster les bonnes bières. Mais le 5 juillet dernier, le bar cet envie a disparu du moins pour un moment. A ne pas manquer : Incroyable : Il avale 70 capsules de cocaïne pour échapper à la douane à l’Aéroport International de Lomé

Le gérant du bar a dû poster un tweet expliquant que l’étage du Trembling Madness est fermé en raison « du plus grand blocage de caca que nous n’ayons jamais vu ». Le bar a été donc fermer l’étage afin que les responsables puissent s’occuper du fameux étron.

« Désolé que le premier étage n’ait pas été ouvert pendant un certain temps. Pas d’auto-isolement ou de Covid mais juste le plus grand blocage d’étron que nous n’ayons jamais eu. Il a été supprimé et tout est clair. Mangez vos légumes » ont posté les gérants.

la SNB monte au créneau

Augmentation des prix : la SNB monte au créneau

Le SYNATERTO demande une augmentation des prix des produits de la SNB. Ce n’est plus un secret pour personne, le niveau de vie a considérablement augmenté au Togo. Du mais au gari en passant par le haricot, les prix des denrées dites de bases ont flambé. Pour les tenanciers de bars et restaurants, pas question de rester en marge de ces augmentations.

C’est ainsi que réuni le 21 juin passé, le Syndicat National des Tenanciers de Bars et Restaurateurs du Togo SYNATERTO avait décidé l’augmentation des prix des produits de la SNB. Pourquoi uniquement les produits de la SNB pourrait-on se poser comme question.

En conférence de presse ce samedi 26 juin, la SNB et son Directeur Général ont tenu à clarifier les choses. Ils ne sont liés ni de près ou de loin à la note circulaire du SYNATERTO. « Les prix en vigueurs sont ceux homologués par le Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation Locale. Ainsi, les prix de vente des produits de la SNB depuis leurs lancements restent inchangés… » a fait savoir Wolfgang HOFMANN.

A ne pas rater : Togo : ce look à la  » Reine  » de la ministre Mila Aziablé challenge, secoue la toile

Plus de peur que de mal donc pour tous ceux à qui la note du SYNATERTO a donné des migraines. Comme on le dit, touchez à tout mais pas à la bière.

De son côté, la Brasserie du Bénin BB Lomé n’a pas été inquiété par le syndicat alors que ses produits ont pratiquement les mêmes prix que ceux de son concurrent. Le syndicat redouterait-il la BB ? Trop tôt pour le dire. Pour l’heure, Téquila pour tous, c’est la BB qui offre.

Elom Ayédji