Côte d’Ivoire : élections législatives du 06 mars, l’ancien Président Laurent Gbagbo dénonce les propos de certains candidats

Côte d’Ivoire : élections législatives du 06 mars, l’ancien Président Laurent Gbagbo dénonce les propos de certains candidats

Le peuple ivoirien était dans les urnes le samedi 06 mars dernier pour élire leur représentant au parlement. Ainsi, à la fin du scrutin déroulé dans la paix et la sécurité, l’ancien Président Laurent Gbagbo adresse un message aux Ivoiriens et dénonce les propos de certains candidats.

« Après les élections législatives du 06 mars 2021 qui viennent de se tenir, je voudrais saluer le peuple de Côte d’Ivoire, chaque ivoirienne et chaque ivoirien d’avoir accompli leur devoir civique dans le calme qui a régné dans l’ensemble, pendant ce scrutin. Je salue particulièrement les militantes et militants de l’opposition, notamment ceux de la plateforme politique Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) et du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) qui ont répondu, dans la discipline, à l’appel de leur parti et groupement politique.

Je félicite les cadres de EDS et du PDCI à qui les ivoiriens ont accordé leurs suffrages pour les représenter au Parlement, lieu par excellence de l’exercice de la démocratie dont la quête est notre combat permanent. Le Front Populaire Ivoirien se félicite de l’élection de certains de ses cadres que j’engage, dès maintenant, à poursuivre ce combat de la liberté, de l’égalité et de la solidarité qui sont pour nous des valeurs qui fondent la création d’une nation. Nous devons bâtir la Nation ivoirienne autour de ces valeurs pour favoriser le vivre ensemble des ivoiriens du Nord, du Sud, de l’Ouest, du Centre et de l’Est, dans le respect des lois de la République.

C’est le lieu de regretter et de dénoncer les propos tenus, pendant la campagne, par certains candidats, parfois issus de nos rangs et qui sortent du cadre de nos choix politiques et idéologiques. Je rappelle que le Front Populaire Ivoirien est un parti de la gauche socialiste, panafricaniste et qui lutte pour la construction d’un Etat démocratique, laïc, solidaire, multiethnique et multi racial. Le FPI ne s’aurait donc tolérer des propos tribalistes et exclusionnistes qui sont de nature à le mettre en  porte-à-faux avec son idéal de société de justice, de paix et de solidarité.

Il reste entendu que la pratique constante de la xénophobie et de l’exclusion comme choix politique affiché par certains partis ou groupements politiques ivoiriens, qui n’ont ni la même culture ni la même histoire que le FPI, ne peut constituer un exemple à suivre sur le contraignant chemin de la démocratie et de la liberté. Bonne mandature aux nouveaux élus de la Nation à qui je souhaite plein succès dans l’accomplissement des missions que la Nation vient de leur confier ».

Lire aussi: Côte d’Ivoire / Covid-19 : cet ex-ministre de Gbagbo préfère se purger avec du piment que de se faire vacciner

Côte d’Ivoire / Covid-19 : cet ex-ministre de Gbagbo préfère se purger avec du piment que de se faire vacciner

Côte d’Ivoire / Covid-19 : cet ex-ministre de Gbagbo préfère se purger avec du piment que de se faire vacciner

La Côte d’Ivoire a démarré sa campagne de vaccination anti-covid en début de cette semaine. Si pour les autorités le vaccin est la solution pour faire face à la pandémie, ce n’est pas le cas pour les populations. Selon ces derniers, les effets secondaires du vaccin observé notamment sur les premières personnes qui ont été vaccinés en Angleterre n’encouragent pas à se faire vacciner.

C’est le cas de Joel N’guessan, ancien ministre des droits de l’homme sous le régime de Laurent Gbagbo qui dans une vidéo incroyable, affirme avoir des doutes sur le vaccin contre la Covid-19. Cet ex-porte-parole d’Alassane Ouattara et militant actif du RHDP préfère se purger avec du piment que de se faire vacciner.

“Là, on m’a dit qu’ils ont trouvé un vaccin. Donc tout le monde se presse pour se vacciner. Je disais à des amis, d’ores et déjà qu’est-ce qu’on apprend ? C’est que les effets secondaires des premières personnes qui ont été vaccinés en Angleterre laissent à désirer”, constate Joël N’guessan.

“ Donc, franchement, je ne vois pas pourquoi je vais me presser si je suis capable d’aller prendre le « aromangnrin » (des feuilles aux vertus thérapeutiques) pour mettre cela dans mes narines, si je suis capable d’aller prendre le piment et puis quelques herbes pour me purger avec et puis je me sens bien, franchement…”, déclare l’ex-ministre des droits de l’homme.

“Je n’ai pas dit que le vaccin n’est pas bon hein, mais moi je ne prendrai pas ce vaccin ” a terminé Joël Nguessan qui a dit attendre au moins un an afin de voir les effets du vaccin sur les premières personnes qui se seront vaccinées.

Lire aussi: Côte d’Ivoire : « affaire de se3tape de Didier Drogba », un gros mensonge

Cote d’Ivoire : cette prophétesse « veut être la troisième femme » de Laurent Gbagbo

Cote d’Ivoire : cette prophétesse « veut être la troisième femme » de Laurent Gbagbo

La célèbre prophétesse ivoirienne, Christ-Tamaya ou la réincarnation de Jésus-Christ déclare son amour à l’ex-président de la République, Laurent Gbagbo.

Connue de tous pour avoir déclaré être la réincarnation de Jésus-Christ, la prophétesse Christ-Tamaya fait une fois de plus la une des réseaux sociaux depuis un moment. Son franc-parler et ses différentes sorties médiatiques sans limite sont à foison les substances de sa popularité.

La soi-disant prophétesse ne manque pas d’air quand il s’agit de faire des annonces à sensation. Récemment, dans l’un des postes sur sa page Facebook, elle a indiqué être amoureuse du Président du Front populaire Ivoirien (FPI), Laurent Gbagbo.

« Je suis amoureuse du président Laurent Gbagbo. Je suis célibataire. Je veux être la troisième femme du prochain président de la République de Côte d’Ivoire, M. Laurent Koudou Gbagbo. Je suis amoureuse de lui. » Peut-on lire sur sa page Facebook.

Cette déclaration amoureuse n’a pas échappé aux internautes. Ces derniers comme dans leurs habitudes ont ironiquement empêché la prophétesse de rêver. On peut lire sous le poste de la prophétesse : « Laisse notre Opah tranquille, » « Vous êtes dans un rêve très profond, mais courage quand même, » ajoute un autre. Dans la foulée, un de ses abonnés a précisé : « Tu es déjà trop vieille pour lui, on va lui donner une jeune fille. »

Vous pourriez aussi lire : Eudoxie Yao choque les internautes par sa nudité sur la toile