Economie

Togo : l’exploitation du gisement d’argile de Lédjoblibo abordera un nouveau tournant grâce à Togo Invest

l’exploitation du gisement d’argile de Lédjoblibo abordera un nouveau tournant grâce à Togo Invest

La gouvernance du gisement d’argile de Lédjoblibo connaitra une amélioration dans les prochains jours. Pour ce faire, Togo Invest, la holding d’Etat, va participer à la co-exploitation de cette ressource pour une durée de 20 ans renouvelable.

Les réserves de ce gisement situées dans le Dankpen dans la région de la Kara sont évaluées à 11 074 000 m3 soit 18 825 800 tonnes d’argile.

Améliorer la gouvernance

L’appel à Togo Invest, en tant que partenaire institutionnel, citant le ministère en charge des Mines, aura pour ambition d’améliorer « la gouvernance du projet ».

Pilotée par Samuel Mivedor, l’institution deviendra, ainsi, à la demande du ministère des Mines et de l’Energie, co-exploitant de ce gisement « de très bonne qualité », selon les études menées et dont les réserves sont évaluées à 11 074 000 m3 soit 18 825 800 tonnes d’argile. L’exploitation permettra de produire des briques et tuiles, indique-t-on.

Un projet en lien avec le PND

Selon les responsables de Togo Invest, « ce projet est conforme aux orientations stratégiques du Plan national de développement (PND 2018-2020) et s’inscrit dans son axe 2 visant à développer des pôles de transformation agricoles, manufacturiers et d’industries extractives ».

Il s’agit, en outre, précise l’institution, « d’un projet de densification dans le contexte de développement du corridor Sud – Nord visant à créer des pôles d’activités économiques et générer du volume de marchandises pour le futur corridor ferroviaire ».

En rappel, la holding d’Etat est également sur d’autres initiatives ambitieuses du gouvernement. Il s’agit notamment du corridor de transport du Togo, le projet de port sec, une zone économique spéciale et une plateforme logistique multiservice.

Elaboré récemment, son processus de plan stratégique couvre la période 2021-2025. L’institution veut avoir un cadre de référence pour sa planification opérationnelle. Un cadre qui, selon les responsables, devrait faciliter la mise en place de projets d’investissement et de garanties.

Lire aussi : https://actusalade.com/blog/scandale-une-famille-depose-un-cadavre-a-la-banque-pour-non-paiement-dassurance-funeraire/

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *