Mali : l’émouvant message de Sidiki Diabaté à l’armée malienne

Mali : l’émouvant message de Sidiki Diabaté à l’armée malienne

Le message de Sidiki Diabaté, artiste chanteur malien à l’intention de l’armée n’est pas passé inaperçu. Ce message émouvant a été adressé dans le cadre du 60ème anniversaire ( 20 janvier 1961-20 janvier 2021) de l’armée malienne.

La Star malienne a livré son message sur sa page Facebook. Ainsi, pour marquer sa reconnaissance et son hommage aux valeureux soldats de son pays.

Le message de Sidiki Diabaté

Pour la star, il n’y a pas une mission plus noble et exaltante, que celle de la défense des hommes et de leurs biens. « Hommage aux vaillants soldats pour les loyaux services qu’ils ne cessent  de rendre à notre nation, sans oublier ceux qui sont tombés sur le champ d’honneur », a-t-il indiqué.

Selon le chanteur, la défense de la patrie n’a pas de prix. Bonne fête à nos valeureux FAMA. Il faut rappeler que depuis le 21 septembre 2020, la star de DIABATEBA MUSIC était en détention provisoire à Bamako pour des faits présumés de coups et séquestration sur son ex-compagne. 

Il a été libéré le 29 décembre dernier sous caution, après avoir payé près de 23 000 euros.

Mali : Sidiki Diabaté, 15 millions de francs CFA, prix de sa liberté provisoire

Mali : Sidiki Diabaté, 15 millions de francs CFA, prix de sa liberté provisoire

Le célèbre chanteur malien Sidiki Diabaté a été libéré sous caution, après avoir payé près de 23 000 euros. Rappelons que depuis le 21 septembre 2020, ce dernier était en détention provisoire à Bamako pour des faits présumés de coups et séquestration sur son ex-compagne.

C’est son manager, Aly Traoré qui a annoncé la libération de la star malienne. « Toutes les démarches ont été faites, nous avons eu la liberté provisoire pour Sidiki Diabaté », a-t-il déclaré, en précisant qu’elle avait été obtenue contre le versement d’une caution.

Le manager disait attendre qu’il y ait « moins de monde aux alentours de la maison d’arrêt de Bamako pour le faire rentrer à la maison sans bruit ». «Après trois mois de détention préventive, nos avocats nous ont informés que Sidiki Diabaté a payé une caution de 15 millions de francs CFA (près de 23 000 euros) pour avoir la liberté provisoire», a déclaré Balla Mariko, membre de l’Alliance contre les violences basées sur le genre.

« Notre lutte contre les violences basées sur le genre continue, nous faisions confiance à la justice, nous ne sommes pas opposés à cette demande de liberté provisoire », a-t-il ajouté.

 « À tout moment la personne détenue préventivement peut demander sa mise en liberté provisoire. C’est dans ces conditions que Sidiki Diabaté a demandé sa mise en liberté provisoire », déclare son avocat Me Cheick Omar Konaré à la BBC.

« Le premier juge d’instruction a refusé la liberté, nous avons fait appel et la Chambre d’accusation de la Cour d’appel a décidé d’accorder la mise en liberté sous caution de 15 millions de Fcfa », a expliqué le défenseur de l’artiste.

Lire aussi: Officiel : Sidiki Diabaté enfin libéré

Officiel : Sidiki Diabaté enfin libéré de prison

Officiel : Sidiki Diabaté enfin libéré

Interpellé par la police le lundi 21 septembre 2020, puis présenté le jeudi 24 septembre dernier, Sidiki Diabaté a été libéré ce mardi 29 décembre à la prison centrale de Bamako au Mali.

La star a été inculpée de « violences, coups et blessures » devant le juge d’instruction du Tribunal de Grande instance de la Commune III.

L’artiste, après plusieurs tentatives de plaidoirie menées par ses défenseurs aux fins d’une mise en liberté provisoire sans succès, il a finalement été fixé sur son sort, apprend-on.

Rappelons que par le passé Me Magatte A Seye, l’un des avocats de l’artiste avait écrit au juge en charge de l’affaire à travers une lettre dont le contenu est la suivante : « Depuis le 24 septembre 2020, Monsieur Sidiki Diabaté a été placé sous mandat par vos soins. À ce jour et malgré nos multiples interventions, il n’a pas été entendu au fond. Cette situation, qui semble convenir à notre cabinet d’instruction, viole à mon avis un principe sacro-saint consacré pour le droit pénal moderne actuel et la constitution du Mali, je veux parler du droit de toute personne de bénéficier d’un procès équitable dans des délais raisonnables ».

Des actions qui ont certainement contribués à la libération de l’artiste ce jour. La rédaction souhaite un prompt repos à la star et vivement un bon retour sur scène pour le plaisir de ses mélomanes.

Vous pourriez aussi aimer : Affaire Sidiki Diabaté : vers une liberté provisoire de l’artiste ?