Transparence budgétaire : le Togo parmi les bons élèves

Transparence budgétaire : le Togo parmi les bons élèves

Les progrès significatifs du Togo en matière de transparence de la gestion des finances publiques ont porté leurs fruits. Selon un rapport publié fin juin par le département d’État américain, le pays se classe au premier rang en matière de transparence fiscale.

La transparence fiscale (FTF) est un outil développé et autorisé par le Congrès pour identifier les insuffisances et soutenir les changements nécessaires.

Le Togo a obtenu de bons résultats parmi les 141 pays qui ont passé la phase de test. Le rapport publié à cet effet indique que le pays de Faure Gnassingbé a rempli les exigences minimales de transparence fiscale en 2021.

Lire aussi : Covid-19 : après la liste jaune de la Grande Bretagne, le Togo de nouveau honoré par les États-Unis

L’enquête a été menée sur le niveau de transparence fiscale entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020. L’enquête a été menée après consultation des gouvernements, des organisations de la société civile et des organisations non gouvernementales (ONG) internationales.

Ce record du Togo est le fruit des multiples réformes institutionnelles et de la politique d’assainissement des finances publiques.

Selon le rapport plusieurs pays d’Afrique à l’instar du Tchad, de l’Algérie, du Gabon, de la Guinée, de l’Angola, du Niger, du Zimbabwe font partie des mauvais élèves.

Notons que le Togo par le biais de son ministère des finances a adopté en juin 2014 une loi portant code de transparence dans la gestion des finances publiques.

Togo : voici les rémunérations fixées par le gouvernement pour les frais de mission à l’intérieur du territoire national

Togo : voici les rémunérations fixées par le gouvernement pour les frais de mission à l’intérieur du territoire national

Le Gouvernement togolais a décrété une modification fixant les indemnités à allouer aux agents de l’État lors des missions effectuées sur le territoire national. La modification décrétée jeudi 31 décembre 2020, prend en compte l’article 3 du décret numéro 2011-117/PMRT du 12 août 2011. Ceci, sur rapport de Sani Yaya, ministre de l’Économie et des finances.

En effet, la nouvelle mesure attestée par Victoire Tomégah-Dogbé, Chef du Gouvernement, Sani Yaya, Ministre de l’Économie et des finances et Kanka-Malik Natchaba, Secrétaire général du Gouvernement, prend en compte le « Déplacement avec Nuitée » et le « Déplacement sans Nuitée », journaliers de tous les agents de l’administration sans distinction de statut.

Ainsi dorénavant, la rémunération des agents de l’administration en mission sur le territoire national, sauf Lomé et Kara (les missions effectuées à Lomé et Kara, sont majorées de 20 % pour chaque catégorie), se présente en cinq (5) catégories en fonction du poste occupé.

En ce qui concerne la catégorie 1, qui regroupe des personnalités comme le Président de l’Assemblée nationale, les Ministres, le Président de la Cour Constitutionnelle, le Président de l’Université et autres personnalités comme les Généraux de l’armée, les rémunérations sont respectivement fixées à 55.000 FCFA et 35.000 FCFA, pour le déplacement avec nuitée et le déplacement sans nuitée.

Pour la catégorie 2 notamment, Députés, Directeurs de cabinet, Secrétaires généraux, Membres de la HAAC, Membres de la CNDH, Président de la Cour, Doyens de facultés, Corps enseignants universitaires pour ne citer que ceux-là, reçoivent dorénavant 40.000 FCFA et 25.000 FCFA, en fonction du déplacement effectué.

Ces indemnités de déplacement, sont de 35.000 FCFA et 20.000 FCFA pour les acteurs de la catégorie 3, que sont les Préfets, les Chefs des services régionaux, les Adjoints aux maires, les Conseillers, les Officiers de police et les Anciens Ambassadeurs.

En ce qui concerne la catégorie 4, les rémunérations sont fixées à 30.000 FCFA et 17.000 FCFA. Les personnes concernées sont les Chefs de section, les Cadres de catégories B, C, D, les Attachés financiers, Sous-officiers et les Officiers de police adjoint.

 La catégorie 5, qui vient en dernier classement, regroupe les autres Agents de l’administration, les Hommes de troupe 2ème classe et les Chauffeurs. Pour eux, la rétribution est fixée à 25.000 pour le déplacement avec nuitée et 15.000 pour le déplacement sans nuitée.

A lire: Togo : cette décision du gouvernement qui va renforcer davantage le système de décentralisation