Togo / UEMOA : Prof Kako Nubukpo prend la place d’Essowè Barcola admis à la retraite

Togo / UEMOA : Prof Kako Nubukpo prend la place d’Essowè Barcola admis à la retraite

Sur proposition du Président Faure Gnassingbé, l’ancien doyen de la Faculté des Sciences, de l’Économie et de Gestion (FASEG) de l’Université de Lomé et ancien ministre togolais de la Prospective et de l’évaluation des politiques publiques, occupera dès avril prochain le poste de Commissaire au sein de la Commission de l’UEMOA.

Il remplacera à ce poste son compatriote Essowè Barcola, actuel Commissaire du Département des Services administratifs et financiers de l’UEMOA (Union Economique Monétaire Ouest Africaine), qui sera bientôt admis à la retraite.

Nommé au poste de Conseiller Économique du Président de l’UEMOA, le Professeur Kako Nubukpo séjourne depuis le 5 janvier au Burkina Faso.

C’est un retour au sein de l’institution sous-régionale pour l’économiste togolais Kako Nubukpo après un précédent mandat. Engagé sur les questions monétaires, il apportera sans doute une appréciable contribution dans la marche des pays de la zone vers le renforcement de leur système monétaire.

Cette nouvelle nomination du Président Faure GNASSINGBE démontre une fois de plus, sa volonté de promouvoir les cadres togolais à l’international.

Bénin : le directeur des services législatifs limogé pour avoir parlé du franc CFA et de la nouvelle monnaie Eco

Bénin : le directeur des services législatifs limogé pour avoir parlé du franc CFA et de la nouvelle monnaie Eco

Suite à ses récentes opinions sur la fin du franc CFA et la nouvelle monnaie Eco adoptée par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), Yves Ogan désormais ex-directeur des services législatifs (Dsl) du parlement béninois, démi de ses fonctions.

En effet, ce dernier aurait affirmé lors d’une sortie médiatique que le franc CFA est un véritable problème pour le Bénin et l’Afrique. À l’en croire, par cette monnaie, la France contrôle l’économie béninoise et celle des pays de l’Uemoa. C’est pourquoi, il pense qu’il était temps que l’Afrique se débarrasse de cette monnaie afin de connaître un réel développement.

Lire aussi: Bénin : Moïse Kérékou ne partage pas l’avis de Patrice Talon sur la réforme du système éducatif béninois

Mais il a été désavoué par le directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale Mathieu Ahouansou. À la faveur d’une sortie médiatique, lundi dernier, celui-ci a expliqué que les opinions données par le désormais ex-directeur des services législatifs de l’institution parlementaire, Yves Ogan ne sont pas ceux de l’institution parlementaire et n’engagent nullement celle-ci.

Yves Ogan sera relevé de ses fonctions, 24h après, soit le mardi 05 janvier 2021, et remplacé à ce poste par Olushegun Serpos.