Société

Togo/Accès à l’eau potable : le PASEAT fait 27 000 heureux à Tabligbo

Eau potable à Tabligbo

Dans le cadre de sa politique pour le renforcement de l’accès à l’eau potable sur toute l’étendue du territoire nationale, le gouvernement a lancé plusieurs travaux. Ces travaux ont permis à 27.000 Togolais de bénéficier d’eau potable à Tabligbo, grâce au PASEAT.

L’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté, en 2015, 17 objectifs de développement durable (ODD). Parmi ceux-ci figure à la 6ème place la thématique de l’eau et de l’assainissement. Son intitulé complet est : « Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ».

Conformément à cet objectif, les autorités togolaises ont mis en place une stratégie de préservation des ressources en eau, avec en ligne de mire l’amélioration du taux de desserte. Ainsi, ce taux de desserte en eau potable sur le plan national est passé de près de 25% en 2015 à près de 70% en 2020. Ceci a été possible grâce à des nombreux efforts du gouvernement. Plus de 5000 nouveaux forages équipés de pompes à motricité humaine ont été ainsi construits en milieu rural sur tout le territoire, faisant passer le nombre total de forages à 1 600 en 2019.

Également, 3200 forages en panne ont été réhabilités. Tout ceci a fait porter le taux d’accès à l’eau potable dans ce milieu de 21% en 2005 à 69% aujourd’hui. Concernant la préservation des ressources en eau, le gouvernement a mis en place des bassins sur la Volta et le Mono. C’est dans le cadre de la coopération pour la gestion des eaux transfrontalières. A propos de l’assainissement, les autorités ont construit un quatrième lac artificiel à Lomé.

A ceci s’ajoute la hausse de 30% des demandes en branchement en réseau d’eau potable urbain, en raison de la réduction du coût.

PASEAT garantit de l’eau potable à Tabligbo

Grâce au projet PASEAT, 27.000 Togolais bénéficient de l’eau potable à Tabligbo, dans le sud-est du pays. L’initiative qui s’entend sur deux ans, soit d’avril 2019 à mars 2021, s’inscrit dans le cadre de la politique gouvernementale pour faciliter l’accès à l’eau potable.

D’ailleurs, les autorités ont décidé de la réduction des prix des bidons d’eau. Deux (02) bidons de 25 litres passent désormais à 30 francs CFA, grâce à un mécanisme de contrôle. Concrètement, la TDE va effectuer des travaux d’un montant de 50 338 959 de francs CFA.

Dans les détails, il s’agit de la construction des bornes-fontaines de la ville qui vont s’étendre sur 07 km. Huit (08) bornes-fontaines seront également construites et cinq (05) autres vont être réhabilitées. Les travaux se dérouleront dans les 25 quartiers de la ville de Tabligbo et impacteront 27.000 habitants.

En milieu semi-urbain, le taux de desserte est de 49% en 2019 contre 23%, 14 ans plus tôt. Aujourd’hui, l’on estime à 55% le taux d’accès à l’eau potable sur l’étendue du territoire.

La TDE met les grands moyens

La Société Togolaise des Eaux, TDE, est au cœur de toutes les actions pour l’accès facile à l’eau pour toute la population togolaise.

Peu présente sur le territoire en 2005 où elle ne comptait que 23 agences, la TDE, dans la lignée de la politique du gouvernement a considérablement renforcé sa présence comptant 53 agences en 2019. Ce qui a impacté l’accès en milieu urbain. Des investissements ont été réalisés pour accroitre l’accès dans les milieux urbains.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *