Togo : boycott de Santrinos, son staff réagit et réclame un démenti formel

Togo / boycott de Santrinos: son staff réagit et réclame un démenti formel

L’association des techniciens radiodiffusion du Togo (ATRT) dans un communiqué demande à toutes ses radios un boycott général des chansons de Santrinos Raphaël. Une suspension des diffusions des œuvres de l’artiste suite à une publication d’un blogueur dénigrant les radios du Togo.

En effet, à travers une sortie de presse, la maison de production pose un démenti et invite l’association à une cessation immédiate des ces actes diffamatoires. Lire le Communiqué de presse ci-dessous :

« COMMUNIQUE DE PRESSE

Lire aussi : Togo / Gala Chic Caviar : voici pourquoi Dr Kodom a « collé » son image à la Coach Hamond Chic

Lomé, le 30 août 2021

Depuis le dimanche 29 août 2021, des rumeurs concernant une supposée implication de notre artiste Santrinos Raphael dans une campagne de dénigrement des médias togolais sont parvenues à son staff.

Par la suite, et pendant que tout le staff surpris par ces affirmations mensongères, se posait des questions sur le mobile de tels agissements, un communiqué du président d’une certaine association dénommée Association des Techniciens Radio du Togo (A.T.R.T.) vient confirmer lesdites rumeurs qui circulaient déjà sur les réseaux sociaux.

Ce communiqué non signé et émanant de M. Jean-Jacques ATTIKPO, ordonne par la même occasion, la cessation immédiate de toute diffusion des œuvres de notre artiste par tous les membres de l’ATRT, sur toute l’étendue du territoire togolais.

Outre la censure décrétée, le même responsable reproche sans aucune retenue et sans aucune preuve, à l’artiste et son staff, leur silence coupable à ses yeux à propos de l’événement à l’origine de cette supposée campagne de dénigrement, qui curieusement, faut-il le rappeler, a eu lieu entre un blogueur togolais et les médias togolais il y’a plus d’un mois de cela.

L’auteur dudit communiqué a également insinué que le blogueur en question serait selon lui à la solde de mon artiste et de son staff.

Par le présent communiqué, l’artiste Santrinos Raphael et son staff représenté par MANSA GROUPE, sa maison de production, tient à apporter un démenti formel à toutes ces allégations à travers des précisions suivantes :

1- Ni l’artiste Santrinos Raphael, ni son staff et encore moins sa maison de production ne sont ni de loin ni de près liés à cette soi-disant campagne de dénigrement de médias car ils n’y voient aucun intérêt à entreprendre une telle démarche contreproductive pour ses objectifs.

Au demeurant, les faits qui leur sont reprochés ont eu lieu entre deux entités indépendantes il y’a plus d’un mois de cela.

2-) Les allégations véhiculées par ce communiqué sont très graves au vu de l’association qui s’en réclame car une association dans le domaine de communication aurait dû vérifier la véracité des faits avant de les publier.

Pour cette raison, ces allégations injustifiées n’ont d’autre objectif que de nuire à la renommée d’un artiste populaire qui fait la fierté de son pays.

3-  Par ailleurs, ces allégations savamment distillées par son auteur à un moment crucial où la maison de production investit d’énormes moyens financiers pour assurer la promotion de son artiste, constituent sans aucun doute une campagne de diffamation avec pour objectif de saper tous les efforts de promotion de ses œuvres sur les médias.

En conséquence :

1- L’artiste, son staff et sa maison de production demandent instamment à l’auteur de ce communiqué diffamatoire et qui ne repose sur aucune preuve vérifiable de bien vouloir cesser immédiatement sa basse besogne et à apporter par ses propres soins, un démenti formel de tout ce dont il nous accuse.

2- De même, Santrinos Raphael invite tous ses fans et tous les médias partenaires à faire preuve de discernement comme ils savent bien le faire afin de ne pas se laisser distraire, ni influencer par ces comportements injustifiés, fortuits et diffamatoires, nuisibles à la culture en général et celle du Togo en particulier.

3- L’artiste et son staff réitèrent leur profond respect et attachement qu’ils ont toujours témoigné à l’égard des médias togolais pour leurs apports considérables à l’évolution de la carrière du jeune artiste Santrinos Raphael.

4- Si aucun démenti n’est publié ou si rien n’est fait pour arrêter cette mascarade, MANSA GROUPE se verra dans l’obligation de saisir la HAAC, le BUTODRA et le Ministère de la Culture afin que ces agissements contre productifs à la culture togolaise cessent sur la terre de nos aïeux et que les responsabilités soient situées.

5- Conscient qu’une association ne peut impunément diffamer injustement un ambassadeur de la culture togolaise et sa maison de production, MANSA GROUPE, interpelle les responsables du Ministère de l’Administration Territoriale chargés des associations pour mettre hors d’état de nuire toute association nuisible au développement économique et culturel de notre pays.

6- Mansa groupe se réserve le droit de saisir la justice togolaise pour défendre ses droits et intérêts.

7- Enfin, Santrinos Raphael et sa maison de production remercient tous ceux et toutes celles qui lui ont apporté le soutien dans cette épreuve et qui continuent de le faire.

MANSA GROUPE et Santrinos Raphael restent à la disposition de tout media qui désire avoir des éclaircissements supplémentaires.

LA DIRECTION GENERALE

Mohamed NIMAGA «