la France met fin à la polémique de la signature de Macron

Togo / Présidentielle 2020: la France met fin à la polémique autour de la signature de Macron

Au lendemain des élections présidentielles au Togo, la France par le biais de son Président de la République, Emmanuel Macron a adressé une lettre de félicitation au Président Togolais Faure Gnassingbé.

Cette lettre a provoqué de vive polémique traitant la signature du Président Macron frauduleuse et inauthentique. Ainsi, dans une conférence de presse en date de ce mercredi 07 avril, la France confirme bel et bien la lettre du Président Macron.

Lire le point de presse:

Lire aussi: Togo/diplomatie : Faure Gnassingbé en visite officielle à Paris

Bénin : Reckya Madougou impliquée dans une affaire de terrorisme

Bénin : Reckya Madougou impliquée dans une affaire de terrorisme

Suite à l’arrestation de la candidate du parti « Les Démocrates », le procureur de la République béninoise, M. Mario Metonou dans une sortie médiatique annonce que Reckya Madougou est impliqué dans une affaire terroriste et relate les faits.

Lire la déclaration du procureur :

« Le 3 mars 2021 vers 19 heures, Madame Reckya Madougou a été interpellée par la police Républicaine. L’intéressée avait été gravement mise en cause dans une procédure d’enquête ouverte le vendredi 26 février 2021 contre les nommés Ibrahim MAMA TOURE, Colonel de l’ex gendarmerie à la retraite et Georges SACCA. A l’étape actuelle, les faits ainsi qu’ils ressortent de la procédure d’enquête se présentent comme suit :

Disqualifiée de la course à l’élection présidentielle d’avril 2021, Madame Reckya Madougou et certains membres de sa formation politique ont, selon toute vraisemblance, formé le dessein de perturber le déroulement du prochain scrutin en perpétrant des actes de terreur de grande ampleur.

Ainsi, le 24 février 2021 vers 22H30, Georges SACCA qui se trouve être l’un des plus proches collaborateurs de Madame Reckya Madougou à Parakou, est entré en contact avec le colonel Ibrahim MAMA TOURE pour, dit-il, lui confier une mission très sensible et importante. Cette mission, prévue pour se dérouler en plusieurs étapes, devait commencer par le meurtre d’une autorité influente de la ville de Parakou sur un axe routier emprunté régulièrement par cette dernière. La mission devait ensuite se poursuivre par l’élimination d’une seconde autorité politique à l’occasion des obsèques de la première victime.

Le but de ces manœuvres est de provoquer la terreur, le chaos et de parvenir ainsi à faire suspendre le processus électoral en cours. Le Colonel Ibrahim MAMA TOURE accepte la mission. Les deux mis en cause définissent les modalités de la première opération avant de s’accorder sur son coût. La somme convenue est versée par Georges SACCA au colonel Ibrahim MAMA TOURE dans la journée du vendredi 26 février 2021 peu avant 11 heures. Juste après la remise des fonds, les deux individus sont interpellés par la Police Républicaine.

De l’aveu du colonel Ibrahim MAMA TOURE chargé de l’exécution de la mission, il ressort que cette somme a été envoyée par madame Reckya Madougou. C’est ce qui justifie l’interpellation de cette dernière dans le cadre de l’enquête. Il faut rappeler que l’atteinte volontaire à la vie des personnes, à leur intégrité, ou à leur liberté, ainsi que l’enlèvement ou la séquestration des personnes lorsqu’elle a pour but de contraindre indûment les pouvoirs publics à accomplir ce qu’ils ne sont pas tenus de faire ou à s’abstenir de faire ce qu’ils sont tenus de faire est qualifiée de terrorisme par les articles 161, 162 et 163 de notre code pénal. Je vous remercie ».

Lire aussi: Bénin: les choses se compliquent pour Reckya Madougou

Bénin: Claudine Prudencio s’aligne avec le duo Talon-Talata pour un K.O. limpide au soir du 11 avril

Bénin: Claudine Prudencio s’aligne avec le duo Talon-Talata pour un K.O. limpide au soir du 11 avril

Tout s’active au Bénin pour les élections présidentielles d’avril de cette année. Claudine Prudencio, présidente du parti l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (U.D.B.N), dans un message publié sur sa page Facebook ce mercredi 17 février, a fait le point sur sa récente tournée de restitution des résolutions du 3ème congrès ordinaire de L’UDBN qui avait eu lieu le 30 janvier passé.

Dans son compte-rendu, elle a affiché un sentiment de satisfaction à cause de ses militants et militantes qui ont accepté de l’accompagner aux côtés du chef de l’État Patrice Talon pour un K.O. limpide au soir du 11 avril.

Message de Claudine Afiavi Prudencio

MERCI, GRAND MERCI AUX AMAZONES ET SOLDATS UDBN QUI M’ONT DIT OUI POUR LE K.O. LIMPIDE AU PROFIT DU DUO TCHIGAN, TALON-TALATA !

Vous pourriez aussi lire: Bénin / Supposé refus de parrainage : « Reckya Madougou n’a appelé personne d’entre nous », réagit Orden Alladatin de l’Union progressiste (UP)

J’ai eu le bonheur de communier avec les militantes et militants de ma famille politique, l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (U.D.B.N), des quatre départements du septentrion, ceux des collines et du Zou, du 10 au 14 février 2021. C’est à l’occasion de ma tournée de restitution des résolutions du 3ème congrès ordinaire de notre parti tenu le 30 janvier passé. J’en ressors très satisfaite.

Ce sont des délégués des coordinations des 4 départements du Nord, des collines et du Zou qui ont été rencontrés et sensibilisés pour la cause commune : victoire écrasante au soir du 11 avril.

Partout, où nous sommes passés, l’accueil fut chaleureux.

Les mérites de notre grand leader Patrice TALON ont été célébrés. Nos messages de soutien au duo TALON-TALATA et celui de paix et de cohésion a été compris.

Avec mes vaillants soldats et braves Amazones, nous avons scellé le pacte du K.O. sans tâche, au soir du 11 avril 2021. On ne change pas une équipe qui gagne. Objectif : c’est désormais 98,5 % dès le 1er tour pour le duo TALON-TALATA.

Une fois encore Gracias à toutes les militantes et à tous les militants de UDBN, le parti de l’avenir !

Bénin : Reckya Madougou impliquée dans une affaire de terrorisme

Bénin / Supposé refus de parrainage : « Reckya Madougou n’a appelé personne d’entre nous », réagit Orden Alladatin de l’Union progressiste (UP)

Au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi 11 février 2021, certains députés de l’Union progressiste (UP) ont réagi aux accusations portées à l’encontre de la mouvance présidentielle par les leaders du parti “Les Démocrates” sur la question du parrainage.

L’Union progressiste (Up) n’a pas refusé de parrainer le duo du parti “Les Démocrates”. C’est l’essentiel à retenir de la conférence de presse de cette grande formation politique de la mouvance présidentielle. « Depuis le début, j’ai dit que je veux parrainer l’opposition. Mais ils mentent quand ils disent qu’ils sont venus chercher les parrainages qu’on a refusé », a réagi le député Orden Alladatin.

Et de poursuivre : « Des partis politiques, la FCBE a écrit à notre parti politique…. Il y a d’autres qui ont écrit pour dire qu’ils veulent les parrainages… Pendant ce temps, le Duo dit Duo authentique des Démocrates n’a vu personne. Monsieur Djivo n’a appelé personne d’entre nous. Madame Reckya n’a appelé personne d’entre nous».

Il balaie ainsi d’un revers de main les allégations faisant état du refus des partis de la mouvance de parrainer le duo du parti “Les Démocrates” composé de Reckya Madougou et de Patrick Djivo. Pour le député de la 16è Circonscription électorale, le jeu sera bel et ouvert. «Ceux que nous on a vus, on les a parrainés. Et le jeu sera ouvert », a-t-il indiqué.

Selon lui, « Le président Yayi Boni ne veut pas que Les Démocrates se présentent. Ils ont tout mis en jeu pour.»

Lire aussi: Bénin / Présidentielle 2021: « Je resterai insensible aux forfaitures des 250 nouveaux activistes qu’ils viennent de recruter pour me dénigrer », Reckya Madougou

Bénin : arrestation de Reckya Madougou, Joël Aïvo réagit et relate les faits

Bénin: Reckya Madougou et Joël Aïvo dans la course présidentielle d’avril 2021

Tout s’active au Bénin dans le cadre des présidentielles d’avril prochain. Dans le camp de l’opposition, le Front pour la Restauration de la Démocratie (FRD) a choisi Joël Aïvo et Reckya Madougou.

Ainsi, par un communiqué en date du 03 février, la Conférence des présidents du collectif a porté son choix sur l’Agrégé en droit Joël Aïvo et l’ancienne ministre des Finances Reckya Madougou.

Un duo sur lequel l’opposition compte faire face à l’actuel Président Patrice Talon au cours de cette élection présidentielle. Les Démocrates étant un parti appartenant au Front, ils ont eux aussi un des leurs comme candidat.

Rappelons que Reckya, est une femme politique. Elle fut deux fois ministre du gouvernement Boni Yayi, d’abord ministre de la Microfinance, de l’Emploi des jeunes et des femmes avant d’occuper le poste de ministre de la Justice. Auteure de l’ouvrage « Soigner les certitudes, Reckya Madougou est également conseillère spéciale du président togolais Faure Gnassingbé.

Quant à Frédéric Joël Aïvo, le surnommé « Le Professeur » au Bénin est un constitutionnaliste, professeur des universités et homme politique béninois. Doyen de la Faculté de droit et de science politique de l’Université d’Abomey-Calavi entre 2016 et 2019, il est actuellement Professeur titulaire de droit public.

Président de l’Association béninoise de droit constitutionnel (ABDC) depuis sa création en 2009, il annonce le 29 février 2020 mettre un terme à ses onze ans de présidence pour « scruter d’autres horizons ». Surement que ce choix pour les présidentielles fait partie de cette décision.

Lire aussi: Bénin : Moïse Kérékou ne partage pas l’avis de Patrice Talon sur la réforme du système éducatif béninois