Education

Togo / grève illicite des enseignants : la sanction des directeurs d’écoles peut être levée à une condition

grève illicite des enseignants : la sanction des directeurs d’écoles peut être levée à une condition

Dans une récente sortie médiatique le ministre Kokoroko s’est de nouveau prononcé sur la sanction des directeurs d’écoles.

En effet, les 3 et 4 novembre dernier, la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) a observé une grève sur l’ensemble du territoire national. Cette grève des enseignants jugée illégitime par son ministère verra la réaction des autorités. La punition tombée au soir de la grève va démettre près de 2000 directeurs de leur fonction.  

Non respect des consignes

En effet, Joint par téléphone ce matin sur une radio locale, le ministre est revenu sur les circonstances menant à la sanction et ce que ces directeurs doivent faire pour être réhabilités.

Selon Kokoroko, les directeurs d’écoles ont été démis de leurs fonctions, car ils n’ont pas respecté les consignes

« Quand un ministre donne des instructions sur l’illégalité et l’irrégularité d’une grève, ces instructions doivent être respectées à la lettre pas les chefs d’établissement. Ne pas le faire constitue une faute administrative qui doit être punie », a-t-il déclaré.

Le ministre rassure par ailleurs, que les directeurs d’écoles ” n’ont pas été renvoyés. Ils sont toujours des enseignants.”

Un espoir

A en croire les dires de Kokoroko, il y a encore de l’espoir pour les directeurs d’écoles. Ils pourront reprendre la direction de leurs établissements à condition qu’ils apportent la preuve qu’ils n’ont pas pris part à la grève.

Lire aussi : Togo : Kokoroko met fin à la fonction de plusieurs Directeurs d’écoles ( liste complète)

« Si un directeur d’école, apporte la preuve qu’il n’a pas pris part à la grève des 3 et 4 novembre et les tests en vigueur en disposent tel, alors les sanctions prises seront levées. Ceux qui se retrouvent sur la liste par erreur seront réhabilités s’ils apportent la preuve. », a-t-il rappelé.

Aussi, le ministre des Enseignements primaire et secondaire tient à rappeler que l’arrêté du 4 novembre concerne uniquement les directeurs d’écoles. En ce qui concerne les enseignants ayant participé à la grève, les mesures qui seront prises pour eux arriveront dans les semaines à venir.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *