Cote d’Ivoire / Primature : le remplaçant de Hamed Bakayoko, Patrick Achi déjà malade

Côte d’Ivoire / Primature : le remplaçant de Hamed Bakayoko, Patrick Achi déjà malade

Il y a quelques jours, le Président ivoirien, Alassane Ouattara sortait un communiqué par intérim Patrick Achi nouveau Premier ministre en remplacement de Hamed Bakayoko actuellement malade et évacué en France. Ledit communiqué nommait également Monsieur Téné Birahima Ouattara, nouveau ministre d’Etat.

En effet, selon la presse locale, le nouveau Premier ministre par intérim serait actuellement sous perfusion suite à un état de santé altéré alors qu’il a accédé à la primature, il y a à peine deux jours. Une information qui choque plus d’uns sur la toile.

D’après une publication du cyber activiste Chris Yapi, Patrick Achi fait un malaise après l’annonce de sa nomination. Cette information, bien qu’elle n’ait pas encore été vérifiée inquiète tout de même.

Lire aussi: Côte d’Ivoire : élections législatives du 06 mars, l’ancien Président Laurent Gbagbo dénonce les propos de certains candidats

Ce cauchemar qu’endurent ceux qui prennent le poste de Premier ministre, a débuté avec feu Amadou Gon Coulibaly. C’est un peu comme un malheur qui s’en prend à tous les premiers ministres d’Alassane Ouattara. Est-ce une malédiction ? Les Ivoiriens veulent savoir pourquoi certaines institutions phares de leur État sont « paralysées ». À ces postes parmi lesquels on retrouve la primature, l’on remarque que les occupants sont soit morts ou frappé par une maladie.

Pour certains, il faudrait que la Côte d’Ivoire soit exorcisée. D’après certains observateurs sur la toile à l’instar de Chris Yapi, le pays est sous le joug d’un fantôme à fiole de poison. Ce dernier s’en prendrait à tous ceux qui ne font pas partie de son clan. D’ailleurs, selon le cyberactiviste, « Téné Birahima Ouattara est serein avec la fiole de poison ». Contrairement à Patrick Achi qui serait alité, le nouveau ministre de la Défense et frère du président Alassane Ouattara ayant remplacé Hamed Bakayoko, s’est bien installé à son nouveau poste.

Que se passe-t-il à la Primature ivoirienne ? C’est la grande question que se pose actuellement les internautes sur la toile.

Avis d’Appel d’Offres Ouvert du Ministère des Enseignements Primaire Secondaire, Technique et de l’Artisanat

Togo : La Primature cherche un Secrétaire Exécutif

Le Cabinet du Premier-ministre cherche à recruter un Secrétaire Exécutif pour le Comité de concertation entre l’Etat et le Secteur privé. Ce dernier sera chargé de la coordination technique et la gestion administrative et financière du Comité afin de faciliter davantage la concertation entre l’Etat et le Secteur privé.

Dans les détails, le Secrétaire Exécutif sera appelé à élaborer entre autres, le document de synthèse des travaux effectués, mettre en application les décisions prises et les suivre, préparer les dossiers inscrits à l’ordre du jour des concertations, élaborer un projet budget à soumettre à l’approbation, assurer la veille communicationnelle pour ne citer que ces tâches.

Le postulant doit être âgé de 55 ans au plus et de nationalité togolaise, disposé d’un niveau minimum BAC+5, dans le domaine de gestion, management, droit, économie, sociologie ou tout autre diplôme équivalent.

La connaissance de l’administration togolaise et de la gestion administrative, des projets, de la communication étant aussi un atout indispensable. Le candidat doit avoir au moins 7 ans d’expérience dont 3 au minimum à des postes de responsabilité administrative.

Les dossiers de candidature sont composés d’une lettre où le postulant doit développer ses compétences en s’adressant au président du Comité, d’un curriculum vitae détaillé et certifié par le candidat, des copies certifiés conformes des diplômes, copies légalisées du certificat de nationalité et de l’acte de naissance, un extrait du bulletin de casier judiciaire et des attestations des postes antérieurement occupés.

Les dépôts de candidature sous pli fermé sont déposés au Ministère de l’Economie et des Finances CASEF à la porte 720, répondant au (+228) 22 21 34 74 avec la mention « Recrutement du Secrétaire Exécutif du Cadre de Concertation entre l’Etat et le Secteur privé », avant le 1er février 2021 à 17 h.