Togo / Covid-19 : « nous sommes obligés de passer à une autre stratégie pour être plus agressifs et faire peur », Victoire Tomegah-Dogbe

Togo / Covid-19 : « nous sommes obligés de passer à une autre stratégie pour être plus agressifs et faire peur », Victoire Tomegah-Dogbe

Le Premier ministre Tomegah Dogbe était, ce mardi 14 septembre 2021 devant les élus du peuple. Au cours de son discours, la Cheffe du gouvernement a présenté la nouvelle stratégie déployer par l’Etat pour renforcer la lutte contre le coronavirus.

En effet, pour une prorogation de 06 mois demandé par le gouvernement, l’Assemblée nationale a octroyé 12 mois. Ceci afin de maintenir la vigilance et d’adapter la riposte suivant l’évolution de la pandémie à coronavirus au Togo.

Selon le Premier ministre Tomegah-Dogbe la nouvelle stratégie consiste à faire peur afin d’inciter la population à se faire vacciner. Pour la seule journée de lundi, 20.000 personnes se sont fait vacciner, a-t-elle donné pour exemple. La pédagogie a montré ses limites, a-t-elle déclarée à l’Assemblée Nationale.

 « Je voudrais vous demander de nous aider à passer le bon message. Nous avons commencé par faire de la pédagogie et nous avons vu les résultats. Les gens ne vont pas dans les centres de santé juste parce qu’ils ont été plus affectés par des Fake news ou des Infox et ils ont peur d’aller se faire vacciner. Nous sommes obligés de passer à une autre stratégie pour être plus agressifs et faire peur parce que nous perdons beaucoup de temps, d’énergie et de ressources. Nous devons aller très vite. C’est une affaire de sursaut patriotique individuel et collectif. Nous devons commencer par faire peur », a déclaré le Premier ministre.

Lire sur : Covid-19 / UL : l’accès aux différents concours sera conditionné par un passeport vaccinal

Sinon, poursuit –elle, c’est toute l’économie du pays qui va prendre un coup. Et après, on ne pourra pas faire les filets sociaux parce qu’on n’aura pas les moyens pour faire face aux besoins sociaux des populations.

Musique : voici la playlist des artistes togolais les plus écoutés par le Premier ministre Victoire Dogbé

Musique : voici la playlist des artistes togolais les plus écoutés par le Premier ministre Victoire Dogbé

Le 21 juin, est célébré la journée mondiale de la musique. Et pour cette édition qui a été célébrée ce lundi 21 juin, le Togo n’a pas dérogée à la règle. Pour l’occasion, le premier ministre Victoire Dogbé sur son compte tweeter, a livré son Top 10 des artistes togolais qu’elle écoute.

En effet, la Patronne de la Primature togolaise, après avoir souhaité une bonne fête à ses compatriotes, a posté une infographie de sa playlist dévoilant le top 10 des artistes qu’elle écoute le plus.

 « A l’occasion de la fête de la musique 2021, je partage avec vous, les 10 chansons des pionniers de la musique togolaise les plus écoutés de ma playlist », fait-elle savoir.

Dans ce classement, la regrettée de mémoire, Bella Bellow, occupe la première place des artistes que Mme Dogbé écoute le plus avec ‘’Blewu’’, ‘’Zéli’’ et ‘’Denyigban’’. À la quatrième place vient, Akofa Akoussa avec son morceau ‘’lonlonvivi’’.

‘’Yaya lélé’’ occupe la cinquième place de la playlist de Victoire Tomegah-Dogbé avec ‘’Dzilawo Akpé’’.

Finiki avec ‘’Ewolowaa’’ trouve une place dans le coeur du Premier ministre. Afia Mala avec ‘’Africa’’, Jimi Hope avec « Agbébavi », Fifi rafiatou avec » iIlé’’ Nimon Toki Lala avec « Ayele » complètent ce classement.

Notons que c’est la playlist rétro que le premier ministre a dévoilé. Elle est composée visiblement des artistes de l’ancienne génération. Ainsi, l’on attend impatiemment la playlist de la nouvelle génération de Madame Victoire Dogbé.

Lire aussi : Musique : Top 10 des artistes togolais qui cumulent des millions de vues sur Youtube

Togo: le gouvernement évalue la phase pilote du programme de gratuité pour les femmes enceintes

Togo: le gouvernement évalue la phase pilote du programme de gratuité pour les femmes enceintes

Selon la déclaration de sa politique générale, le gouvernement togolais s’est engagé dans un processus de renforcement et d’extension des mesures entre autres, le programme de gratuité visant à rendre l’accès aux soins facile pour la population.

Pour ce faire, les autorités ont lancé une phase pilote du programme de gratuité pour les femmes enceintes. Ainsi, au cours de sa tournée à l’intérieur du pays, le Premier ministre Victoire Tomegah-Dogbé a effectué une visite surprise ce jeudi 11 février au CMS d’Adabaweré dans la préfecture de la Kozah.

Une descente du Premier ministre dans le centre pour évaluer la phase pilote de l’expérimentation du programme de gratuité pour les femmes enceintes annoncé par le Président de la République.

Ainsi, après constat, les résultats sont encourageants. 387 femmes enceintes ont été enrôlées du 20 décembre 2020 au 30 janvier 2021. L’objectif pour le Gouvernement est de voir les avancées de la phase pilote avant la mise en œuvre du programme sur toute l’étendue du territoire national.

Lire aussi: Togo: 20 nouveaux diplômés vont apporter leur plus-value au PND

D’après le témoignage de Mme Latta, la sage-femme du CMS d’Adabaweré, « les femmes se sentent à l’aise et elles sont contentes du fait que les soins sont gratuits ».

« Depuis que je suis arrivée pour la consultation prénatale, les produits sont gratuits. C’est bon pour certains de nous qui n’avons pas des moyens pour subvenir à cela. L’État nous aide beaucoup », a renchéri une bénéficiaire du programme pilote.

Togo: 20 nouveaux diplômés pour apporter leur plus-value au PND

Togo: 20 nouveaux diplômés vont apporter leur plus-value au PND

Le Plan national de développement (PND 2018-2022) connaîtra un nouvel élan dans les prochains jours. Ceci, grâce aux nouveaux diplômés du Programme présidentiel d’excellence (PPE).  Au total 20 diplômés en Master 2 de la première promotion ont reçu leur diplôme de fin d’année ce mercredi 27 janvier.

C’est au cours d’une cérémonie solennelle présidée par le Premier ministre, Mme Victoire Tomégah-Dogbé au nom du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

Après dix-huit mois de formation professionnelle, ces premiers bénéficiaires, disposent désormais de véritables compétences en leadership, communication et gestion de projet, pour apporter leur plus-value à l’administration en vue de l’implémentation des projets structurants du PND.

Encadré par SHARE, un organisme international spécialisé dans la formation de nouvelles générations de talents, les diplômés désormais pluridisciplinaires ont pu développer d’autres compétences en résolution de problèmes (pensée analytique, esprit critique, collecte de données primaires).

Lire aussi: Togo: le Policier qui a tué le jeune Mohamed est viré et mis à la disposition de la justice

Au cours de la cérémonie de remise de diplôme, Madame le Premier ministre a remercié le Chef de l’Etat pour la confiance renouvelée en la jeunesse du Togo. Elle a ensuite exhorté les bénéficiaires à faire montre des valeurs notamment le patriotisme, l’entrepreneuriat et les compétences qu’ils ont acquises au cours de leur formation.

Rappelons que ces étudiants ont été pris après une sélection rigoureuse parmi  800 candidats étudiants  les plus méritants en Master 1 dans les Universités de Lomé et Kara et de l‘Université catholique de l’Afrique de l’ouest (UCAO).

La formation a été dispensée parallèlement à leur cursus universitaire avec l’appui des partenaires notamment le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et Ecobank Transnational Incorporated (ETI).

Faure Gnassingbé commémore le 47ème anniversaire de l’attentat de sarakawa

Faure Gnassingbé commémore le 47ème anniversaire de l’attentat de sarakawa

Ce dimanche 24 janvier, le Togo a commémoré le 47ème anniversaire de l’attentat de sarakawa. La cérémonie a été présidée par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé avec à ses côtés, Madame la Première Ministre, Victoire Tomégah-Dogbé et Yawa Dzigbodi Tségan, Présidente de l’Assemblée nationale.  

Assisté également par de nombreuses hautes personnalités, la journée a été marquée par un dépôt de gerbes au mausolée de sarakawa, dans la préfecture de la kozah. Aussi, une cérémonie similaire s’est déroulée à la place des Martyrs à Lomé. Elle a été présidée par le Général Damehame yark, Ministre de la sécurité et de la protection civile.

A lire : Togo: le président Faure Gnassingbé aux côtés des populations d’Agou

Cette commémoration a lieu tous les 24 janvier, en souvenir des citoyens togolais qui avaient perdu la vie le 24 janvier 1974, à la suite de l’attaque perpétré sur l’avion à bord duquel se trouvait le président Gnassingbé Eyadéma. Un sabotage imputé aux milieux financiers étrangers hostiles au projet de nationalisation de la société des mines de phosphates.

Le 24 janvier est ainsi devenu une date symbolique rebaptisée « Jour de la libération économique », et le site de Sarakawa, un mémorial près duquel sont organisées des manifestations officielles en hommage au président « Miraculé de Sarakawa ». Sa célébration chaque année, se veut pour la nation togolaise, un devoir de mémoire collective.

La cérémonie s’est déroulé sans le public en raison de la maladie à coronavirus. Seuls les officiels invités ont pris part.

Togo : voici les rémunérations fixées par le gouvernement pour les frais de mission à l’intérieur du territoire national

Togo : voici les rémunérations fixées par le gouvernement pour les frais de mission à l’intérieur du territoire national

Le Gouvernement togolais a décrété une modification fixant les indemnités à allouer aux agents de l’État lors des missions effectuées sur le territoire national. La modification décrétée jeudi 31 décembre 2020, prend en compte l’article 3 du décret numéro 2011-117/PMRT du 12 août 2011. Ceci, sur rapport de Sani Yaya, ministre de l’Économie et des finances.

En effet, la nouvelle mesure attestée par Victoire Tomégah-Dogbé, Chef du Gouvernement, Sani Yaya, Ministre de l’Économie et des finances et Kanka-Malik Natchaba, Secrétaire général du Gouvernement, prend en compte le « Déplacement avec Nuitée » et le « Déplacement sans Nuitée », journaliers de tous les agents de l’administration sans distinction de statut.

Ainsi dorénavant, la rémunération des agents de l’administration en mission sur le territoire national, sauf Lomé et Kara (les missions effectuées à Lomé et Kara, sont majorées de 20 % pour chaque catégorie), se présente en cinq (5) catégories en fonction du poste occupé.

En ce qui concerne la catégorie 1, qui regroupe des personnalités comme le Président de l’Assemblée nationale, les Ministres, le Président de la Cour Constitutionnelle, le Président de l’Université et autres personnalités comme les Généraux de l’armée, les rémunérations sont respectivement fixées à 55.000 FCFA et 35.000 FCFA, pour le déplacement avec nuitée et le déplacement sans nuitée.

Pour la catégorie 2 notamment, Députés, Directeurs de cabinet, Secrétaires généraux, Membres de la HAAC, Membres de la CNDH, Président de la Cour, Doyens de facultés, Corps enseignants universitaires pour ne citer que ceux-là, reçoivent dorénavant 40.000 FCFA et 25.000 FCFA, en fonction du déplacement effectué.

Ces indemnités de déplacement, sont de 35.000 FCFA et 20.000 FCFA pour les acteurs de la catégorie 3, que sont les Préfets, les Chefs des services régionaux, les Adjoints aux maires, les Conseillers, les Officiers de police et les Anciens Ambassadeurs.

En ce qui concerne la catégorie 4, les rémunérations sont fixées à 30.000 FCFA et 17.000 FCFA. Les personnes concernées sont les Chefs de section, les Cadres de catégories B, C, D, les Attachés financiers, Sous-officiers et les Officiers de police adjoint.

 La catégorie 5, qui vient en dernier classement, regroupe les autres Agents de l’administration, les Hommes de troupe 2ème classe et les Chauffeurs. Pour eux, la rétribution est fixée à 25.000 pour le déplacement avec nuitée et 15.000 pour le déplacement sans nuitée.

A lire: Togo : cette décision du gouvernement qui va renforcer davantage le système de décentralisation