Actualités, Société

Togo : grosse prise pour la Police Nationale, des objets militaires saisis

Togo : grosse prise par la Police Nationale, des objets militaires saisis

Ces dernières semaines, la Police Nationale dans ces actions de lutte contre l’insécurité, multiplie des actions de démantèlement des réseaux entre autres, de braqueurs, de voleurs et d’agresseurs. C’est le cas de ce gang d’agresseurs dans le quartier Wougomé-Aképédo.

C’est un groupe d’individus dénommé « gros bras » qui commettent des actes de violence et de barbarie sur les citoyens. Ainsi, une équipe conjointe du Commissariat du 9e Arrondissement, de la Compagnie Républicaine d’Intervention de Kohé et du Poste de Police de Wougomé, a effectué le 15 janvier 2021, une descente de police dans ledit quartier. Ceci, après plusieurs plaintes de la population.

En effet, après l’opération, huit individus ont été interpellés au domicile d’un certain Prosper, considéré comme le cerveau de ce gang.

La perquisition de leur domicile a permis de trouver et de saisir : 04 cordelettes militaires assorties de mousquetons, 03 couteaux poignards militaires, 14 uniformes de couleurs noires et des tentes militaires.

Les investigations ont révélé que ce groupe est créé et dirigé par un certain Prosper, de nationalité togolaise et en fuite. Son objectif est de créer un climat de terreur sur un domaine qu’il occupe afin de dissuader tout individu à y faire valoir ses droits de propriété. Les premières tentatives pour aborder ce groupe ont été soldées par des violences volontaires exercées sur les agents de police et les citoyens requérants.

On dénombre à ce jour, plusieurs victimes souffrant de nombreux traumatismes physiques et psychologiques.

Interrogés, ils ont reconnu les faits et déclarent avoir agi sur les ordres du chef de la bande le nommé Prosper et de concert avec lui. Comme rémunération, ce dernier promet à chaque membre de son gang, une parcelle de terrain après six mois d’activité au sein de son groupe. Ces individus seront conduits devant le Procureur de la République pour répondre de leurs actes.

Des investigations sont en cours pour retrouver et interpeller le cerveau de ce groupe de malfaiteurs qui ne pourra pas aller loin dans sa cavale.

Par ailleurs, la Police Nationale signale que des gangs de ce genre existeraient dans certaines banlieues de Lomé notamment à Agoè-Alinka et dans d’autres localités comme Davié, Adéticopé et Tsévié. Ils interviennent dans les litiges fonciers dont souvent les tribunaux sont déjà saisis pour intimider et violenter certains citoyens au profit d’autres contre des récompenses. Ces agissements qui constituent des troubles à l’ordre public et des entraves au bon fonctionnement de la justice ne sauraient être tolérés.

Pour finir, la police informe qu’elle fera l’effort pour identifier et démanteler ces bandes de criminels où qu’elles se trouvent. Elle demande à la population de les dénoncer et la remercie une fois encore pour sa collaboration.     

Lire aussi : Togo : vol le long de la plage, bars, gares routières et grand marché de Lomé, la Police a mis la main sur trois individus

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *