Actualités, Sport

Togo : en visite à Lomé, Samuel Eto’o rencontre Faure Gnassingbé

Togo : en visite à Lomé, Samuel Eto’o rencontre Faure Gnassingbé

L’ex- attaquant du Fc Barcelone, Samuel Eto’o séjournait ce weekend end à Lomé la capitale togolaise. Au cours de cette visite en terre togolaise, l’ancien coéquipier de Lionel Messi au FC Barcelone a rencontré le président de la République Faure Gnassingbé.

L’information a été donnée par la star camerounaise sur ses comptes sociaux. « Ce fut un privilège de rencontrer le Président Faure Gnassingbé du Togo et de recevoir un accueil chaleureux. Merci ! », a-t-il posté.

En effet, son séjour a été également marqué par sa présence au stade municipal de Lomé dans le cadre d’un match amical qui opposait ASKO de Kara et les Anges FC de Notsè. Et selon les informations, c’est le président du club d’ASKO, Mey Gnassingbé qui aurait invité le 4 fois ballons d’or africain.

Lire aussi: Ligue des champions : Barcelone – PSG, la remontada de l’équipe de Lionel Messi attendue

A son passage au stade, Samuel Eto’o n’a pas manqué de prodiguer des conseils aux joueurs. L’ancien capitaine des Lions Indomptables a rappelé aux joueurs des deux clubs, la nécessité de viser haut, de faire beaucoup de sacrifices, d’efforts afin d’atteindre leurs objectifs. Il n’a pas oublié de préciser qu’ils doivent également avoir beaucoup de chance. « J’ai eu beaucoup de chance ! Parce que je suis arrivé dans de très belles équipes avec de très bons joueurs », débute-t-il avant de peindre les réalités du haut niveau : « … mais ces bons joueurs ne jouaient pas pour moi ; ils étaient là aussi pour jouer. Très souvent, certains d’entre eux devaient s’asseoir sur le banc de touche pour que je joue. Donc il y avait ce respect-là ». Réussir à s’imposer dans un effectif de grands joueurs nécessite beaucoup de travail, de la détermination, de la volonté.

Pour le Camerounais, l’autre facteur qui provoque la réussite, est de croire qu’on est meilleur ou le meilleur et de tout faire pour l’être. « Dans ma tête, je me disais qu’il fallait que je sois le meilleur. Je n’avais jamais pensé en priorité à l’argent. Évidemment, on me payait, mais derrière, je me disais qu’il fallait que je sois le meilleur. Dans notre petite Afrique là, avec toutes les difficultés que nous avons connues, il fallait que je sois le meilleur », rappelle l’ancien coéquipier de Lionel Messi au FC Barcelone.

« Faites donc toujours cette réflexion. Ayez envie de gagner des championnats, ayez surtout envie d’être les meilleurs », a conseillé Eto’o à ses jeunes togolais qui aspirent à une carrière professionnelle.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *