Assurence maladie pour les travailleurs du privé

Togo : une assurance maladie et une indemnité de transport garanties pour les travailleurs du privé

Améliorer davantage les conditions de vie et de travail dans le secteur privé, tel a été le fond des rudes discussions menées entre le patronat et les centrales syndicales depuis 2ans. Les négociations ont pu aboutir à un consensus entre les parties. D’où la signature du relevé des conclusions le 18 août 2020.

L’accord a été conclu entre le Conseil National du Patronat (CNP-Togo) et les Centrales Syndicales du Togo (CSTT)-STT. Ces derniers étaient en tout au nombre de sept. Il s’agit de laConfédération générale des cadres du Togo (CGCT), de la Confédération nationale des travailleurs du Togo (CNTT). Puis de la Confédération syndicale des travailleurs du Togo (CSTT) et le Groupe des syndicats autonomes (GSA). L’Union Générale des Syndicats Libres (UGSL), l’Union Nationale des Syndicats Indépendants du Togo (UNSIT) et la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) y ont, eux aussi, pris part.

Une entente bénéfique

A l’issue des échanges entre les acteurs concernés, les parties ont pu se mettre d’accord sur certains points. Concrètement, il est question de renforcer au mieux les mesures de santé et de sécurité sur les lieux de travail. Aussi, la garantie du respect de l’application de la convention collective interprofessionnelle du Togo dans les entreprises.

Un autre enjeu important est l’instauration effective dans les prochains jours de l’assurance maladie pour les salariés du secteur privé. Les entreprises ne disposant pas de service de transport du personnel devront s’acquitter d’une indemnité minimum de transport fixé à 15000 FCFA. Le rappel du paiement obligatoire du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG) a été aussi exigé.

Outre ces points évoqués, un Cadre Permanent de Concertation Bipartite (CPBC) a été mis en place. D’une pierre deux coups, le protocole d’accord de ce cadre de dialogue a été également signé ce même jour. La nouvelle cellule sera dirigée de façon rotative. Pour l’heure, le premier mandat revient au CNP-TOGO pour une durée de 3 ans.

Des lendemains meilleurs pour les travailleurs

Les nouvelles mesures prises augurent déjà un univers du travail nettement amélioré pour les travailleurs du secteur privé. Ils pourront désormais bénéficier de meilleurs traitements dans l’exercice de leur fonction.

A l’avenir, ils pourront jouir d’un accès facile aux soins de santé de qualité et des conditions de sécurité sur le lieu de travail. L’obtention de rémunérations convenables et décentes serait aussi perçue. Ils pourraient aussi disposer de véritable couverture sociale.

La limitation des risques majeurs pour la santé et la sécurité des travailleurs devrait influencer leur plein épanouissement et bien être. De ce fait, leur productivité et efficacité pourraient se décupler.