Nigéria : le plus grand arnaqueur est arrêté à Dubai et risque gros

Nigéria : le plus grand arnaqueur est arrêté à Dubai et risque gros

La Police a mis la main sur le plus grand arnaqueur du Nigéria Hushpuppi à Dubai. Selon les informations, le richissime brouteur risque la peine de mort ou la prison à vie.

Voici son parcours énorme dans le métier :

« Son gang et lui ont anarqué 1.9 Millions de personnes en Europe. En 3 ans, il s’est fait la somme de 400 Millions de Dollar soit 200 Milliards de Fcfa.

Hushpuppi exhibe sa réussite : voitures de sport, montres bling-bling, jets privés, résidence à Dubaï… Rien n’est trop luxueux pour celui qui dit avoir fait fortune dans l’immobilier.

Mais le millionnaire est soupçonné de longue date d’être à la tête d’un réseau de cybercriminels. Pendant la perquisition de sa maison, plus de 40 millions de dollars en liquide sont saisis ainsi que du matériel informatique. Les forces de l’ordre y découvrent les coordonnées de près de deux millions de personnes dont il aurait usurpé les identités.

Lire aussi : Togo : un jeune homme déclare sa flamme à la ministre Mila Aziablé

Hushpuppi est ensuite extradé vers les États-Unis. Là-bas, le FBI le recherche pour blanchiment d’argent. Selon les enquêteurs américains, Ramon Abbas est également derrière une cyberattaque contre une banque de Malte en 2019. Près de 15 millions de dollars avaient alors été détournés. Il aurait aussi tenté d’extorquer une centaine de millions de dollars à un club de football de la Premier League anglaise ».

4 chats étranges et un serpent tués dans la voiture d'une dame

4 chats étranges et un serpent tués dans la voiture d’une dame

Souvent quand nous regardons des films nigérians, on se dit que ce sont des faits réels que des acteurs jouent. Eh bien chers lecteurs c’est peut-être vrai même si dans certains cas se sont des fictions. Mais ces faits que nous allons vous relater sont loin d’être un film Nollywoodien.  

C’est un fait réel et étrange qui s’est produit dans les rues du Nigéria. Une vidéo postée sur la toile montre quatre chats étranges et un serpent trouvés dans la voiture d’une dame.

Ceci, au grand étonnement de la population. La voiture de marque Jeep Prado dans laquelle a été faite la trouvaille était destinée à transporter les enfants de la dame à l’école.

Après avoir tué ces animaux étranges, les gens se demandaient comment ont – ils pu élire domicile dans ce genre de véhicule.

Il meurt en plein rapports sexuels avec l’employée de son épouse, les faits sont bizarres

Il meurt en plein rapport sexuel avec l’employée de son épouse, les circonstances très étonnantes

Ceci n’est pas une scène de Nollywood ni un conte de fée. C’est une histoire vraie et nous sommes au Nigéria dans l’État du Delta.

Le nommé Okpako, serait décédé pendant des rapports sexuels avec l’employée de son épouse. Selon les informations rapportées par The Nation Okpako est décédé dans un hôtel (nom non divulgué) situé à Odibo Extension dans la région d’Igbudu à Warri le dimanche 4 juillet.

Selon une source sécuritaire, la mort est survenue de manière bizarre.

Lire aussi : Scandale sexuel: une Chantre de l’éternel aperçue dans une vidéo de partouze

 « C’est comme s’il prenait une autre drogue en plus du chanvre indien.  J’ai appris qu’il s’était enfui de la chambre d’hôtel comme quelqu’un qui voulait mourir.”

 « Ils l’ont précipité avant de s’en rendre compte, il a perdu connaissance.  Il a été confirmé mort à l’hôpital », a déclaré une source à la publication.

Cependant, un proche a déclaré que le défunt était décédé lors des rapports sexuels.  La source a déclaré à The Nation qu’il prenait des drogues dures et fumait beaucoup avant l’incident, ajoutant que la jeune femme s’était précipitée pour appeler à l’aide lorsqu’elle avait remarqué que l’homme était en train de mourir.

Confirmant l’incident, le porte-parole par intérim du commandement de la police d’État, DSP Edafe Bright, a déclaré que l’employée avait été placée en garde à vue.

“C’est confirmé.  L’homme est décédé dans un hôtel particulier.  Bien que nous ne puissions pas le dire avec certitude avant l’autopsie, je pense qu’il a pris des médicaments », a déclaré Edafe.

« Augustin m’a achevé » ; des jumelles couchent avec le petit ami de leur mère et tombent enceintes

« Augustin m’a achevé », des jumelles couchent avec le petit ami de leur mère et tombent enceintes

S’il existe des histoires ou des faits qui vous ont choqué auparavant, celle-ci va vous laisser sans voix. La scène se passe au Nigéria. Augustin, l’amant de Alice à envelopper sa dulcinée dans une honte sans précédent.

Alice Ukange, la mère des filles a déclaré que la situation embarrassante l’avait mise dans une condition décevante car elle considère désormais la mort comme le seul refuge pour échapper à l’humiliation.

« Je m’appelle Alice Ukange.  Je suis veuve.  J’ai perdu mon mari ici à Awe pendant la crise des bergers/agriculteurs il y a quelques années.  J’ai rencontré Augustin Angwe dans le cadre de mes affaires.  Une chose en a entraîné une autre et nous avons commencé à nous fréquenter.  Il semblait être doux, humble et gentil.  J’ai été emportée et j’ai permis à mes jumelles d’être près de lui.  Il a pris du temps et a semé le mal dans ma maison en les mettant enceinte. »

A lire également : Faits divers : mariée, j’aime un autre homme, aidez-moi

« Elles ont maintenant accouché.  Je l’ai autorisé parce que leur père les a avertis de ne pas avorter et qu’elles mourraient si elles le faisaient. »

Augustin m’a achevé.  Il a couché avec moi, a couché avec mes jumelles et les a engrossées, et elles ont accouché pour lui.  Je suis confuse et j’ai informé l’un des proches de mon défunt mari et lui aussi est sans voix.

« Aller voir la police ne résoudrait pas le problème car le mal est déjà fait.  Il n’y a rien que la police puisse faire, d’autant plus qu’Augustin est toujours prêt à s’occuper d’elles.  Mais la grande question reste de savoir comment un homme épouserait des sœurs jumelles. »

Donald Trump félicite le Nigeria pour avoir bloqué Twitter

Donald Trump félicite le Nigeria pour avoir bloqué Twitter

Le vendredi dernier, le Nigeria a suspendu Twitter suite à un tweet du président Muhammadu Buhari supprimé pour avoir enfreint les règles.

Dans une sortie, Donald Trump a félicité le Nigeria pour sa décision de bloquer Twitter – et que d’autres pays devraient emboîter le pas.

« Félicitations au pays du Nigeria, qui vient d’interdire Twitter, parce qu’il a interdit son président », a-t-il déclaré dans un communiqué. L’ancien président a encouragé d’autres pays à suivre l’exemple et à interdire Facebook et Twitter « pour ne pas permettre un discours libre et ouvert ».

 « Qui sont-ils pour dicter le bien et le mal s’ils sont eux-mêmes mauvais ? Peut-être aurais-je dû le faire pendant que j’étais président. Mais [Mark] Zuckerberg, le fondateur de Facebook, n’arrêtait pas de m’appeler et de venir dîner à la Maison Blanche pour me dire à quel point j’étais génial », a poursuivi Trump.

Rappelons que l’ancien président américain, Donald Trump a été banni de Twitter et de Facebook en janvier après avoir été accusé d’avoir publié des messages incitant les foules à prendre d’assaut le Capitole américain.

Cet homme tue son colocataire et vend ses organes à un pasteur pour des rituels

Faits divers : Cet homme tue son colocataire et vend ses organes à un pasteur pour des rituels

Il ne se passe pas un jour sans que rien ne se passe sur la terre de nos aïeux. Cette nouvelle scène se passe en effet dans la ville de Sagbama au Nigéria.

 En effet, le commandement de la police de l’État de Bayelsa au Nigeria a arrêté un homme de 34 ans, Okpegboro Avwerosuo, qui aurait tué son colocataire, démembré le corps et vendu les organes vitaux à un pasteur à des fins rituelles.

Le suspect, avait invité le défunt à venir à Sagbama pour rejoindre le business de motocyclisme et lui avait assuré que ce business était florissant dans la région.

Les faits

Selon les faits relatés par un voisin au Nigerian Tribune, lorsque le défunt est arrivé dans la ville, il n’était pas resté plus de deux semaines quand Okpegboro l’a frappé avec un pilon de mortier au milieu de la nuit, lui écrasant le crâne et le tuant dans le processus.

« Après l’avoir tué, il a démembré le corps, préservé les organes vitaux et mis les autres parties dans des sacs séparés dont il s’est débarrassé au petit matin du lendemain. Pendant qu’il se débarrassait des sacs, un autre voisin qui l’a vu et soupçonné ses mouvements l’a confronté plus tard dans l’après-midi à propos de l’endroit où se trouvait son colocataire », a raconté le voisin.

Le suspect a affirmé que le défunt était retourné dans sa ville d’origine pour une affaire urgente. Non satisfait de sa réponse, le voisin a pénétré de force dans la pièce et a vu des taches de sang partout. Le voisin l’a maintenu à terre et a alerté le justicier local qui a finalement appelé la police pour arrêter le suspect

Vente des organes à un Pasteur

« Lors de son interrogatoire, avant d’être remis à la police, le suspect a avoué qu’il avait vendu les organes vitaux de son ami à un pasteur de Port Harcourt qui est actuellement en liberté à des fins rituelles. »

Le porte-parole du commandement de la police d’État, le SP Asinim Butswat, qui a confirmé l’incident, a déclaré: « le suspect Okpegboro Avwerosuo âgé de 34 ans est détenu au SCID pour une enquête plus approfondie.  Le nom de la victime est encore inconnu ».

Lire aussi: Société : un phénomène étrange se produira dans le ciel ce mercredi 26 mai

Trafic de drogue : La police découvre de la cocaïne et de l’héroïne dans le palais d’un éminent chef traditionnel

Trafic de drogue : La police découvre de la cocaïne et de l’héroïne dans le palais d’un éminent chef traditionnel

De la cocaïne et de l’héroïne ont été récupérées par des fonctionnaires de l’Agence nationale de lutte contre la drogue (NDLEA) dans le palais d’un éminent dirigeant traditionnel de l’État d’Anambra situé au sud-est du Nigéria.

En effet, dans un communiqué publié le lundi 8 mars dernier par le directeur des médias et du plaidoyer de la NDLEA, Monsieur Femi Babafemi, l’agence a déclaré que ses agents du commandement de l’État d’Anambra avaient récupéré 58,5 grammes de cocaïne et 13,9 grammes d’héroïne.

L’agence travaille désormais à savoir comment les drogues illicites ont été cachées dans le palais du chef traditionnel. Elle a aussi révélé que les gardes du palais aidaient à retrouver le trafiquant de drogue.

Une enquête est en cours pour mieux élucidé le dossier. Pour l’heure l’identité du chef traditionnel en question a été tenu secrète.

Le trafic de drogue est de plus en plus récurrents en Afrique. D’importantes quantités ont été également saisie il y’a quelques semaines en Côte d’Ivoire.

Nigeria : elle tue son mari avec le talon de sa chaussure parce qu’il lui a été infidèle

Nigeria : elle tue son mari avec le talon de sa chaussure parce qu’il lui a été infidèle

L’incident s’est produit ce samedi 23 janvier dans après-midi, où le commandement de la police de l’État du Delta au Nigeria a arrêté une femme qui aurait tué son mari avec le talon de sa chaussure pour infidélité soupçonnée.

Sylvester Etse baghranro, est la victime de la scène. Il a succombé devant sa femme qui l’a donné un coup de talon parce qu’elle l’accuse d’infidèle. L’homme a rendu l’âme sur le champ après avoir reçu le coup.

Informé de la situation, le commandement de la police de l’État du Delta au Nigeria a arrêté la femme : «Nous l’avons arrêtée pour la garder en détention préventive. Et pour que nous puissions la retrouver chaque fois qu’on a besoin d’elle», a déclaré le porte-parole du commandement, DSP Onome Onovwakpoyeya au téléphone à Vanguard.

«La dame a fait quelques aveux à la police au sujet de l’incident. Mais personne de la famille ou des alentours n’est venu signaler le problème. Nous continuons donc avec la déclaration de la femme selon laquelle elle n’a pas utilisé sa chaussure sur lui avant d’obtenir quelque chose de différent. L’enquête est ouverte», a-t-il continué.

Le porte-parole du commandement, DSP Onome Onovwakpoyeya a ajouté que le corps du défunt avait été déposé dans une morgue. Le couple était une famille qui vivait longtemps avec leur deux enfants qui vont vouloir vivre maintenant sans leur père tué, et leur mère en prison. Les retombées de la jalousie à grande échelle.

Lire aussi: Nigeria : Le lauréat du prix Nobel Wole Soyinka tacle le Président Buhari

Musique : cette star transforme sa boîte de nuit en un lieu de culte

Musique : cette star transforme son club en un lieu de culte

Musicien populaire, Kcee a bouleversé l’ambiance de son club lorsqu’il a soudainement changé sa playlist en gospelL’artiste a transformé brusquement sa boîte de nuit en centre de culte, amenant ainsi les gens à adorer Dieu.

Dans un post via sa page Instagram, l’artiste nigérian Kcee a partagé une vidéo de son club où les amateurs de boîte de nuit dansaient avec enthousiasme sur sa chanson gospel. En effet, le chanteur et compositeur a récemment sorti un album de gospel qui a été salué par la critique des Nigérians.

Certaines personnes ont estimé que le club n’était pas un bon endroit pour adorer Dieu à cause des choses sales et des abominations qui s’y déroulent tous les jours. D’autres fans ont plutôt réagi positivement au message et ont aimé la façon dont il a transformé l’ambiance du club avec sa chanson.

Il a sous-titré la vidéo comme suit : la louange en Dieu dans le club est douce. Bon dimanche à vous tous, remerciez-vous Dieu aujourd’hui ? toujours sur l’hymne mondial #culturalpraise 1 et 2.

Nigeria : Le lauréat du prix Nobel Wole Soyinka, tacle le Président Buhari

Nigeria : Le lauréat du prix Nobel Wole Soyinka tacle le Président Buhari

Le lauréat du prix Nobel de littérature, le professeur Wole Soyinka, dit par souci de raison, il faut imaginer que le régime du président, le major général Muhammadu Buhari, n’existe pas.

Il a cependant décrit le nouveau train à voie standard Lagos-Abeokuta-Ibadan, le décrivant comme merveilleux et attendu depuis longtemps. Soyinka a déclaré cela lors d’une récente interview avec Kaftan TV.

S’exprimant à bord du nouveau train, le lauréat du prix Nobel a déclaré qu’il n’aimerait pas parler du gouvernement de Buhari parce qu’il imaginait que le régime n’existait pas.

Lorsqu’on lui a demandé si le nouveau train était un plus pour le régime de Buhari, il a répondu: «Je ne veux pas parler de l’administration de Muhammadu Buhari. Je pense qu’il est préférable pour ma santé mentale d’éviter cette question générale. Je peux prendre des bribes de la situation difficile actuelle du Nigéria, mais je pense que pour son sens de l’équilibre, il faut oublier l’existence de l’administration Buhari.

Le dramaturge a déclaré que pendant des années, le Nigéria avait vu les routes se transformer en piège mortel alors que le transport ferroviaire avait été négligé. Il a déclaré à deux reprises avoir passé plus de six heures sur la route de Lagos à Abeokuta.

S’exprimant en éloges sur le nouveau train, Soyinka a déclaré: «C’est un travail en cours mais c’est un travail en cours très impressionnant compte tenu de la difficulté de vraiment exécuter quoi que ce soit dans ce pays … Je pense que nous envisageons une révolution virtuelle des transports qui est longue en retard.»

Le lauréat du prix Nobel a déclaré que la renaissance du rail non seulement changerait la mentalité du peuple, mais stimulerait le commerce. Il a rappelé comment, jeune garçon, il montait dans des trains, mais à un moment donné, le Nigéria a abandonné le transport ferroviaire.

«J’ai passé, sur la route entre Lagos et Abeokuta, six heures. Il y a quelques semaines, lors du lancement de mon roman à Abeokuta, j’ai quitté Lagos…. Le voyage a duré environ sept heures», a déclaré Soyinka.

Le dramaturge a déclaré que la congestion routière s’était détériorée au point que les femmes accouchent maintenant dans la circulation et nomment même leurs enfants d’après les voitures dans lesquelles elles accouchent. Il a dit que le nouveau train était merveilleux et qu’il était heureux d’y monter.

Soyinka a ajouté: «J’ai eu un engagement à Lagos que j’ai presque reporté à cause de la route, mais depuis un certain temps, je dis: attendez une minute, ce truc (train) est censé fonctionner et j’ai vérifié les horaires et j’ai dit si je prendre le train à Abeokuta Je serais à Lagos dans une heure et demie, je serais pris en charge, je courrais vite, je ferais mes affaires et me voilà.

«J’ai quitté Abeokuta ce matin, je retourne à Abeokuta pour manger mon Ilafun (farine d’igname / manioc) et je vais dormir dans mon lit ce soir. C’est merveilleux. C’est ce que l’on fait en Europe. Pourquoi a-t-il fallu si longtemps pour que cela se produise ici? C’est triste mais en même temps, soyons heureux que cela se produise.

Lire aussi: Cote d’Ivoire : cette prophétesse « veut être la troisième femme » de Laurent Gbagbo