Togo: le charlatan Zewouto et ses disciples convoqués par le SCRIC

Togo: le charlatan Zewouto et ses disciples convoqués par le SCRIC

Edem Kossi Wodedzou alias « Togbui Zewouto » et ses disciples devront tous être présents au SCRIC ce mardi 02 mars. Ancien évangéliste devenu charlatan, Zewouto fait le buzz depuis un temps sur la toile. Reprenant un vieux combat de religion brûlant la Bible par ici ou s’attaquant à des pasteurs par là, il devra se rendre dans les locaux de la Gendarmerie accompagné de 9 de ses disciples.

Les togolais ont découvert il y a seulement quelques mois cet ancien prédicateur de la Bible par des vidéos qu’il a fait réaliser et dans lesquelles il ne cesse de s’attaquer aux religions surtout chrétienne.

Prônant un retour à l’animisme, ce charlatan impute à la Bible le malheur du continent africain. Pour lui, Jéhovah et Jésus n’ont jamais existé. Le seul dieu qui existe selon lui est « Togbui la connaissance » ou encore l’être humain lui-même.

Ce faisant, il ne cesse de s’attaquer aux hommes de Dieu du Togo. Citant et insultant nommément des pasteurs dans ses sorties. Dernièrement, il s’est permis de brûler la Bible sous prétexte qu’il s’agit d’un livre dangereux.

Il a reçu aléatoirement quelques réponses de certains Pasteurs qui n’ont pas souhaité lui prêter trop d’attention. Alors même qu’il a souhaité aller défier spirituellement l’Evangéliste Paul Dodji Noumonvi dans son camp de prière à Kpové (environ 100 km de Lomé), il finira par décliner l’invitation. Il préfère finalement un débat à la place du défi spirituel qui devrait déterminer si son « Togbui la connaissance » était plus puissant que Jéhovah ou Jésus.

On en était là quand lundi, le SCRIC lui a adressé une convocation pour les nécessités d’une enquête le concernant. Une liste de 9 disciples de ce charlatan est annexée à la convocation.

En plus de Edem Kossi Wodedzou lui-même, ses disciples comme Vigno Adjamla, Kokou Kpadenou, Koami Dovi, Adokoe Akue-Kpakpo, Bayibou Nigbine, Atsou Ayedji, Kossivi Nutsugah, Kountchapou Bounojou, Kabila Deka Gadeka sont attendus.

Lire aussi: Faits divers : après ce pasteur ꞌꞌ déchu ꞌꞌ qui a brulé la Bible, le rappeur Yayoo emboîte aussi le pas (photo)

Togo : le scoop de fin d’année qui a mal tourné pour « l’Indépendant express »

Togo : le scoop de fin d’année qui a mal tourné pour « l’Indépendant express »

Suite à la publication d’un scoop faisant cas de vol de cuillères dorées par deux femmes ministres, « L’Indépendant Express » un organe de presse écrite et en ligne au Togo est en voie de disparition.

En effet, la publication de cet article a conduit le Directeur de Publication Carlos Kétohou, de l’organe « L’Indépendant Express », au Service Central de recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC), où il a passé quatre (4) jours de détention.

L’affaire se complique davantage. Conséquence, la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) a entamé ce lundi 04 janvier 2021, le processus de retrait du récépissé du Journal « L’Indépendant Express ». Ce qui conduira à une interdiction de parution de l’hebdomadaire selon Pitalounani Télou, le Président de la HAAC.

Pour raison, la HAAC après audition, indique n’avoir reçu aucune preuve des affirmations contenues dans l’article, et a donc décidé du retrait pur et simple du récépissé du Journal « L’Indépendant Express ».

Par conséquent, elle annonce à cet effet, la cessation de la parution du journal sous toutes ses formes y compris en version papier comme en ligne avec effet immédiat.

Notons que dans sa séance d’audition avec la HAAC, l’organe de presse auteur du scoop s’est fait accompagner par Isidore Akolor, Président du Patronat de Presse Togolaise (PPT).

Lire aussi: Présidentielle aux Etats-Unis : nouveau coup de tonnerre de Donald Trump

Lire aussi: Technologie : Jack Ma dans le viseur du gouvernement chinois