Togo/Covid-19 : l’administration de la deuxième dose du vaccin AstraZeneca démarre ce lundi 17 mai

Togo/Covid-19 : l’administration de la deuxième dose du vaccin AstraZeneca démarre ce lundi 17 mai

A travers un communiqué du gouvernement rendu public ce samedi 15 mai 2021, la campagne de vaccination de la seconde dose du vaccin AstraZeneca débute ce lundi 17 mai 2021 sur toute l’étendue du territoire national.

Cette nouvelle phase de vaccination concerne les bénéficiaires de la première dose lancée le 10 mars dernier. Et pour cette fois, aussi, c’est le personnel soignant qui ouvrira le bal entre le 19 et 21 mai nous informe ledit communiqué.

Le gouvernement invite a cet effet les personnes ayant reçu la première dose du vaccin à se présenter sur les sites de vaccination avec la carte qui leur a été délivré lors de la première vaccination pour la poursuite du processus.

Lire aussi : Togo/Covid-19 : 200 000 doses de vaccins chinois Sinovac reçus ce vendredi

Togo/Covid-19 : 200 000 doses de vaccin chinois reçu ce vendredi

Togo/Covid-19 : 200 000 doses de vaccins chinois Sinovac reçus ce vendredi

Le Gouvernement togolais poursuit sa lutte sans faille contre la pandémie de la Covid-19. Objectif, atteindre 60% d’immunité collective pour protéger la population.

Dans cette optique, le pays réceptionne ce vendredi 23 avril à l’aéroport international de Lomé un lot de 200 000 doses du vaccin chinois Sinovac. Un lot destiné à 100 000 personnes, à raison de deux doses par personne.

Lire aussi: Côte d’Ivoire / Covid-19 : cet ex-ministre de Gbagbo préfère se purger avec du piment que de se faire vacciner

En effet, le Togo qui a entamé cette semaine la vaccination de masse, doit recevoir d’ici le mois d’août, environ trois millions de doses de vaccin contre le coronavirus.  A ce jour, plus de 160 000 personnes ont déjà reçu au moins une dose de vaccin.

Le pays a installé huit vaccinodromes à Lomé, et d’autres dans les chefs-lieux de région. Les seules conditions instaurées pour l’instant par les autorités pour accéder à cette vaccination, est d’avoir 30 ans et de s’être inscrit sur la plateforme internet.

A ce jour le pays dénombre 2065 cas actifs, 10512 cas guéris, 121 décès, 12698 cas confirmés au total.

Côte d’Ivoire / Covid-19 : cet ex-ministre de Gbagbo préfère se purger avec du piment que de se faire vacciner

Côte d’Ivoire / Covid-19 : cet ex-ministre de Gbagbo préfère se purger avec du piment que de se faire vacciner

La Côte d’Ivoire a démarré sa campagne de vaccination anti-covid en début de cette semaine. Si pour les autorités le vaccin est la solution pour faire face à la pandémie, ce n’est pas le cas pour les populations. Selon ces derniers, les effets secondaires du vaccin observé notamment sur les premières personnes qui ont été vaccinés en Angleterre n’encouragent pas à se faire vacciner.

C’est le cas de Joel N’guessan, ancien ministre des droits de l’homme sous le régime de Laurent Gbagbo qui dans une vidéo incroyable, affirme avoir des doutes sur le vaccin contre la Covid-19. Cet ex-porte-parole d’Alassane Ouattara et militant actif du RHDP préfère se purger avec du piment que de se faire vacciner.

“Là, on m’a dit qu’ils ont trouvé un vaccin. Donc tout le monde se presse pour se vacciner. Je disais à des amis, d’ores et déjà qu’est-ce qu’on apprend ? C’est que les effets secondaires des premières personnes qui ont été vaccinés en Angleterre laissent à désirer”, constate Joël N’guessan.

“ Donc, franchement, je ne vois pas pourquoi je vais me presser si je suis capable d’aller prendre le « aromangnrin » (des feuilles aux vertus thérapeutiques) pour mettre cela dans mes narines, si je suis capable d’aller prendre le piment et puis quelques herbes pour me purger avec et puis je me sens bien, franchement…”, déclare l’ex-ministre des droits de l’homme.

“Je n’ai pas dit que le vaccin n’est pas bon hein, mais moi je ne prendrai pas ce vaccin ” a terminé Joël Nguessan qui a dit attendre au moins un an afin de voir les effets du vaccin sur les premières personnes qui se seront vaccinées.

Lire aussi: Côte d’Ivoire : « affaire de se3tape de Didier Drogba », un gros mensonge

Tout se précise pour la vaccination contre la Covid-19 au Togo

Tout se précise pour la vaccination contre la Covid-19 au Togo

Annoncé en Conseil des ministres tenu ce début d’année 2021, le Togo se prépare à une campagne de vaccination contre la Covid-19 sur l’étendue du territoire. Ainsi, les démarches se multiplient pour une campagne effective.

Dans un courrier rendu public ce lundi 25 janvier et signé par le Professeur Colonel Djibril Mohaman, la Coordination nationale de gestion de la riposte au Covid-19 s’adresse aux préfets et aux présidents des comités locaux de gestion de la Riposte au Covid-19.

Ceci étant, apprend-on, le coordonnateur national demande par voie de courrier à ces derniers, de procéder à l’identification dans les semaines à venir, des centres de vaccinations contre la Covid-19 sur toute l’étendue du territoire.

Rappelons que cette demande s’inscrit dans le cadre d’une riposte rigoureuse visant à maintenir sous contrôle l’épidémie de la Covid-19 au Togo.

À cet égard, « afin d’assurer les étapes de la vaccination et la traçabilité des vaccins », le Professeur Colonel Djibril Mohaman, demande non seulement d’ « identifier en collaboration avec les directeurs préfectoraux de la santé, un centre de vaccination contre la Covid-19 par commune » dans les préfectures respectives, mais également d’œuvrer à l’établissement de « la liste du personnel de santé vaccinateur par centre de vaccination ».

Du reste, précisons que ces listes de vaccinations identifiées et du personnel vaccinateur sont attendues à la coordination nationale de gestion de la riposte au Covid-19 (CNGR Covid-19) au plus tard le 30 janvier 2021 comme précisé dans le courrier.

Lire aussi: Togo: avancées significatives dans le processus de vaccination contre la Covid-19

Togo : avancées significatives dans le processus de vaccination contre la Covid-19

Togo : avancées significatives dans le processus de vaccination contre la Covid-19

Fidèle à la tradition, le gouvernement a tenu ce mercredi 06 janvier son premier Conseil de l’année 2021 au palais de la présidence de la République. Il a été présidé comme de coutume par le numéro 1 togolais, Faure Gnassingbé.

Au cours de la séance, le conseil a écouté une communication relative aux préparatifs et aux modalités pratiques de la vaccination contre la Covid-19 au Togo. Elle a été présentée par Moustafa Mijiyawa, ministre de la Santé de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins.

Ainsi, conformément aux instructions du Président de la République, des actions préparatoires ont été menées permettant au Togo d’adhérer à l’initiative Covax. Ceci, afin de garantir une disponibilité de vaccin au profit des personnes les plus exposées à la maladie, a indiqué le communiqué sanctionnant le Conseil des ministres.

A lire: Togo : voici les rémunérations fixées par le gouvernement pour les frais de mission à l’intérieur du territoire national

Selon le communiqué, la future campagne de vaccination va ainsi mobiliser l’ensemble du système de santé et concernera en premier lieu le personnel soignant, les plus de 50 ans et les moins de 50 ans présentant des facteurs de comorbidités.

Dans un deuxième temps, elle sera étendue aux autres catégories tels les étudiants ; les enseignants ; le personnel des administrations publiques et parapubliques ; les forces de l’ordre, etc.

Pour finir, le Conseil a instruit pour une poursuite des préparatifs et a saisi cette occasion pour rappeler la nécessité de continuer à respecter l’ensemble des mesures barrières, qui sont à ce jour le seul moyen de se préserver de toute contamination.

Ceci pourrait aussi vous intéresser : Togo : le scoop de fin d’année qui a mal tourné pour « l’Indépendant express »