Education

Togo : le projet « Galilée » désormais étendu aux professeurs

le projet « Galilée » désormais étendu aux professeurs

Galilée « un étudiant, un ordinateur », jusque-là limité exclusivement aux étudiants, va donc être élargi aux autres composantes du secteur éducationnel. En effet, les élèves, les enseignants du primaire et du secondaire des écoles publiques ainsi que des établissements privés d’enseignement supérieur, et leurs personnels peuvent désormais en bénéficier.

Ces ordinateurs subventionnés entre 40 et 50% reviennent donc à 110 000 FCFA pour les apprenants et 160 000 FCFA pour les autres couches du secteur de l’éducation.

Un projet novateur qui profite à tous

Par ce projet, le ministère souhaite offrir de bonnes conditions d’étude aux apprenants togolais et aux enseignants. L’information a été rendue publique par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le professeur Koffi Akpangana. « Par ce projet, le gouvernement togolais souhaite offrir des conditions d’étude conformes aux standards internationaux aux jeunes Togolais : un ordinateur neuf, de marque ACER et des tarifs de connexion à internet particulièrement bas », a expliqué le Dr Venant Eyouléki Palanga, coordonnateur du projet.

Désigné comme prestataire de choix, la société NEACOM PS aura à livrer 40 000 ordinateurs d’ici 2021. Jusqu’à présent 4000 personnes ont déjà bénéficié du projet. L’ancien Ministre de l’Enseignement supérieur, Octave Nicoué Broomh, s’était déjà félicité de ce projet lors de son lancement en 2018. « C’est un grand pas, pour l’édification d’un système éducatif plus novateur, plus efficient, plus adapté aux attentes et aux besoins de ses usagers », avait-il déclaré.

Comment bénéficier de ce projet

Galilée s’inscrit dans une logique de digitalisation de l’enseignement sur tous les plans. Par conséquent, l’acquisition de ses outils par un nombre important d’acteurs du domaine serait un vrai pas vers cet objectif. Pour donc en bénéficier, l’intendant doit d’abord s’inscrire sur la plateforme de gestion du projet.

Ainsi, un dépôt de 50 000 FCFA payable en plusieurs versements doit être fait. Ensuite, le reste du montant qui est de soixante mille (60 000 FCFA) est payable, soit au comptant, soit en 12 mensualités de 5 000 F CFA grâce à un accord de prêt auprès d’une banque partenaire du projet.

« L’étudiant fait un dépôt de 50 000 et il bénéficie d’un prêt de 60 000 FCFA auprès d’une banque partenaire puis il prend son ordinateur. Mensuellement, la banque retient sur sa bourse 5000. Le taux d’intérêt de 4% est pris en charge par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Cette possibilité n’exclut pas le paiement immédiat des 110 000 F CFA par l’étudiant ou l’élève », a souligné le coordinateur.

En outre, les enseignants ou le personnel doivent payer l’entièreté de la somme qui est de 160 000 avant d’acquérir le matériel. Rappelons que le projet dans sa globalité est financé à environ 1 Milliards 600 mille FCFA.

Lire aussi : https://actusalade.com/blog/togo-deux-jours-de-formation-des-maires-sur-la-bonne-gestion-des-communes-boucles-ce-mardi/

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *