Supposée gifle d’un cadavre à Tsévié, un témoin apporte un démenti et raconte les faits

Supposée gifle d’un cadavre à Tsévié, un témoin apporte un démenti et raconte les faits

Une affaire mystérieuse se serait passée dans la ville de Tsévié dans l’après-midi de ce jeudi 23 septembre. Selon les faits rapportés, un conducteur de corbillard aurait été giflé par un cadavre mécontent du fait de son enterrement sans cérémonie funèbre.

En effet, un membre de l’équipe de la santé, présent sur les lieux a apporté un démenti et rapporte les faits. Lire le témoignage ci-dessous.

« Tsévié: aucun mort n’a giflé personne. Témoignage d’un membre de l’équipe de la santé

Bonsoir mon frère, merci pour l’info mais il y a beaucoup de mensonge dans ce que vous avez dit. Le fait s’est réellement passé mais pas comme ça. Personne n’a jamais été giflé là-bas mystiquement. Je parle parce que je faisais partie de l’équipe de la santé dépêchée pour aller faire cet enterrement sécurisé.

A notre arrivée dans le quartier avec le corps, la population nous attendait pour en finir avec nous. Selon cette dernière, le corona virus n’a jamais existé et que leur fille n’est pas morte du covid. Les jeunes ont commencé par violenter le corbillard en tapant sur sa par brise. C’est pour ça que le chauffeur est descendu pour venir nous dire qu’il ne peut plus continuer de peur que son véhicule ne soit endommagé.

Ils ont encerclé nos deux véhicules. Nous avons dû appeler la hiérarchie pour venir régler le problème. Le préfet, le maire et d’autre cadres du milieu sont venu discuter avec le chef canton et la famille mais ça n’a pas donné grande chose. Nous sommes retournés à la morgue avec le corps en attendant de voir ce qu’il y a lieux de faire. Aucun soldat aussi n’a pris le volant du corbillard. Merci ».

Lire aussi : Une « sœur religieuse » filmée en train de danser avec des squelettes près d’un cimetière (Photos)