Sports

Togo : 11 ans jour pour jour, les togolais pleurent toujours l’attentat de Cabinda

Togo 11 ans jour pour jour, les togolais pleurent toujours l’attentat de Cabinda

Il y a onze ans, l’équipe de football du Togo était attaquée à Cabinda. Une attaque qui a occasionnée deux morts, neuf blessés dont deux graves. Onze ans après cette tragédie qui a secouée toute la nation togolaise, la population se souvient toujours des victimes qui sont tombées ce jour-là.

 8 janvier 2010, 08 janvier 2021, la peine est encore présente dans chaque esprit.  Alors qu’il se rendait à Cabinda, l’enclave angolaise située entre le Congo-Brazzaville et la RDC, pour y disputer la Coupe d’Afrique des Nations 2010, le bus de l’équipe de football du Togo avait été la cible des mitraillettes.

Une demi-heure sous le feu du FLEC (Front de libération de l’enclave de Cabinda), un mouvement séparatiste armé.

C’était une attaque terroriste qui s’est produite alors que les éperviers traversaient la province angolaise de Cabinda en route vers le tournoi de la CAN, deux jours avant le début.

Le secrétaire général du FLEC-PM Rodrigues Mingas, a affirmé à l’époque que l’attaque ne visait pas les joueurs togolais mais plutôt les forces angolaises à la tête du convoi.

Pour mémoire, ce fut dans un contexte de commémoration que le peuple togolais a accueilli ce deuil national de trois jours adopté par le gouvernement d’alors. Une journée sombre qui restera à tout jamais gravée dans la mémoire de chaque Togolais.

Hommages à toutes les victimes.

Lire aussi: Togo/Football : les Eperviers de 2006, que sont-ils devenus ?

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *