PME face au covid-19 au Togo

Togo/Covid-19 : de nouveaux fonds disponibles pour les PME

Pour faciliter la relance économique du pays, l’Etat offre à nouveaux aux entreprises un accompagnement adéquat. Il s’agit d’un financement pour soutenir les Petites et Moyennes Entreprises (PME). La démarche vise à renforcer leur trésorerie et à assurer leur viabilité.

Le vendredi 21 août 2020, un accord a été conclu entre Orabank et le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI). Ainsi, les entreprises, qui effectueront la demande, pourront facilement bénéficier du prêt. Tous les secteurs d’activités sont pris en compte.

Une résilience renforcée

Depuis le début de cette crise sanitaire, le gouvernement togolais n’a pas cessé d’accompagner les entreprises en difficulté. Sa présente action s’inscrit dans le cadre des mesures annoncées et entreprises par le président du Togo, Faure Gnassingbé.

En pratique, les PME pourraient obtenir un prêt pouvant aller jusqu’à 10 millions de francs CFA. Le crédit obtenu est remboursable à un taux bonifié de 5%. L’enveloppe globale de ce financement est estimée à 20 milliards de francs CFA. Une excellente opportunité pour les PME qui pourront se remettre rapidement à flot en attendant une meilleure saison.

Les PME se retrouvent, donc, en position de pouvoir riposter efficacement les conséquences économiques de la pandémie du Covid-19. Cette riposte économique a été rendue opérationnelle par le Secrétariat d’Etat chargé de l’inclusion financière et du secteur informel.

Un redoublement de la vigilance

Sur l’étendue du territoire togolais, une progression alarmante de la pandémie est constatée ces dernières semaines. Les cas de contamination au Covid-19 se multiplient et des nouvelles mesures de restriction sont prises pour contenir sa propagation.

Il s’agit du bouclage et de l’instauration à nouveau du couvre-feu de 21h à 5h du matin dans les villes de Sokodé, Tchamba et Adjendgré. La situation de la maladie au Togo aujourd’hui fait état de 1295 cas confirmés, 914 cas guéris, 354 cas actifs et 27 décès.

Alors, il faut que chaque citoyen prenne conscience de la réalité de cette maladie. Car le mal est bel et bien réel et nous sommes susceptibles d’être contaminés à tout moment. Par conséquent, le gouvernement exhorte une fois encore le peuple togolais au strict respect des mesures barrières.