voici quelques types d’hommes que les femmes détestent

Trucs – Astuces : voici quelques types d’hommes que les femmes détestent

Vivre une relation parfaite ou être avec la personne idéale, est l’un des rêves les plus souhaités et chacun à son type d’homme. Nous définissons ici le type d’homme comme l’ensemble de caractères essentiels, un modèle que chaque être humain recherche. Ainsi, pour être avec la femme et vivre une parfaite relation, vous devez absolument éviter ces caractères que nous allons partager avec vous dans cet article.

Le prétentieux

Un séducteur sait trouver l’équilibre entre arrogance et confiance mais ici, un prétentieux c’est celui qui confond confiance en soi et arrogance. C’est quelqu’un qui se comporte de façon hautaine, se croit supérieur avec un manque de respect sans précédent. Eh bien chers messieurs, si vous voulez vous lancer dans le jeu de la séduction envers les femmes, vous devez vous revoir comme on le dit souvent car les femmes détestent ça.

Le tout mou

Pourquoi les femmes ne les aiment pas? Parce qu’elles doivent prendre toutes les initiatives. Ces hommes sont généralement des gens qui n’ont aucune envie, aucun sens de responsabilité.

Le chiant

Tout sauf un chiant s’écriait une femme. Si vous êtes quelqu’un qui passe ses week-ends ou son temps devant sa télé ou son ordinateur, sachez que vous faites partie de la liste des chiants chez la femme. D’après les femmes, ces hommes n’ont pas de vie, ils n’ont rien à raconter ou encore n’ont rien d’excitant dans leur vie. Il faut une vie intéressante pour côtoyer les personnes intéressantes, et c’est ce que les femmes désirent.

Le raciste ou le haineux

Il y’a de ces hommes qui ont l’habitude de tenir des propos haineux ou racistes. Ils sont souvent remplis de colère pour des choses banales. Alors si vous faites partie de ce style de vie, sachez que vous aurez du mal à conquérir le cœur d’une femme. Si vous voulez vous lancer dans le jeu de la séduction vous devez arrêter et avoir de l’ouverture d’esprit d’un gentleman.

Le connard

Ils ont pour la plupart l’habitude de taquiner par méchanceté, ou une façon d’emmerder les gens. Ils sont aimés au départ par les femmes, pour leur confiance en soi. Mais détestés au fil du temps car ils se passent pour un grand imbécile qui n’a rien de mieux à faire que d’ennuyer les autres et qui est en train de rater tout ce qu’il fait. Ça ne plait aux femmes il faut être bienveillant.  

Le romantique

Le romantique, le mec tout gentil qui est convaincu que la séduction arrive comme dans le film « Roméo et Juliette ». Des poèmes par ici, des cadeaux par-là. Ces types d’hommes sont hyper collants et du coup ne plait trop aux femmes. Il faut savoir trouver le juste milieu pour pouvoir envelopper totalement le cœur de votre princesse.

Lire aussi : Relation Amoureuse : Ceci Peut Vous Arriver Aussi

Le haillon

Si vous aimez fumer ou se bourrer la gueule régulièrement alors messieurs, sachez que le terrain de la séduction vous sera compliqué car les femmes détestent ça. D’autres ont un comportement très dynamique et leurs réponses instantanées. Une vie pas très organisée et un côté ridicule. Si vous vous voyez dans ce lot, il est temps de faire le ménage dans votre comportement car un homme sait se contrôler et veille à protéger sa santé.

La liste étant exhaustive, si vous avez d’autres types d’hommes que les femmes détestent, n’hésitez pas à les partager avec nous en commentaire.

Sexualité: 7 aliments que tout homme devrait consommer pour être virile

Sexualité: 7 aliments que tout homme devrait consommer pour être virile

Est-ce que certains aliments ont vraiment la capacité d’augmenter la libido chez l’homme ? Découvrez dans cet article 7 aliments que tout homme désirant être viril devrait consommer.

01. Les noix et le Soja

En plus d’avoir des vertus antioxydantes, les noix mais aussi les amandes ou les noisettes sont riches en zinc, un oligo-élément augmentant la production d’hormones sexuelles et stimulant ainsi l’excitation.

 Le soja, comme tous les aliments qui contiennent des phytoœstrogène (le gingembre, la patate douce, les cuisses de grenouilles…) intervient dans la production d’hormones sexuelles et la booste. En particulier chez la gent féminine.

02. Les fruits rouges

De manière générale, les fruits et les légumes sont bons pour la libido. Mais les champions en la matière sont sans aucun doute les fruits rouges. Fraises, cerises, raisins… les fruits rouges sont bourrés de flavonoïdes favorisant la circulation du sang. En consommer régulièrement réduirait donc considérablement les troubles de l’érection.

03. L’oignon

Bourré d’antioxydants, l’oignon active la circulation sanguine et par conséquent, favorise l’érection. De plus, riches en sélénium, il est excellent pour la fertilité masculine car ils assurent la bonne santé des spermatozoïdes.

4. Clou de girofle

Le clou de girofle demeure l’un des plus puissants aliments aphrodisiaques. Son efficacité est reconnue pour combattre la fatigue physique et mentale. Certains n’hésitent pas à le conseiller lors de pannes de désir… rien de moins !

05. L’ail

L’ail donne un coup de fouet à la circulation sanguine, ce qui favorise l’irrigation des organes sexuels, tant chez l’homme que chez la femme. Toutefois, il est déconseillé d’en croquer une gousse juste avant le match !

06. Chocolat

Parmi les aliments dont les vertus aphrodisiaques sont reconnues, le chocolat occupe le haut du pavé. Cette délicieuse friandise, souvent offerte à la Saint-Valentin, contient de l’arginine, un acide aminé qui, une fois dans l’organisme, se transforme en oxyde nitrique qui a un effet vasodilatateur. De plus, cet aliment stimule des endorphines, des hormones liées au plaisir.

07. Cacao

L’histoire fait largement état des vertus aphrodisiaques de certains aliments. Le cacao était connu comme un excitant sexuel. Les plus hardis ajoutaient du piment, du poivre et du clou de girofle pour en multiplier les effets.

Lire aussi: Voici cinq bonne raisons pour lesquelles vous devriez vous marier tôt

« Fumer la cigarette et la chicha affecte l’érection », avis d’un médecin

« Fumer la cigarette et la chicha affecte l’érection », avis d’un médecin

L’influenceur controversé de Twitter nigérian, Aproko Doctor a mis en garde les hommes contre le tabagisme de la cigarette et de la chicha, car cela pose de graves complications pour la santé.

Aproko Doctor a révélé via sa page Twitter que fumer la chicha et la cigarette affecte l’érection d’un homme.

Lire aussi : Togo: il vole les affaires de sa copine après une partie de jambes en l’air

Il a fait cette révélation tout en partageant quelques idées instructives sur ce qui peut amener un homme à se réveiller le matin sans érection.

Il a écrit : « Oui, si vous ne vous réveillez pas avec une érection, ne paniquez pas, il est possible que vous ayez des érections pendant que vous dormiez. Celle que vous voyez le matin pourrait être la dernière série d’érections de cette nuit ». En outre, pas de cigarette ou de chicha, cela affecte l’érection.

Un homme de 53 ans licencié à cause d’une histoire liée au masque

Un homme de 53 ans licencié à cause d’une histoire liée au masque

Mohamed Belarbia a été mis dehors par son employeur pour « faute grave ». Il travaillait sur un chantier sans masque. Lui dit l’avoir retiré, loin de ses collègues, car il avait « du mal à respirer ».

« Compte tenu de la gravité des faits, votre maintien dans l’entreprise s’avère impossible. » C’est par ces mots, le 28 octobre dernier, que Mohamed Belarbia, 53 ans, s’est vu signifier son licenciement pour « non-port du masque » après quatre ans en CDI. « Un séisme » dans la vie de ce quinquagénaire, père de deux enfants en bas âge, qui se retrouve sans emploi en plein confinement et à quelques semaines des fêtes de fin d’année.

Dans une lettre en recommandé, son employeur, la société girondine TPSL, spécialisée dans le secteur de la construction, pointe «une faute grave». Il reproche plus précisément au plaquiste d’avoir été «vu sans masque sur un chantier», à trois reprises, dans la journée du 15 octobre. Et ce, «malgré les signalements répétés» du conducteur de travaux. «En l’état actuel de la crise sanitaire que nous traversons, vous ne pouviez pas ignorer cette règle […]. Vous mettez en danger votre santé ainsi que celle des autres collaborateurs», fait valoir l’entreprise.

Lire aussi : Fait divers : à cause d’un coq, cet homme a été condamné à 5 mois de prison

Pourtant, un mois et demi plus tard, Mohamed Belarbia ne décolère pas. Le Girondin dénonce «une décision injustifiée» et «un acharnement». «Je m’en souviens comme si c’était hier. Ce jour-là, je réparais une bonde dans un couloir quand on m’a demandé de mettre mon masque. C’est vrai, on me l’a répété plusieurs fois. Mais avec la poussière et les allers-retours pour descendre et monter sur l’escabeau, j’avais du mal à respirer. C’est très physique», raconte le plaquiste.

Sans avertissement écrit, sans indemnités

Il le jure : son collègue le plus proche était «à plusieurs dizaines de mètres» sur le chantier quand il a baissé son masque sous le menton. «Je ne suis pas quelqu’un de réfractaire ou un antimasque. Non, je suis juste humain», plaide l’ouvrier.

Sans aucune jurisprudence clairement établie en France sur le port du masque en période de crise sanitaire, son avocat, Me Pierre Landete, veut porter l’affaire devant les prud’hommes cette semaine. Sur ce dossier, il ne cache pas son indignation : «Quand j’ai pris connaissance de cette lettre, les bras m’en sont tombés. Ce qui est grave dans une affaire comme celle-là, c’est la disproportion. Monsieur Belarbia n’a reçu aucun avertissement écrit. Pas même une tentative de médiation. Après le 15 octobre, on lui a simplement signifié sa mise à pied à titre conservatoire. Puis son licenciement, une dizaine de jours plus tard. Sans indemnités, évidemment», détaille Me Landete. (…) «Tout ceci est une non-affaire» a affirmé l’avocat qui s’est saisi de l’affaire.

à cause d’un coq, cet homme a été condamné à 5 mois de prison

Fait divers : à cause d’un coq, cet homme a été condamné à 5 mois de prison

Dans un contexte de querelle de voisinage, un habitant d’un petit village d’Ardèche avait abattu le volatile d’un coup de fusil.

Un coq prénommé Marcel a été tué en mai 2020 par un voisin qui le trouvait trop bruyant. L’homme a été condamné à 5 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Privas ce lundi 7 décembre. Une querelle de voisinage qui avait posé la question d’un « patrimoine sensoriel des campagnes ».

C’est l’histoire d’un coq dans un jardin ardéchois. Entouré de cinq poules rousses, dans la paisible commune de Vinzieux, il chantait, comme le veut sa tradition, le matin, aux aurores. Mais un jour de printemps, il poussa le chant de trop, du moins, pour le voisin d’à côté. Excédé par les vocalises de l’animal, ce dernier l’a tué. Ainsi Marcel fut réduit au silence à coups de fusil et de barre de fer. Un acte très violent et d’une grande cruauté selon la famille qui l’accueillait. Sébastien Verney et ses proches ont donc décidé de ne pas en rester là. Marcel ne chantera plus mais pouvait devenir le chantre « d’un patrimoine sensoriel de nos campagnes ».

Justice pour Marcel

Ce lundi 7 décembre, l’auteur du coup de feu a été condamné à 5 mois de prison avec sursis, 300 euros d’amende et trois ans d’interdiction de port d’arme par le tribunal correctionnel de Privas.  » Je regrette ce que j’ai fait je n’aurai jamais dû prendre mon fusil » a-t-il déclaré à la barre. « Mais j’étais excédé, je n’en pouvais plus. » L’audience laisse clairement apparaître une querelle de voisinage de longue date avec des incidents à répétition qui ont abouti à ce geste violent.

Lire aussi : Ghana : 2 ans de prison pour les hommes mariés s’ils refusent de manger la nourriture de leur femme

Les amis et la famille du coq avaient souhaité donner un large écho à cette affaire et lancé une pétition intitulée  » Justice pour le coq Marcel! », 86 000 signataires s’étaient alors manifestés pour défendre les bruits et les odeurs, tout ce qui fait l’identité d’une campagne « qui ne souhaite pas devenir un musée ». Ce retentissement s’explique notamment par la période des faits, pendant laquelle une vague de mutilation d’équidés secouait les milieux ruraux.

Un nouveau cadre législatif ?

La loi ne reconnaît pas encore cette spécificité des campagnes. L’association « Laissez-les chanter! » milite pour une reconnaissance législative du cadre de vie en milieu rural.

Une proposition de loi, en cours d’examen au parlement, introduit cette idée de « patrimoine sensoriel des campagnes » et prévoit « que les émissions sonores et olfactives des espaces et milieux naturels peuvent faire l’objet d’une inscription au titre du patrimoine sensoriel des campagnes et que les nuisances sonores et olfactives relevant des émissions sonores et olfactives inscrites ne peuvent être considérées comme des troubles anormaux de voisinage. »

Resterait alors à déterminer ce qui pourra faire l’objet d’une inscription au titre du patrimoine sensoriel. Pour cela, la proposition de loi suggère la création de commissions habilitées à statuer dans chaque région sur ce qui pourrait ou non entrer dans cette catégorie.

Le chant du coq, sans aucun doute, de Hanoï à Hambourg, en passant par Vinzieux en Ardèche, pourrait quant à lui, être inscrit à un patrimoine sensoriel mondial de la ruralité.