REMY NGONO présente ses excuses pour avoir annoncé la mort de Jacob

Group Kassav’ : REMY NGONO présente ses excuses pour avoir annoncé la mort de Jacob

Testé positif à la Covid-19, la star du zouk guadeloupéen Jacob DESVARIEUX a été hospitalisé et placé dans un coma artificiel. Son état est stable selon les dernières informations données par les médecins.

Cependant, par maladresse et non vérification de l’information, Remy Ngono, journaliste sportif à la Radio France Internationale, a, dans une publication sur sa page Facebook, annoncé la mort de Jacob DESVARIEUX. Dans une récente sortie, il présente ses excuses après constat de l’état de santé du Co-fondateur du groupe Kassav’.

Fake News

 En déplacement pour quelques jours de vacances d’été, j’ai confié la gestion de ma page aux administrateurs. Et quand je me connecte à l’instant, je découvre avec stupéfaction que l’un d’eux a publié que Jacob DESVARIEUX est mort en relayant les sources de plusieurs sites dont Media 2 Africa et de Dominique Sopo ancien responsable de SOS Racisme.

Lire aussi : Group Kassav’ : Jacob Desvarieux est dans un état stable, en coma artificiel

Immédiatement, après avoir vérifié auprès de la famille, des membres de Kassav et de certains collègues, j’ai la certitude que cette information est FAUSSE. En qualité de responsable de la page Remy Ngono, je présente mes excuses à mes followers et prends des sanctions contre mon collaborateur auteur de cette publication qui a été supprimée.

Un état stable

 Cependant, je confirme que Jacob DESVARIEUX a été plongé dans le coma et ne s’est pas encore réveillé. Diabétique et greffé d’un rein en 2008, le chanteur fait partie des personnes les plus à risque. Lorsqu’il a été testé positif au coronavirus lors d’un contrôle périodique pour sa greffe, les médecins l’ont placé en réanimation. « Jacob Desvarieux a reçu les deux doses de vaccin. Cependant, comme il prend des immunosuppresseurs, son immunité est très amoindrie. C’est donc ce qui lui vaut aujourd’hui d’être en réanimation au CHUG », explique La 1ère. L’information a été confirmée par Los Production et Kassav Management dans un communiqué publié dimanche 18 juillet. Ce lundi sa situation est stable, mais il n’est pas encore sorti d’affaire. Je lui souhaite prompt rétablissement. »

J. REMY NGONO

Jacob Desvarieux est dans un état stable, en coma artificiel

Group Kassav’ : Jacob Desvarieux est dans un état stable, en coma artificiel

La situation de l’artiste chanteur et co-fondateur du groupe Kassav, Jacob Desvarieux est dans un état stable selon les dernières informations données par ses médecins.

Son état de santé suscite des inquiétudes sur les réseaux sociaux et certains annoncent même qu’il serait décédé.

 D’après son groupe : « Jacob Desvarieux a été plongé dans un coma artificiel pour lui donner les soins nécessaires », a-t-il posté sur sa page Facebook.

Testé positif à la Covid-19, Jacob Desvarieux est dans un état stable et pourrait retrouver son groupe sous peu. « Il s’agit d’un protocole médical classique. Son état est jugé stable par ses médecins, et nous aurons plus d’informations sous 48 heures », a indiqué son groupe.

Lire aussi : Coup dur : Tenor va Doter le Corps De la Jeune Fille Décédée

« Nous vous remercions de ne pas faire circuler de fausses informations sur whatsapp afin de laisser travailler sereinement l’équipe du CHU de Pointe-à-Pitre et de ménager ses proches », a poursuivi Los Production, Kassav’ Management, son groupe.

Vivement que l’artiste musicien guadeloupéen retrouve vite sa santé et reprenne sa guitare pour le bien de ses mélomanes.

le tarif du test PCR à l’Aéroport International de Lomé n’est plus à 40 000 F CFA

Togo / Covid-19 : baisse significative du tarif du test PCR à l’Aéroport International de Lomé

« Venez au Togo en toute sérénité », peut-on lire sur le site officiel de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema (AIGE). Néanmoins ces arrivées sont soumises à des test PCR COVID-19 obligatoire. Mesures de sécurité sanitaire oblige.

Mais ces tests de dépistage au Coronavirus ne sont pas pour autant gratuits. Le test PCR COVID-19 est facturés par les autorités aéroportuaires. Il a subi une réduction et passe de 40.000 F CFA à 25000 F CFA.

Selon les informations retrouvées sur le site l’AIGE, les voyageurs à destination de Lomé doivent impérativement se soumettre à leur arrivée au test PCR COVID-19 qui s’élève à 25000 FCFA.

Les voyageurs en partance de Lomé ne sont pas épargnés par le test PCR COVID-19. Ils doivent eux aussi se soumettre avant leur départ au test PCR COVID-19 qui coûte également 25000 FCFA.

Notons que le Togo a été distingué par des nations pour sa bonne gestion de la pandémie. Il s’agit entre autre du Royaume-Unis et les Etats-Unis. A lire également : Covid-19 : après la liste jaune de la Grande Bretagne, le Togo de nouveau honoré par les États-Unis

5 astuces efficaces pour éviter la buée sur les lunettes quand on porte son masque

Conseils : 5 astuces efficaces pour éviter la buée sur les lunettes quand on porte son masque

L’heure des masques (cache nez) a sonné et on ne va plus le dire. C’est son moment. Le masque est conseillé voire imposer dans certains pays notamment le Togo. C’est l’une des mesures barrières contre le coronavirus.

Toutefois, certains ont du mal à gérer leur lunettes (verres médicaux surtout) avec le port correct du cache nez. Parfois le masque est sous le menton car il cause des buées sur les verres. Voici pour vous cinq astuces pour éviter des buées sur votre lunette.

1- Coincez votre masque sous vos lunettes

Tout d’abord, il faut tirer le masque sur l’arête du nez tout en vous assurant qu’il est toujours sous votre menton. Ensuite laisser vos lunettes reposer sur le masque pour le maintenir.

2- Serrez le masque contre le visage

Un masque bien positionné et qui adhère à la peau permet d’éviter que l’air ne sorte par le haut du masque. Pensez donc à ajuster votre masque derrière les oreilles pour qu’il vous serre davantage.

3- Utilisez un mouchoir en papier

Prenez un mouchoir en papier et pliez-le à l’horizontale. Ensuite, placez le mouchoir entre le visage et votre masque sur l’arête du nez.

De cette manière, il absorbe l’humidité contenue dans votre souffle et réduit la formation de buée.

4- Utilisez du savon liquide

Appliquer du savon liquide sur les verres (devant et derrière) en l’étalant avec un tissu microfibre. Certains utilisent de la mousse à raser.

5- Utilisez un spray anti-buée

Il existe aussi des sprays anti-buée efficaces pour les lunettes. Ces sprays empêchent la formation de buée sur les verres.

Un Kit anti-buée

Il suffit juste de les appliquer sur les lunettes à l’aide d’un tissu microfibre ou d’un chiffon doux.

Lire aussi : Astuces : Une arête de poisson coincée dans la gorge ? Voici 5 choses pour le supprimer tranquillement

Les efforts se multiplient pour éradiquer la pandémie de la Covid-19. Mais en attendant mesures barrières obligent.  

les réserves d’oxygène sont épuisées en Namibie

Santé : les réserves d’oxygène sont épuisées en Namibie

Les réserves d’oxygène médical de la Namibie ont été « épuisées » alors que le pays enregistre un nombre record de décès quotidiens dus au coronavirus, a déclaré le ministre de la Santé Kalumbi Shangula.

Dans les cas graves, le virus endommage les poumons, entraînant une baisse du taux d’oxygène dans l’organisme et rendant la respiration plus difficile.

Cette semaine, le ministère de M. Shangula a annoncé 45 décès dus au virus mercredi, puis 55 jeudi. Avec une population de seulement 2,5 millions d’habitants, cela représente actuellement le taux de mortalité le plus élevé du continent.

Le pays a également enregistré un nombre élevé de nouveaux cas. Les médias locaux ont rapporté que les hôpitaux ont eu du mal à faire face à la situation et le ministre a confirmé que les ressources étaient mises à rude épreuve.

« L’apport d’oxygène au patient n’est pas satisfaisant », a déclaré M. Shangula. Il a déclaré que tous les fabricants locaux d’oxygène purifié avaient été mis à contribution et que le pays importait désormais le gaz de l’Afrique du Sud voisine.

De nouvelles mesures, dont un confinement dans la capitale, Windhoek, ont été prises pour contenir la propagation du virus.

En ce qui concerne la vaccination, le ministre de la santé a déclaré qu’en plus de lutter contre l’hésitation à se faire vacciner, qu’il a imputée aux informations trompeuses diffusées sur les médias sociaux, le pays avait des difficultés à se procurer les vaccins.

Un peu plus de 5% de la population a jusqu’à présent reçu au moins une dose. Lire aussi : Une étude confirme que se laver tous les jours n’est pas bon pour la santé

Les États-Unis de Joe Biden classent le Togo parmi les 11 pays les plus sûrs du monde. Une reconnaissance méritée par le pays grâce à sa bonne gestion de la pandémie de la Covid-19.

Covid-19 : après la liste jaune de la Grande Bretagne, le Togo de nouveau honoré par les États-Unis

Les États-Unis de Joe Biden classent le Togo parmi les 11 pays les plus sûrs du monde. Une reconnaissance méritée par le pays grâce à sa bonne gestion de la pandémie de la Covid-19.

Ainsi, selon le classement, le Togo de Faure Gnassingbé est classé parmi les pays les plus sûr au monde. Ce classement concerne une centaine de pays dans le monde, dont plusieurs pays d’Afrique.

En effet, dans un nouveau fichier actualisé par les États-Unis pour les voyageurs vers les pays les plus sûrs du monde, le Togo est classé parmi les onze (11) pays et se loge au niveau 1 du classement.

Outre le Togo dans ce classement qui compte 4 niveaux, l’on retrouve pour ce qui est de l’Afrique, cinq (5) autres pays à savoir : l’Eswatini, le Ghana, la Gambie, le Malawi et le Sénégal.

Notons que depuis le début de la pandémie, les autorités togolaises ne ménagent aucun effort pour lutter efficacement contre la maladie. Ces derniers jours, le pays connaît une baisse drastique des cas de contamination et très peu de cas actifs.

«  » »LIRE AUSSI : Togo : PIA consolide davantage les relations entre l’Etat et le secteur privé

les Écureuils du Bénin, testés positifs au Covid-19 en Sierra Léone et négatif à Cotonou, fait polémique sur la toile

Football: les Écureuils du Bénin, testés positifs au Covid-19 en Sierra Léone et négatif à Cotonou, fait polémique sur la toile

La dernière journée de la participation des Écureuils du Bénin aux éliminatoires de la CAN 2022, face à la Sierra Leone, a mal tourné. Ce qui a conduit finalement au report de la rencontre en juin prochain.

En effet, les Écureuils étaient bloqués dans leur hôtel à Freetown pour des supposés cas positifs de Covid-19 visant cinq joueurs titulaires. A quelques minutes de leur rencontre avec l’équipe de la Sierra Leone au Siaka Stevens Stadium à Freetown, ce blocage n’a eu du mérite qu’en suscitant le mécontentement de la part de la délégation béninoise.  Ceci dit, la sélection béninoise s’est résolue à finalement quitter la Sierra Leone ce mercredi dernier avec une délégation personnellement conduite par le ministre des Sports, Oswald Homeky.

A Cotonou, la capitale béninoise, tous les joueurs déclarés positifs au covid-19 en Sierra Leone, ont été testés négatifs à leur arrivée. Un nouveau résultat qui crée la polémique sur la toile.

Dans l’attente de voir la réaction des autorités notamment la CAF sur les résultats de la Sierra Leone, la sélection béninoise rentrée au bercail, espère vivement juin pour disputer leur dernière journée, importante pour leurs qualifications à la CAN Cameroun 2022.

Pour rappel, la 5ème et 6ème journée des éliminatoires de la CAN ont repris sur le continent. De fait, le 30 mars 2021, les Ecureuils du Bénin et la Sierra Léone jouaient pour le compte de la dernière journée.

Tanzanie: refusant de lutter contre la Covid-19, le Président John Magufuli atteint de la maladie et est dans un état critique

ALERTE : refusant de lutter contre la Covid-19 dans son pays, le Président tanzanien John Magufuli atteint de la maladie et est dans un état critique

Testé positif à la Covid-19 et admis dans un centre hospitalier, John Magufuli se trouve dans un état critique. Il n’a pas été vu en public depuis 11 jours a aussi fait un AVC.  Son pays n’a pas publié ses cas de Covid-19 depuis mai et refuse d’acheter des vaccins

La Tanzanie a ouvertement refusé de prendre part à la lutte contre la Covid-19 avec le vaccin. Les autorités ont plutôt exhorté leurs populations à respecter les mesures d’hygiène et à opter pour la médecine populaire. Une décision prise alors que plusieurs pays dans le monde se mobilisent pour obtenir les vaccins contre la Covid-19.

Son ministre de la Santé, Dorothy Gwajima a annoncé que le pays n’avait pas pour projet de recevoir des vaccins contre la Covid-19. Alors que l’on est dans un contexte de lutte contre le coronavirus, la Tanzanie renforce plutôt sa position anti-vaccin.

« Le ministère n’a pas comme projet de recevoir des vaccins contre le coronavirus », a-t-elle déclaré le 2 février dernier lors d’une conférence de presse dans la capitale Dodoma.

Toutefois, la ministre a invité ses compatriotes à faire de la gymnastique, à se reposer et à utiliser la médecine populaire. Cela dit, de nombreux remèdes traditionnels contre la Covid-19 ont déjà été enregistrés. L’un étant à base de gingembre, d’oignon, de citron et de poivre.

Dorothy Gwajima a toutefois mis en valeur l’importance de respecter l’hygiène, de se laver les mains et de les désinfecter.

John Magufuli a indiqué que les vaccins contre la Covid-19 étaient « inappropriés », alors même que les premières livraisons importantes commencent à arriver sur le continent africain. « Nous devons être très prudents avec ces vaccins importés », a-t-il ajouté.

Au mois d’avril, il avait par ailleurs déclaré que les Tanzaniens étaient épargnés du coronavirus grâce à Dieu.

Lire aussi: Covid-19: « Nous devons être très prudents avec ces vaccins importés » dixit ce Président africain

Covid-19: « Nous devons être très prudents avec ces vaccins importés » dixit ce Président africain

Covid-19: « Nous devons être très prudents avec ces vaccins importés » dixit ce Président africain

La Tanzanie a ouvertement refusé de prendre part à la lutte contre la Covid-19 avec le vaccin. Les autorités ont plutôt exhorté leurs populations à respecter les mesures d’hygiène et à opter pour la médecine populaire. Une décision prise alors que plusieurs pays dans le monde se mobilisent pour obtenir les vaccins contre la Covid-19.

Ainsi, Dorothy Gwajima la ministre de la Santé a annoncé que le pays n’avait pas pour projet de recevoir des vaccins contre la Covid-19. Alors que l’on est dans un contexte de lutte contre le coronavirus, la Tanzanie renforce plutôt sa position anti-vaccin.

« Le ministère n’a pas comme projet de recevoir des vaccins contre le coronavirus », a-t-elle déclaré le 2 février dernier lors d’une conférence de presse dans la capitale Dodoma.

Lire aussi: Covid-19: le gouvernement togolais crée un nouveau groupe de surveillance pour renforcer la lutte

Toutefois, la ministre a invité ses compatriotes à faire de la gymnastique, à se reposer et à utiliser la médecine populaire. Cela dit, de nombreux remèdes traditionnels contre la Covid-19 ont déjà été enregistrés. L’un étant à base de gingembre, d’oignon, de citron et de poivre.

Dorothy Gwajima a toutefois mis en valeur l’importance de respecter l’hygiène, de se laver les mains et de les désinfecter.

La semaine dernière, le Président John Magufuli a indiqué que les vaccins contre la Covid-19 étaient « inappropriés », alors même que les premières livraisons importantes commencent à arriver sur le continent africain. « Nous devons être très prudents avec ces vaccins importés », a-t-il ajouté.

Au mois d’avril, il avait par ailleurs déclaré que les Tanzaniens étaient épargnés du coronavirus grâce à Dieu.

Covid-19 : le gouvernement togolais crée un nouveau groupe de surveillance pour renforcer la lutte

Covid-19: le gouvernement togolais crée un nouveau groupe de surveillance pour renforcer la lutte

Le Togo poursuit ses efforts dans sa bonne gestion de la pandémie de la Covid-19. Ainsi, plusieurs initiatives voient le jour pour renforcer la lutte.

Dans ce sens, un nouveau groupe de surveillance dénommé, Groupe Mixte de Surveillance anti COVID-19 (« GMS anti COVID-19 ») est créé. Une information portée à l’endroit du public d’après un communiqué interministériel. Selon le communiqué, le groupe mixte de surveillance anti COVID-19 est chargé de veiller à la sensibilisation et à l’application, sur toute l’étendue du territoire national, des différentes mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus.

Lire aussi: Bonne gestion de la Covid-19: le Togo occupe le 15ème rang du classement au plan mondial

À ce titre, poursuit ledit communiqué, il déploie en cas de besoin ses personnels en tout point du territoire et prend toutes les mesures pour y maintenir l’ordre public et veiller à l’application des lois, règlements et mesures en vigueur. Le groupe mixte de surveillance anti COVID-19 est placé sous la supervision de la coordination nationale de gestion de la riposte contre la COVID-19.

Pour finir, le communiqué indique que le groupe mixte de surveillance anti COVID-19 est composé des personnels de forces de défense et de sécurité et des personnes issues de la population civile notamment des volontaires.

Pour rappel, le Togo a été classé 15ème au plan mondial parmi les pays qui gère mieux la pandémie selon Lowy Institute.