Société

Togo : 7 personnes arrêtées pour avoir décapité un bossu pour des rituels

Togo : 7 personnes arrêtées pour avoir décapités un bossu pour des rituels

Ce mercredi 19 janvier, la gendarmerie nationale était face la presse. L’objet portait sur l’arrestation de 7 personnes, membre d’un réseau trafiquants d’organes humains.

L’arrestation est intervenue après une « minutieuse investigation » à la suite de la disparition soudaine d’un « bossu » dans le quartier Attiégou à Lomé.

Après l’ouverture d’une enquête en décembre dernier, un nommé YOROU Ibrahim a été interpellé. Ce qui a conduit à une perquisition. Les résultats ont permis de retrouver un corps sans vie sous son lit. Celui du bossu disparu dans le quartier.

Certaines parties du corps ont disparues notamment le dos, le cœur et le poumon gauche, selon les informations révélées par les enquêteurs.

Reconnu coupable, l’accusé a déclaré avoir agi pour honorer la commande d’un charlatan qui avait besoin d’une bosse humaine pour ses rituels.

Lire aussi : Togo : cambriolage d’une voiture en pleine rue avec un sac emporté

Les investigations ont conduit les enquêteurs de Lomé à Blitta et à Lama-Tessi, dans la région Centrale où des perquisitions et interpellations ont été menées.

Au final , la Gendarmerie a pu mettre la main sur 07 personnes du réseau, tous de nationalité togolaise.

Ces individus, adeptes d’occultisme et constitués en bande organisée, se procurent des organes et tissus humains. Soit en commettant des meurtres, soit en les achetant, ou encore en profanant des tombes.

Ils seront tous présentés devant la justice et répondrons de leurs actes.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.