Côte d’Ivoire : élections législatives du 06 mars, l’ancien Président Laurent Gbagbo dénonce les propos de certains candidats

Côte d’Ivoire : élections législatives du 06 mars, l’ancien Président Laurent Gbagbo dénonce les propos de certains candidats

Le peuple ivoirien était dans les urnes le samedi 06 mars dernier pour élire leur représentant au parlement. Ainsi, à la fin du scrutin déroulé dans la paix et la sécurité, l’ancien Président Laurent Gbagbo adresse un message aux Ivoiriens et dénonce les propos de certains candidats.

« Après les élections législatives du 06 mars 2021 qui viennent de se tenir, je voudrais saluer le peuple de Côte d’Ivoire, chaque ivoirienne et chaque ivoirien d’avoir accompli leur devoir civique dans le calme qui a régné dans l’ensemble, pendant ce scrutin. Je salue particulièrement les militantes et militants de l’opposition, notamment ceux de la plateforme politique Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) et du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) qui ont répondu, dans la discipline, à l’appel de leur parti et groupement politique.

Je félicite les cadres de EDS et du PDCI à qui les ivoiriens ont accordé leurs suffrages pour les représenter au Parlement, lieu par excellence de l’exercice de la démocratie dont la quête est notre combat permanent. Le Front Populaire Ivoirien se félicite de l’élection de certains de ses cadres que j’engage, dès maintenant, à poursuivre ce combat de la liberté, de l’égalité et de la solidarité qui sont pour nous des valeurs qui fondent la création d’une nation. Nous devons bâtir la Nation ivoirienne autour de ces valeurs pour favoriser le vivre ensemble des ivoiriens du Nord, du Sud, de l’Ouest, du Centre et de l’Est, dans le respect des lois de la République.

C’est le lieu de regretter et de dénoncer les propos tenus, pendant la campagne, par certains candidats, parfois issus de nos rangs et qui sortent du cadre de nos choix politiques et idéologiques. Je rappelle que le Front Populaire Ivoirien est un parti de la gauche socialiste, panafricaniste et qui lutte pour la construction d’un Etat démocratique, laïc, solidaire, multiethnique et multi racial. Le FPI ne s’aurait donc tolérer des propos tribalistes et exclusionnistes qui sont de nature à le mettre en  porte-à-faux avec son idéal de société de justice, de paix et de solidarité.

Il reste entendu que la pratique constante de la xénophobie et de l’exclusion comme choix politique affiché par certains partis ou groupements politiques ivoiriens, qui n’ont ni la même culture ni la même histoire que le FPI, ne peut constituer un exemple à suivre sur le contraignant chemin de la démocratie et de la liberté. Bonne mandature aux nouveaux élus de la Nation à qui je souhaite plein succès dans l’accomplissement des missions que la Nation vient de leur confier ».

Lire aussi: Côte d’Ivoire / Covid-19 : cet ex-ministre de Gbagbo préfère se purger avec du piment que de se faire vacciner

Côte d’Ivoire : clip du nouveau morceau «L’élu», DJ Kerozen s’affiche avec des filles vierges (photo)

Côte d’Ivoire : clip du nouveau morceau «L’élu», DJ Kerozen s’affiche avec des filles vierges (photo)

L’artiste ivoirien DJ Kérozen met les bouchées doubles pour le clip de son nouveau morceau «L’élu». Depuis la sortie de la version audio, le vendredi 5 février 2021, l’artiste ne cesse de diffuser les images du clip de la chanson.

La star ivoirienne a publié une séquence de la vidéo où il est entouré de sept jeunes femmes vierges selon ses dires. Avant même que le clip ne soit disponible, Kérozen fait l’éloge de sa chanson. L’artiste a promis une vidéo à la dimension des films d’Hollywood.

La présence de ces filles vierges donne un aspect particulier à ce nouveau projet. Cependant, les internautes ont du mal à croire que ses filles sont vierges. Ils se demandent comment l’artiste a-t-il fait pour être certain de leur virginité.

Une vidéo regroupant plusieurs autres artistes tels que DJ Kedjevara, Mix 1er, Ariel Sheney, Ramatoulaye. Dans la photo publiée, Kérozen se retrouve avec 07 femmes vierges signe de la pureté.

Côte d’Ivoire / Musique : dj Kerozen annonce une nouvelle ꞌꞌbombeꞌꞌ

Côte d’Ivoire / Musique : DJ Kerozen annonce une nouvelle ꞌꞌbombeꞌꞌ

La star de la musique ivoirienne dj Kerozen après plusieurs tubes qui ont secoué le monde, prépare à coup sûr une nouvelle bombe. Témoigne la courte vidéo publiée sur la page Instagram de l’artiste.

En effet, dans une courte vidéo de 45 secondes, l’on voit Kerozen fredonner une nouvelle chanson accompagné par l’un des arrangeur le plus influent de la Côte d’Ivoire, Bebi Philip.

« Grand morceau l’élu, dans la vie il y a ceux qui gagnent  et il y a ceux qu’on appelle les champions. C’est ça on dit on est ensemble (…) appelez-moi l’élu (…) ».  Ce sont les quelques phrases de la chanson que la star du coupé décalé fredonne dans la vidéo. Un son déchirant en tout cas.

Sous la publication de la dite vidéo, l’on peut lire « tornade musicale en approche l’ELU (E) 2021.20 MARS PALAIS DE LA CULTURE ».

Telle a l’image de son titre « élevé » ou encore « victoire » la nouvelle bombe fera également dansé le monde à coup sûr. Des louanges et reconnaissance envers son Dieu, l’ambiance sera encore au rendez vous dans ce morceau titré ‘l’ élu (e).

Notons que la dernière sortie musicale du poulain d’Emma Dobré, Abidjan puissance, continue de faire sensation dans le cœur de ses mélomanes avec plus de 5 millions de vues Youtube.

Divers : à l’image du balai magique, voici aussi quelques détecteurs de mensonge version africaine

Divers : à l’image du balai magique, voici aussi quelques détecteurs de mensonge version africaine

En pays Bété, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, une autre technique, gôpô, existe pour confondre les coupables. Pour passer une personne à l’épreuve du gôpô, la sève d’un arbre (gôpô souh) de couleur blanchâtre est appliquée sur la nuque de l’incriminé après lui avoir fait prononcer des paroles spécifiques.

Tout le monde ne peut pas faire passer une personne au gôpo. Seuls les initiés l’appliquent sur les présumés coupables. Les paroles prononcées sont : « Si j’ai commis ce crime, qu’il m’arrive malheur ou que le gôpo m’attrape ! ».

Le menteur qui défie le gôpo peut devenir aveugle. Ce cas de sanction est appliqué dans le cas de mort d’homme. Pour des vols et autres larcins, la sève appliquée sur la nuque ressort par les yeux sans séquelles pour le coupable.

Le djêtê

Dans le cas du « djêtê », un jus obtenu de feuilles d’un autre arbre du même nom, est utilisé. Celui-ci est avalé par le suspect après avoir juré son innocence. Le vrai coupable qui ment commence immédiatement à délirer, un peu comme s’il était saoul.

On observe aucun changement d’attitude chez l’innocent qui ne gardera aucune séquelle de ce passage au djêtê. Ces techniques sont du balai. Le gôpô et le djêtê sont les détecteurs de mensonge dans des traditions ivoiriennes. Il existe plusieurs autres techniques dans les grands groupes ethniques de Côte d’Ivoire et aussi en Afrique.

A lire: Buzz : Deversaille, coincé par le balai mystique, dénonce un complot contre sa personne (Photo)

Buzz : DJ Déversaille gagne le soutien du roi de la marmaille Camille Makosso

Buzz : DJ Déversaille gagne le soutien du roi de la marmaille Camille Makosso

« À quelque chose, malheur est bon », dit l’adage. DJ Déversaille, accusé dans une affaire de vol, dont les images ont fait le tour de la toile, ne cesse de recevoir de nombreux soutiens. Après Vétcho Lolas, le Révérend Camille Makosso entend faire de grandes choses pour l’artiste.

Makosso à DJ Déversaille : « 2021, tous ceux qui ont été humiliés seront dédommagés »

Accusé d’avoir volé la somme de 50 000 FCFA, DJ Déversaille a été soumis à un rite traditionnel de détection de voleur. Une vieille dame, après quelques incantations, a posé un balai au cou de l’accusé, avant de lui faire jurer qu’il n’a rien à avoir avec les faits à lui reprocher. Mais au bout de quelques secondes, le jeune homme soumis à cette épreuve traditionnelle a momentanément perdu connaissance, avant de retrouver ses esprits quelques instants après.

Cette scène, invraisemblable, qui a duré le temps d’un clin d’œil a suffi à conclure que DJ Déversaille est bel et bien coupable de ce vol. Même si le jeune artiste continue de clamer son innocence, cette image dégradante semble lui coller à la peau, tant les adeptes de cette pratique traditionnelle restent convaincus qu’il n’y a aucune marge d’erreur dans les résultats donnés.

Cependant, d’autres opinions s’élèvent pour défendre le faiseur de Couper-Décaler après cette humiliation qu’il a subie publiquement, et dont les images continuent de faire du buzz sur la toile. Aussi, Vétcho Lolas a-t-il apporté son soutien à l’artiste. « Je t’offre mon studio pour un son. Je compose, j’arrange gratuitement, master gratuit, plus un clip méchant. Pour mon frère, je suis là au 09 78 16… »

Le créateur de la Chamakouana n’a pas encore fini de lister ses dons à DJ Déversaille, que c’est le Révérend Camille Makosso qui vient à la charge. En déplacement hors de la Côte d’Ivoire, le concepteur de la « marmaille » a également volé au secours de son jeune frère.