Numérique

Technologie : Jack Ma dans le viseur du gouvernement chinois

Technologie : Jack Ma dans le viseur du gouvernement chinois

Le fondateur d’Alibaba n’a pas fait d’apparition publique depuis son discours du 24 octobre dans lequel il critiquait ouvertement Pékin.

Voilà plus de deux mois que le milliardaire chinois Jack Ma n’a pas fait d’apparition publique. Le fondateur d’Alibaba et d’Ant Group ne s’est plus montré depuis son fameux discours du 24 octobre 2020 dans lequel il critiquait ouvertement le système de régulation chinois, l’accusant d’étouffer l’innovation et le comparant à « un club de vieux ».

Le discours de trop ?

Le fondateur d’Alibaba devait normalement faire une apparition à la télévision, dans son émission intitulée Africa’s Business Heroes. Un contenu qui donne la parole aux jeunes entrepreneurs africains et qui leur offre la possibilité de participer à un concours pour gagner 1,5 million de dollars américains. Jack Ma était censé faire partie du jury en novembre, mais il a été remplacé au dernier moment par un cadre haut placé d’Alibaba. Plus étrange, sa photo a été retirée du web sur certains moteurs de recherche chinois.

Depuis ce fameux discours du 24 octobre dans lequel Jack Ma affirmait que : « le système financier actuel est l’héritage de l’ère industrielle », le milliardaire chinois et son empire sont dans le viseur de Pékin. Alibaba fait notamment l’objet d’une enquête antitrust. Selon le gouvernement chinois, l’entreprise de Jack Ma aurait imposé des restrictions illogiques à des vendeurs ou des utilisateurs de sa place de marché.

Jack Ma est dans le viseur du gouvernement chinois

Contrairement aux États-Unis, la Chine a été très rapide dans les différentes procédures antitrust. En effet, tout est parti d’un vaste rapport antitrust sur les géants de la numérique chinoise mi-novembre. Il s’agit là de la toute première tentative du gouvernement chinois pour définir des pratiques anticoncurrentielles.

Alibaba est de loin l’entreprise la plus accablée par toute cette affaire. L’entreprise a totalement chuté en bourse en quelques semaines. Il y a à peine deux mois, la valorisation d’Alibaba atteignait les 859 milliards de dollars. Aujourd’hui, l’entreprise ne pèse « plus » que 586 milliards de dollars. Il est clair que la Chine pousse Ant Group à remodeler ses activités. Pékin ne fait pas dans la dentelle et impose très clairement à l’empire de Jack Ma, une réduction drastique de ses activités.

Jack Ma estime que le système actuel devrait être réformé. Cela n’est vraisemblablement pas du goût du gouvernement chinois. L’homme avait également fait don de millions de masques à l’Europe, aux États-Unis et à l’Organisation mondiale de la santé pour tenter d’endiguer la pandémie. Le tout sans consulter le gouvernement évidemment… Alors que son dernier tweet date du 10 octobre 2020, personne ne sait où se trouve Jack Ma et cela commence sérieusement à devenir inquiétant.

Ceci pourrait vous intéresser : Togo : Faure Gnassingbé honore 15 fonctionnaires admis à la retraite

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *