Guinée : EBOMAF poursuit Alpha Condé pour une facture impayée d’environ 20 millions d’euros

Guinée : EBOMAF veut poursuivre Alpha Condé pour une facture impayée d’environ 20 millions d’euros

Tout s’écrouler autour du Président guinéen Alpha Condé. Après le putsch orchestré le 05 septembre dernier lui arrachant la présidence, le Président est de nouveau impliqué dans une affaire de facture impayée.

Non-respect des engagements

En effet, le géant des bâtiments et travaux publics ouest-africains, EBOMAF dans un point de presse menace de poursuivre l’Etat guinéen sous Alpha Condé en justice. Pour cause, le non-respect des engagements.

D’après les révélations du magnat du Faso, Bonkoungou Mahamadou, la Guinée doit à la compagnie des transports aériens de Liza Transports, un montant à hauteur d’environ 20 millions d’euros. Une facture impayée dût à l’utilisation de l’aéronef du groupe pour des sorties présidentielles.

« L’État guinéen, à travers la Présidence de la République, a utilisé mon aéronef de la compagnie des transports aériens de Liza Transports à hauteur d’environ 20 millions d’euros. Il s’agit des déplacements présidentiels. C’est vérifiable et je défie quiconque qui a une preuve de règlement de mes factures. Je poursuis l’État guinéen pour non-respect des engagements auxquels il a souscrit. Je confirme et j’insiste qu’à la Présidence guinéenne, nous avons des factures à hauteur d’une vingtaine de millions d’euros appartenant à société Liza Transport International (LTI) ».

L’origine du contrat avec Alpha Condé

 L’homme d’affaires a poursuivi en évoquant l’origine du partenariat avec l’Etat guinéen et sa relation avec Alpha Condé. « Je ne connaissais pas le président Alpha Condé en 2010. C’est en avril 2012 que nous sommes partis faire une offre au ministère des Travaux Publics. En 2013-2014, Liza Transport International, sur une simple demande d’affrètement de l’aéronef à la Présidence de la République guinéenne à travers un appel téléphonique, les avions ont été mis à la disposition de la Présidence de la République guinéenne pour des déplacements en Chine et autres. Nous avons tous les itinéraires et les dates sur les factures ».

Lire aussi : Guinée : prestation de serment du Colonel Doumbouya, la journée de vendredi fériée

Ainsi donc, EBOMAF intentera une action en justice contre Alpha Condé afin d’entrer en possession de son argent. Affaire à suivre…