La dépravation des mœurs prend de plus en plus de l’ampleur. Que ce soit dans les clips vidéo ou sur les réseaux sociaux, le phénomène devient récurrent.

Bénin: pour dénoncer les clips vidéo à caractère pornographique, le gouvernement met en place des numéros verts

Des numéros verts pour lutter contre la dépravation des mœurs au Bénin. Car estime les autorités, le phénomène prend de plus en plus de l’ampleur. Que ce soit dans les clips vidéo ou sur les réseaux sociaux, le phénomène devient récurrent. Ainsi, pour lutter contre le fléau, le gouvernement béninois par le biais de son ministre de la sécurité publique monte au créneau et met en place des numéros verts pour dénoncer ses actes.

COMMUNIQUÉ RADIODIFFUSÉ ET TÉLÉVISÉ

Le Ministre de l’intérieur et de la Sécurité Publique communique :

Il est constaté depuis quelques temps, une recrudescence d’actes impudiques sur les réseaux sociaux et dans des débits de boissons et assimilés

Lesdits actes se rapportent à:

1- des spectacles obscènes du genre strip-tease dont la danse dite «Wolosso » constitue une variante ;

2- des séances live de relations charnelles en groupe à tendance pornographique communément dénommées « partouse »;

3- des clips vidéo à relent pornographique;

Ces actes constituent pour les adolescents des sources de dépravation des mœurs sous ses différentes formes dont les conséquences dommageables sont connues de tous.

Les populations sont invitées à dénoncer sous anonymat les auteurs de ces actes au commissariat de Police le plus proche ou à la Brigade des Mœurs par les lignes vertes. 166 et 21 36 55 55 ou au téléphone numéros 65 48 78 71 et 65 48 78 79.

En tout état de cause, les forces de sécurité publique instruites, prendront les dispositions nécessaires à la protection des sources de dénonciation et à faire subir aux auteurs desdits actes la rigueur de la loi.

Lire sur: « Soirée de baise no limit », la réaction du Maire Aboka

Soirée de la baise no limit

Une « Soirée de baise no limit » s’annonce dans la capitale togolaise (Photo)

La dépravation des mœurs prend de plus en plus de l’ampleur. Une affiche fait la une sur la toile. Il s’agit d’un évènement dénommé « la nuit de la baise, une soirée ouuush sans limites. »

 Il s’organise le mercredi 10 février prochain dans la capitale togolaise. Une soirée sextape dont les affiches et vidéos passent en boucle sur les réseaux sociaux.

L’événement qui devra se tenir mercredi, à 21 heures aura comme lieu de rencontre, un endroit situé derrière le marché d’Agbalépédo, dans la von à droite de l’Hôtel Sain Crush. Une « soirée de baise sans limite », nous indique l’affiche conçue pour l’événement.

Les réservations de cet événement inédit à caractère obscène qui se tiendra dans quelques jours, sont fixées à 2500 FCFA avec une participation à 5000 FCFA. Chacun avec sa boîte de préservatif à la main, précise le visuel.

Indignation des internautes sur la toile, l’on se demande à quoi ressemblerait cette impudique soirée. Il faut que déjà les autorités prennent des mesures pour mettre la main sur les organisateurs et empêchent la tenue de l’évènement.