Classement IEP, le Togo parmi les pays les plus paisibles d’Afrique

Classement IEP, le Togo parmi les pays les plus paisibles d’Afrique

Le Global Peace Index de l’Institute for Economics and Peace (IEP) a livré son classement de l’année 2021 des pays les plus paisibles d’Afrique. Un classement qui positionne le pays de Faure Gnassingbé devant plusieurs pays d’Afrique en l’occurrence le Ghana.

Selon la principale mesure sur le plan mondiale de paix mondiale, le Togo vient au 28e rang au plan africain suivi du Kenya. Lire aussi : Covid-19 : après la liste jaune de la Grande Bretagne, le Togo de nouveau honoré par les États-Unis

Cent soixante –trois Etats et territoires indépendants ont été classés par l’indice, Maurice se classant 28e, le Ghana 38e et le Botswana 41e dans le monde. Pendant ce temps le Togo se classe 145 au niveau mondial devant le Nigéria, l’Ouganda, le Kenya, la République du Congo et le Cameroun.

Musique : voici la playlist des artistes togolais les plus écoutés par le Premier ministre Victoire Dogbé

L’Islande continue d’être le pays le plus pacifique du monde, l’Afghanistan étant le pays le moins paisible du monde pour la quatrième année consécutive, suivi du Yémen, de la Syrie, du Soudan du Sud et de l’Irak.

Sénégal : les premiers mots de l’opposant Ousmane Sonko après sa libération sous contrôle judiciaire

Sénégal : les premiers mots de l’opposant Ousmane Sonko après sa libération

Le jeune opposant Ousmane Sonko, remis en liberté sous contrôle judiciaire, s’est adressé au peuple sénégalais ce lundi après de rudes manifestations dans le pays. Libéré, le jeune animal politique devenu une icône mondiale et surtout un héros national, s’est adressé tout premièrement aux populations sénégalaises dans les rues avec des mots de reconnaissance. Rappelons tout de même qu’il a été accusé dans une affaire de viol et de menace de mort sur la personne d’Adji Saar.

Quelques-unes de ses déclarations sur son compte twitter :

« Ce n’est pas le combat pour Ousmane Sonko. Nous devons entendre le message et avoir une lecture de ce que le peuple dit. Nous rendons hommage aux jeunes qui ont compris, bien avant nous autres politiques, les enjeux de ce combat ».

« Nous remercions également toutes les personnes qui ont porté ce combat pour la démocratie. En ce 8 mars, je rends hommage aux femmes de tout bord. Que l’on ne s’y trompe pas. Ce combat est celui du peuple, pour le peuple, debout pour les acquis démocratiques », a-t-il posté. Et de poursuivre : « Pour finir, ils parlent de contrôle judiciaire, mais qu’ils se le tiennent pour dit, je suis un acteur politique et personne ne me privera de mon indépendance politique. Et que s’ouvre le procès pour que la vérité éclate ».

Pour mémoire, Ousmane Sonko, le jeune opposant a été arrêté alors qu’il se rendait au tribunal pour répondre des charges retenues contre lui. Depuis lors, des tensions ont éclaté dans le pays faisant des pertes humaines et matérielles. Vivement que le calme regagne le pays suite à sa libération.

Vous pourriez aussi lire : Bénin : Reckya Madougou impliquée dans une affaire de terrorisme