Mystère : un chauffeur de corbillard se fait gifler par un cadavre

Mystère : un chauffeur de corbillard se fait gifler par un cadavre

L’affaire-ci nous dépasse comme le dirait quelqu’un. Un conducteur de corbillard affirme recevoir des gifles du cadavre qu’il transporte a en croire nos confrères de Gapola.

Nous sommes à Tsévié une ville située à 30 km de Lomé, la capitale togolaise. Un corbillard transportant la nommée Avigan Tina décédée 5 jours plus tôt au CHR de la localité, refuse de se rendre au cimetière. Pour cause, le chauffeur du véhicule s’est stationné en raison des gifles d’une main invisible qu’il recevait.

Selon les faits, la défunte Avigan Tina n’a pas eu droit à des cérémonies funèbres. Car elle serait morte de Covid-19, ce qui aurait irrité cette dernière.

En détresse respiratoire accompagnée de toux, Tina avait été admise en soins intensifs au CHR de Tsévié. Testée plus tard positive, elle a été déférée au centre de prise en charge des personnes atteintes du virus avant de mourir le samedi 18 septembre passé, rapporte Gapola.

Déjà privée de visite de ses proches lors de son hospitalisation, la défunte Avigan Tina ne voulait pas être enterrée sans la présence de sa famille. Ces dernières étaient déjà contre le fait que leur fille soit enterrée sans leur accord.

Lire aussi : Une « sœur religieuse » filmée en train de danser avec des squelettes près d’un cimetière (Photos)

L’intervention des autorités locales pour débloquer la situation n’a pas eu gain de cause. Sur décision, le conducteur du corbillard à dû ramener le cadavre à la morgue afin de réorganiser les cérémonies funèbres.

Un évènement qui nous rappelle encore une fois que l’Afrique n’est pas dépourvue de ses mystères.