retiré d’un groupe WhatsApp, le député Djissénou saisit le procureur et réclame justice

Togo : retiré d’un groupe WhatsApp, le député Djissénou saisit le procureur et réclame justice

L’honorable Djissénou Kodjo, puisque c’est de lui qu’il s’agit défraie actuellement la chronique sur WhatsApp. Pour raison, le député indépendant de la circonscription électorale de Yoto porte plainte auprès du procureur pour avoir été retiré dans un groupe whatsapp nommé « Ahé sport ». Une réaction qui fait parler plus d’uns sur la toile.

Selon les raisons évoquées par l’élu du peuple, il aurait été retiré du groupe sans raison valable. Et de surcroit il a été traité d’escroc suivi des propos diffamatoires. Pour le parlementaire, l’administrateur du groupe le nommé Kpékpé Yawovi serait le principal instigateur.

Lire aussi : Un phénomène étrange apparu dans le ciel dans une ville de la Chine (vidéo)

Djissénou Kodjo joint à sa plainte des copies audio et demande à l’accusé d’apporter des preuves de ses allégations.

voici le sort réservé à l’étudiant qui s’est déguisé en femme pour passer une épreuve de baccalauréat à la place de sa copine

Sénégal : voici le sort réservé à l’étudiant qui s’est déguisé en femme pour passer une épreuve de baccalauréat à la place de sa copine

L’amour rend aveugle dit-on. Et surement que cet adage serait à l’origine du sacrifice de cet étudiant. Nous sommes au Sénégal et les épreuves de baccalauréat ont débuté. En effet, les surveillants annoncent une grosse prise. Il s’agit d’un jeune étudiant qui s’est déguisé en femme afin d’aider sa copine dans une épreuve.

Selon les informations données par la presse locale, l’étudiant a avoué vouloir remplacer sa copine parce que celle-ci avait de sérieuses difficultés en anglais. Pris en flagrant délit, le déguiser a été mis en garde à vue avec sa compagne puis présenté au procureur. Les deux amoureux ont été placés sous mandat de dépôt.

A ne pas manquer : Fait divers: Il obtient son bac en 2020 après plusieurs échecs et meurt en 2021

L’étudiant accusé de fraude et d’usurpation d’identité et sa copine de complicité de fraude, pourraient être jugés jeudi prochain au tribunal de Diourbel situé à l’est de Dakar.

Togo : crise pour l’un, troubles bipolaires pour l’autre, Gogoligo et Papson n'ont pas pu échapper à la prison

Togo : crise pour l’un, troubles bipolaires pour l’autre, Gogoligo et Papson n’ont pas pu échapper à la prison

Après 5 jours passés en garde à vue suite au plainte de l’ex-capitaine des Eperviers du Togo, Emmanuel Adébayor, le procureur de la République vient de prononcer la sentence pour les deux artistes.

En effet, après une longue audition à huis clos, les deux ont été inculpés pour diffamation aggravée, violation de l’intimité et associations de malfaiteurs dans une affaire de compteur truqué.

Inculpés à six mois de prison ils sont également placés sous mandat de dépôt d’après le verdict prononcé ce mercredi.

Lire aussi : Togo : « le développement de chaque pays se réalise grâce aux impôts », Emmanuel Adébayor devient ambassadeur de l’OTR

Plusieurs motifs sont à la base de leurs inculpations. Tous les deux ont accusé Emmanuel Adebayor d’avoir truqué un compteur de la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) installé dans sa maison.

De plus, Gogoligo a déclaré il y a un an à la gendarmerie qu’Emmanuel Adebayor a envoyé des bandits à sa trousse pour le tuer. Un propos que le témoin cité par Gogoligo n’a pas confirmé. Le témoin a affirmé que l’humoriste l’a plongé dans « un coup monté pour ternir l’image de l’international togolais du football ».

Les deux mis en cause ont manifesté des signes d’un état de santé fragile. Gogoligo qui a été évacué le dimanche au Centre médico-social de la gendarmerie après une crise a fait une rechute hier mardi. Des informations précisent qu’il aurait même tenté de se suicider. De son côté, le chantre Papson Moutité souffrirait des troubles bipolaires.

Des situations qui n’ont pas eu d’influence sur la sentence du procureur. Pour la toile ce sont des manies pour dissuader les autorités judiciaires.

un célèbre marabout arrêté avec une cargaison de deux milliards de F CFA

Faux billets : un célèbre marabout arrêté avec une cargaison de deux milliards de F CFA

La police a démantelé un vaste réseau à la Médina le 28 novembre dernier. Ainsi, six trafiquants interpellés, dont un célèbre Mbacké-Mbacké, sont déférés, ce lundi devant le parquet du procureur.

Chassés, les faux billets reviennent au galop et sont dissimulés, cette fois-ci, dans la poche de Serigne Saliou Mbacké, un célèbre marabout arrêté avec une cargaison de deux milliards F CFA en faux.

Les éléments de la Brigade de Recherches du commissariat de la Médina ont fait une grande opération, à Gibraltar, le 26 novembre dernier. Où ils ont neutralisé le marabout aux faux billets, avec deux commerçantes et autres individus.

Lire aussi : Cet homme de 41 ans a des défenses géantes implantées pour ressembler à une créature fictive

Le butin saisi se passe de commentaires : des coupures de 50, 100 et 200 Euros bien empaquetées dans des sacs et valises. Un magot qui était en passe d’être transporté à bord du véhicule du marabout, à destination d’une ville Sainte.

Et, tout ce beau monde, mis aux arrêts par les éléments de la Brigade de Recherches du commissariat de la Médina a été déféré lundi devant le parquet. Même si de fortes pressions sont exercées sur les autorités pour obtenir leur libération illico presto, et étouffer in fine cette rocambolesque affaire.

Mais peine perdue, le marabout, qui n’en est pas à son coup d’essai, avait déjà balancé aux enquêteurs ses complices qui devraient depuis lundi, être entendus. Ils sont poursuivis, selon L’Obs, pour “association de malfaiteurs, faux usage de faux, escroquerie”.