Un cyber-activiste proche de Laurent Gbagbo convoqué

Un cyber-activiste proche de Laurent Gbagbo convoqué

Une publication sur la page Facebook de Gala KOLEBI, cyber-activiste et proche de Laurent Gbagbo annonce une convocation de ce dernier par la police scientifique.

En fin de l’après-midi de ce Lundi 05 Juin 2021, Gala KOLEBI a informé ses fans qu’il doit se rendre à la Police dans le cadre d’une cadre d’une enquête.

« La police scientifique vient de m’appeler pour nécessité d’enquête. Selon elle, une personne très proche de moi est concernée par un dossier. Alors, je dois me rendre dans les locaux de la police scientifique pour être interrogé. La police refuse de me donner des détails au téléphone. Visible comme un bœuf dans un couloir éclairé́, je ne suis pas concerné́ directement par cette affaire non identifiée. Lire aussi : Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo revendique la présidence du FPI comme gage du divorce

Par ailleurs, j’ai passé́ dix années de ma vie à taper sur le clavier, à faire le tour de la Côte d’Ivoire avec le Front Populaire Ivoirien- FPI, pour la lutte pour L’ÉTAT DE DROIT, que guide le Président Laurent GBAGBO mon référent Politique, l’homme de dialogue et de PAIX.

J’ai été́ arrêté́ le 22 mars 2018 pour avoir MARCHÉ pour la modification de la Commission Électorale Indépendante (CEI).

Après le procès le 06 Avril 2018, j’ai été́ privé de droit civique pour des années et condamnée à 3 ans d’interdiction de sortie de mon lieu de naissance.

Au passage je suis né au village (LIADJENOUFLA) et nous sommes en 2021, je pense que j’ai le droit de circuler librement à Abidjan maintenant et partout sur la terre de mes ANCÊTRES. Voilà̀ le seul démêlé́ judiciaire qui me concerne.

Je crois donc que le pouvoir de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA n’a pas de problème particulier avec moi, par conséquent, s’il s’agit d’une personne interne ; je veux dire de quelqu’un qui est membre de notre parti politique le Front Populaire Ivoirien FPI, qui veut me jeter au GNOUF, parce qu’il connait des gens, qu’il le fasse à visage découvert.

De toute les façons, je suis un enfant de PAUVRES PAYSANS, qui n’a JOUI de privilège d’aucun pouvoir depuis ma naissance, je ne pourrai rien contre cette personne qui connait les gens. Nous sommes dans un COMBAT de classe sociale: les RICHES contre les PAUVRES, je le sais.

La personne fera de moi ce qu’elle veut à SATIÉTÉ jusqu’à ce que le DIEU de nos TERRE, le DIEU Tout Puissant me délivre de ses griffes. En ce sens que je crois en la justice DIVINE, et je reste convaincu que personne n’est fort éternellement. Le monde est dynamique, il n’est pas statique, il évolue et les choses changent.

Cher(es) ami(es), bien aimé(es), peut-être que c’est mon dernier message sur Facebook, vu que je suis conscient de ce dont l’être humain est CAPABLE en matière de nuisance. Oui, CAPABLE en matière de nuisance. Dites à ma GRAND MÈRE CÉCILE que je l’aime beaucoup, je l’aimerai toujours et qu’elle continue de prier pour moi.

Que ceux qui peuvent s’occuper de mon unique fils, qu’ils le fassent, le Seigneur leur rendra ce service au centuple. Que la PAIX de Dieu soit avec nous et avec notre esprit. Je m’en remets au Seigneur JÉSUS-CHRIST de Nazareth, que la GLOIRE lui revienne. Au Nom du Père du Fils et du Saint Esprit j’ai écrit.

Gala KOLEBI

Ecrivain Engagé

Auteur de Broutage Politique

Caporal de GBAGBO

GRIOT de GBAGBO

Cote d’Ivoire : le ‘’couple’’ Laurent et Simone Gbagbo convoqués

Côte d’Ivoire : le ‘’couple’’ Laurent et Simone Gbagbo convoqués

Laurent et Simone Gbagbo convoqués à se présenter au tribunal du plateau ce jeudi 01 juillet devant le juge pour leur divorce annoncé par l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.

La convocation fait suite à la requête de l’ex président de procéder à un divorce par voie de justice après le divorce à l’amiable refusé par Simone.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo revendique la présidence du FPI comme gage du divorce

En effet, un communiqué rendu public le 21 juin dernier, annonçait qu’en raison du refus réitéré depuis des années de dame Simone Ehivet de consentir à une séparation amiable, au demeurant voie de règlement appropriée à leurs statuts personnel et politique réciproques, le président Gbagbo s’est résolu à saisir ce jour, le juge des affaires matrimoniales du Tribunal de Première Instance d’Abidjan, d’une demande de divorce.

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo revendique la présidence du FPI comme gage du divorce

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo revendique la présidence du FPI comme gage du divorce

A en croire certaines confidences, l’ex-première dame aurait posé cette condition à son mari, Laurent Gbagbo, si celui-ci voudrait voir évoluer la procédure de divorce.

C’est connu depuis dimanche 20 juin 2021. L’ex-président Laurent Gbagbo veut divorcer de son épouse Simone Ehivet Gbagbo. La décision a été rendue publique par un communiqué de Claude Mentenon, l’un des avocats de l’ancien président. Mais jusqu’ici les choses se compliquent.

L’ex-président Laurent Gbagbo affiche sa volonté de quitter Simone depuis son transfèrement à La Haye, bien qu’une séparation ait déjà été évoquée avant l’arrestation du couple, le 11 avril 2011. Après en avoir informé au préalable ses enfants, l’ancien président propose à Simone Ehivet un divorce à l’amiable.

Celle-ci lui répond qu’elle est d’accord, mais qu’elle souhaite attendre la fin de leurs procédures judiciaires respectives. L’ancienne Première dame est alors incarcérée en Côte d’Ivoire, notamment pour infractions contre la sûreté de l’Etat. Laurent Gbagbo relance alors son épouse en douceur dans le courant de l’année 2019.

Lire aussi : L’avocat de Simone Gbagbo donne sa position suite à la demande de divorce de Laurent Gbagbo

Le FPI visé

Acquitté par la Cour pénale internationale (CPI), il s’est installé à Bruxelles dans l’attente de la fin de la procédure. Simone, elle, a été amnistiée par Alassane Ouattara. Cette fois-ci, c’est par le biais d’un de ses avocats que Gbagbo sollicite une séparation à l’amiable, au risque de devoir lui léguer une partie de leurs biens en commun.

Officiellement ouverte à cette idée, l’ex-Première dame estime toutefois qu’il faut que son mari soit présent sur le sol ivoirien pour qu’une telle procédure puisse être entamée. Alors que ce dernier insiste, Simone Gbagbo demande en contrepartie de prendre la tête du Front populaire ivoirien (FPI). Refus de Laurent, qui ne goûte guère qu’elle lie leur vie privée à celle du parti. « Depuis, les positions étaient figées et l’issue inéluctable tant Laurent Gbagbo était déterminé à acter leur séparation », explique l’un de ses proches.

Abandon

C’est la section des affaires matrimoniales du tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau qui examinera la demande de divorce. Si le duo politique a perduré pendant leurs années au pouvoir, le couple s’était délité, au point que chacun avait ses propres appartements au sein de la résidence présidentielle de Cocody-Ambassades à Abidjan.

Après la chute de Gbagbo en 2011, durant leurs incarcérations respectives puis après leurs libérations, le couple ne s’est quasiment pas parlé directement. Les messages étaient transmis par des émissaires, à savoir leurs jumelles Marie-Laurence et Marie-Patrice, ou par leur gendre Stéphane Kipré. Depuis les années 2000, Laurent Gbagbo a pour compagne Nady Bamba, une ancienne journaliste de la radio Africa numéro 1, avec laquelle il a eu un fils David Al Raïs, né en 2002. Tous deux se sont unis, selon les rites musulmans, en 2001. Gbagbo s’était fait représenter par son ancien directeur de protocole, Allou Eugène.

Dès son retour au pays, Gbagbo a laissé sa résidence de la Riviera-Golf à Simone, qui y vit depuis sa sortie de prison en 2018. Il avait fait sa connaissance au cours de l’année 1973, alors qu’elle était jeune étudiante, par l’intermédiaire du professeur Bernard Zadi Zaourou, qui militait avec lui au sein de la gauche politique.

Source : Jeune Afrique

L’avocat de Simone Gbagbo donne sa position suite à la demande de divorce de Laurent Gbagbo

L’avocat de Simone Gbagbo donne sa position suite à la demande de divorce de Laurent Gbagbo

L’avocat de Simone Gbagbo, a réagi à la demande de divorce de l’ex-président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo.

En effet, l’avocat de Madame Simone Gbagbo a clarifié sa position, précisant qu’il n’était pas de son ressort de confirmer ou d’infirmer la demande de divorce. « De grâce, ne remplissez pas mon téléphone de coups de fil et de messages. Je ne confirme ou n’infirme rien. La personne à qui est imputée un communiqué est la plus habilitée à l’infirmer ou le confirmer », a sèchement lâché Me Ange Rodrigue Dadjé.

Lire aussi : Refus d’une séparation amiable, Laurent Gbagbo saisi le tribunal pour son divorce avec Simone Gbagbo

C’est à travers un communiqué publié par Me Claude Mentenon que Laurent Gbagbo a demandé à divorcer de son épouse, Simone Gbagbo. L’ex-chef de l’Etat qui a regagné Abidjan le jeudi dernier a évoqué le refus réitéré depuis des années de Simone Ehivet Gbagbo d’un règlement à amiable.

Refus d’une séparation amiable, Laurent Gbagbo saisi le tribunal

Refus d’une séparation amiable, Laurent Gbagbo saisi le tribunal pour son divorce avec Simone Gbagbo

Le 24 février 2019, une information révélait depuis Bruxelles en Belgique, une demande de divorce avec Simone Gbagbo. Une décision que dame Simone refusait.

Ainsi, à quatre jours de son entrée en Côte d’Ivoire, le Président Gbagbo monte au créneau et décide dans un communiqué rendu public ce lundi 21 juin de procéder à sa demande de divorce par voie légale.

COMMUNIQUE DU PRESIDENT LAURENT GBAGBO

Monsieur Laurent GBAGBO annonce qu’en raison du refus réitéré depuis des années de dame Simone Ehivet de consentir à une séparation amiable, au demeurant voie de règlement appropriée à leurs statuts personnel et politique réciproques, il s’est résolu à saisir ce jour, le juge des affaires matrimoniales du Tribunal de Première Instance d’Abidjan, d’une demande de divorce.

Cette annonce ne sera suivie d’aucun commentaire.

Abidjan le 21 Juin 2021.

Le CONSEIL

Maitre Claude MENTENON

Avocat à la Cour.

Retour de Gbagbo : le Président déjà dans le salon d’honneur à l'aéroport

Retour de Gbagbo : le Président déjà dans le salon d’honneur à l’aéroport ( Communiqué)

La Commission Communication pour le retour du président Laurent Gbagbo informe le public que le président Laurent Gbagbo, vient d’achever les formalités d’embarquement à l’aéroport de Bruxelles.

Lire aussi : Retour de Gbagbo: ça chauffe déjà, une foule en direction pour à l’aéroport pour accueillir le président gazée

Il est actuellement dans le salon d’honneur, en attendant son embarquement incessamment.

Fait à Abidjan, le 17 juin 2021

Pour la Commission

Franck Anderson Kouassi

SERVICE COMMUNICATION FPI

Retour de Gbagbo: ça chauffe déjà, une foule en direction pour à l’aéroport pour accueillir le président gazée

Retour de Gbagbo: ça chauffe déjà, une foule en direction pour à l’aéroport pour accueillir le président gazée (photo)

La population ivoirienne actuellement gazée par la gendarmerie à port bouët.

Tôt ce matin, des centaines de jeunes de port bouët qui ont décidé de se rendre à l’aéroport pour accueillir le président Laurent Gbagbo ont été gazée par la gendarmerie.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Gbagbo touchera 17,5 millions par mois avec d’autres avantages à son retour

Retour de Gbagbo : Communiqué de dernier minute

Retour De Gbagbo : Communiqué De Dernière Minute

Je voudrais vous témoigner à nouveau, au nom de mon parti, toute ma reconnaissance pour votre disponibilité et votre contribution à l’animation de la vie politique en Côte d’Ivoire.

Je vous remercie infiniment pour avoir répondu aussi massivement à notre invitation dans le cadre de cette conférence de presse.

Mesdames et messieurs les journalistes,

1. Le 4 décembre 2020

Dès la délivrance de ses passeports diplomatique et ordinaire, le président Laurent GBAGBO m’a immédiatement instruit à prendre contact avec les autorités ivoiriennes pour étudier, avec celles-ci, les conditions de son retour en Côte d’Ivoire, dans la quiétude et en application des dispositions de la loi N° 2005-201 du 16 juin 2005 portant statut d’ancien président de la République et d’ancien chef ou président d’institution nationale.

2. Le 7 décembre 2020

J’ai adressé un courrier de demande d’audience au Premier Ministre d’alors, Monsieur Hamed Bakayoko.

3. Le 6 JANVIER 2021

Le Premier Ministre Hamed Bakayoko, entouré des ministres de la Sécurité et de la réconciliation nationale, m’a reçu, marquant ainsi le début des discussions avec les autorités sur le retour du Président Laurent Gbagbo.

4. Le 24 février 2021

A l’occasion de la présentation officielle du Comité National d’Accueil, j’ai informé l’opinion nationale et internationale que le Président Laurent Gbagbo a décidé de rentrer en Côte d’Ivoire mi-mars 2021.

5. Le 10 mars 2021

La Côte d’Ivoire apprend avec stupeur le décès du Premier Ministre Hamed Bakayoko.

Par respect pour le deuil national, et avec la volonté d’y apporter notre pleine contribution, le retour du Président Laurent Gbagbo a été reporté à une date ultérieure.

6. Le 7 avril 2021

Le Président Alassane Ouattara a déclaré au cours du Conseil des ministres et je cite :

« Quant à Messieurs Laurent Gbagbo et Blé Goudé, ils sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire quand ils le souhaitent.

Les frais de voyages de Monsieur Laurent Gbagbo, ainsi que ceux des membres de sa famille, seront pris en charge par l’Etat de Côte d’Ivoire.

Les dispositions seront également prises pour que Monsieur Laurent Gbagbo bénéficie, conformément aux textes en vigueur, des avantages et des indemnités dus aux anciens Présidents de la République de Côte d’Ivoire. »

7. Le 3 mai 2021

Sur instruction du Président Ouattara, j’ai été reçu par le Premier Ministre Achi Patrick pour la reprise des discussions sur le retour du Président Laurent Gbagbo.

Lire aussi : Retour de Gbagbo : l’Avocate personnelle de l’ancien président communique

Depuis cette date, les échanges sont réguliers avec les autorités sur tous les aspects du retour du Président Laurent Gbagbo, dans le cadre de la loi.

8. Le 31 mai 2021

Le Président Laurent Gbagbo m’a demandé d’annoncer officiellement qu’il a décidé de rentrer en Côte d’Ivoire le 17 juin 2021.

Mesdames et messieurs les journalistes,

Je vous informe que les discussions se poursuivent régulièrement pour faire avancer l’ensemble des dossiers.

Aujourd’hui, je vous confirme solennellement que le Président Laurent Gbagbo arrivera à Abidjan le jeudi 17 juin 2021, par vol en provenance de BRUXELLES.

Une deuxième chose importante :

Le Président Alassane Ouattara a décidé de donner le pavillon présidentiel pour accueillir le Président Laurent Gbagbo.

A ne pas ignorer : Société : suspension de la taxe de péage pour les cortèges funèbres

Au nom du Front Populaire Ivoirien,

Au nom de tous les pros-Gbagbo,

Je voudrais remercier le Président Ouattara pour cet acte important, qui pour moi, va dans le sens de la réconciliation nationale.

Nous espérons que les autres dispositions prévues par la loi seront mises en œuvre incessamment.

Je vous remercie

Dr ASSOA Adou, SECRETAIRE GENERAL DU FPI, Lundi 14 juin 2021

Retour de Gbagbo : l’Avocate personnelle de l’ancien président communique

Retour de Gbagbo : l’Avocate personnelle de l’ancien président communique

L’avocate de Laurent Gbagbo dans un communiqué fait des précisions sur l’affaire affiches publicitaires de l’ancien président déchirée.

Paris, le 9 Juin 2021 – Dans la nuit du 8 au 9 juin 2021, le Conseil Supérieur de la Publicité (CSP) a fait arracher les affiches commandées par des sympathisants du Président Laurent GBAGBO, et qui visaient à informer les populations de son retour dans son pays, la Côte d’Ivoire, le 17 juin 2021.

Pour seule explication de ces arrachages nocturnes, le CSP a indiqué qu’il serait interdit d’utiliser l’image d’une personnalité politique sur des affiches publicitaires.

Cette explication apparait étonnante au regard de récentes affiches publicitaires à l’effigie de personnalités politiques RHDP, en dehors de toute campagne électorale, et qui n’ont pas subi le même traitement.

«  » »LIRE AUSSI : Côte d’ivoire : le gouvernement dit non à la date de retour de Laurent Gbagbo

Le Président Laurent GBAGBO appelle les Ivoiriens à l’apaisement, et leur demande d’aller au- delà d’un simple problème d’affichages.

Il estime que le chantier de la réconciliation est bien plus important que cela.

Le Président Laurent GBAGBO rappelle qu’il entend bien rentrer dans son pays le 17 juin 2021, et cela dans la paix et la sérénité.

P/O le Président Laurent GBAGBO

Maître Habiba TOURE

Avocate Personnelle du Président Laurent GBAGBO

Côte d’ivoire : le gouvernement dit non à la date du retour de Laurent Gbagbo

Côte d’ivoire : le gouvernement dit non à la date de retour de Laurent Gbagbo

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo ne rentrera plus au bercail à la date prévue. En effet, le Front populaire ivoirien (FPI) de l’ancien président a annoncé le lundi dernier, le retour de Gbagbo pour le 17 juin prochain, date de son anniversaire. Une décision qui, pour le gouvernement ivoirien n’est pas la bienvenue.

Ainsi, pour le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, il a été « convenu que la date devait être choisie de façon consensuelle ». Donc pour nous, « il n’y a pas de date », a-t-il poursuivi.

Le ministre va jusqu’à remettre en cause la possibilité de ce retour : « Je ne sais pas comment il arriverait à cette date du 17 juin si aucune disposition n’est prise pour son accueil ».

Rappelons qu’au début du mois d’avril, Alassane Ouattara avait déclaré que Laurent Gbagbo pouvait rentrer « quand il le souhaitait », et que ses frais de voyage seraient pris en charge. Mais visiblement ceci devrait faire objet d’une décision consensuelle avec le gouvernement d’après les déclarations du ministre Amadou Coulibaly.